Tao Te King

Le Classique de la Voie et de la Vertu
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Parcours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
David

avatar

Nombre de messages : 218
Date d'inscription : 23/05/2011

MessageSujet: Parcours   Mer 16 Mai - 11:46

Salut les gars,

Retour après un petit bail, où je n'avais plus le temps de venir sur le forum.

Je me rends compte du chemin parcouru dans le tao(ïsme)... celui que j'ai emprunté il y a déjà pas mal d'années à présent. Et je dois avouer que c'est seulement après autant de temps que j'en suis arrivé au non-agir. Je pensais l'avoir compris et intégré depuis le départ, mais en réalité, il n'en était rien.

Depuis que je laisse libre cours au courant de la vie, à son flux... depuis que je me laisse bercer par le vent et ai lâché prise, je constate que les eaux, de ma propre vie, suivent un cours tellement naturel, tellement simple, que les choses s'arrangent et s'organisent sans même que j'aie besoin d'y appliquer l'intentionnel.

L'action juste - propice - au bon moment - l'adéquat - sans réfléchir, en suivant l'instinct... tel est le non-agir auquel je suis parvenu. Et c'est seulement après avoir compris qu'il fallait arrêter de réfléchir, de cogiter, arrêter de chercher. Il n'y a rien à rechercher. Les quêtes humaines, celles des hommes, sont illusoires et chimériques. Un trompe-l'oeil existentiel.

Et je vis tellement mieux.

Ceci est mon témoignage.

J'espère qu'un jour, mes ami(e)s, ici et ailleurs, partout et nulle part, parviendront à transcender leur état, et arriver au wuwei. Le chemin est encore long, pour moi comme pour vous et le restant de l'humanité... Le principe de base de la vie, je viens de l'intégrer, en arrêtant l'étude du Tao. Et grâce à mes multiples rencontres.

Je vous en souhaite de bonnes.

David
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier

avatar

Nombre de messages : 800
Age : 54
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: Parcours   Mer 16 Mai - 12:15

Cher David,

Heureux que tu sois parvenu au Non Agir. Puisses-tu réduire autant tes désirs et ton ego.
Mais, tu sembles aller mieux, et c'est bien là l'essentiel.

Amicalement, Oliver

_________________
Faire vivre l'Univers qui est en soi. Tao, le blog du vide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taovide.blogspot.com/
Lu Yi

avatar

Nombre de messages : 812
Age : 54
Localisation : Avignon France
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: Parcours   Mer 16 Mai - 17:23

Salut David

Ravi d'avoir de tes nouvelles.

Moi je pense être encore loin du non-agir. A chaque fois que tout semble aller bien, il me tombe une castastrophe ou une épreuve. Ces dernières années, je constate en moyenne une épreuve très difficile une fois par an, accompagnée de grandes souffrances émotionnelles.

C'est peut-être ainsi que notre esprit s'affine, mais je m'en passerai bien. Dans ces moments difficiles on a besoin de l'autre, de ses amis, de sa famille.

En ce moment RAS, tout va bien. sunny

_________________
Seule la vie mystique permet d'obtenir le Tao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier

avatar

Nombre de messages : 800
Age : 54
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: Parcours   Mer 16 Mai - 18:03

Salut Lu Yi

C'est vrai, les épreuves ont l'art de nous bouleverser. Mais l'essentiel est de rapidement reprendre le dessus.
Suivons en cela l'exemple de Tchouang Tseu :

La femme de Tchoang-tzeu étant morte, Hoei-tzeu alla la pleurer, selon l’usage. Il trouva Tchoang-tzeu accroupi, chantant, et battant la mesure sur une écuelle, qu’il tenait entre ses jambes. Choqué, Hoei-tzeu lui dit :
— Que vous ne pleuriez pas la mort de celle qui fut la compagne de votre vie et qui vous donna des fils, c’est déjà bien singulier ; mais que, devant son cadavre, vous chantiez en tambourinant, ça c’est par trop fort.
— Du tout ! dit Tchoang-tzeu. Au moment de sa mort, je fus un instant affecté. Puis, réfléchissant sur l’événement, je compris qu’il n’y avait pas lieu. Il fut un temps, où cet être n’était pas né, n’avait pas de corps organisé, n’avait même pas un lieu de matière ténue, mais était contenu indistinct dans la grande masse. Un tour de cette masse lui donna sa matière ténue. qui devint un corps organisé, lequel s’anima et naquit. Un autre tour de la masse, et le voilà mort. Les phases de mort et de vie s’enchaînent, comme les périodes des quatre saisons. Celle qui fut ma femme, dort maintenant dans le grand dortoir (l’entre deux du ciel et de la terre), en attendant sa transformation ultérieure. Si je la pleurais, j’aurais l’air de ne rien savoir du destin (de la loi universelle et inéluctable des transformations). Or comme j’en sais quel¬que chose, je ne la pleure pas.

Amicalement

_________________
Faire vivre l'Univers qui est en soi. Tao, le blog du vide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taovide.blogspot.com/
David

avatar

Nombre de messages : 218
Date d'inscription : 23/05/2011

MessageSujet: Re: Parcours   Sam 19 Mai - 17:04

Classique du Vide parfait (Lie-Tseu)

Livre sixième - Sur le destin - Chapitre 13 : Comme avant

Parmi les gens de Wei vivait un homme du nom de Wou de Tong-men. La mort de son fils ne l'affligea en aucune façon. L'intendant de sa maison lui dit : "Nulle part dans le monde, on ne trouverait personne qui aimât autant que vous votre fils et, maintenant qu'il est mort, vous n'en ressentez aucune tristesse.
Est-ce possible ?" Wou de Tong-men dit : "Il y eut un temps où je n'avais pas de fils : à cette époque, je ne ressentais aucune tristesse. Maintenant mon fils est mort : je suis revenu de nouveau au temps où je n'avais pas d'enfant. Pourquoi serais-je triste ?".

Dav
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier

avatar

Nombre de messages : 800
Age : 54
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: Parcours   Sam 19 Mai - 20:55

Oui David,

J'aime bien ces deux histoires. Elles permettent de relativiser notre attachement...
Si le vide est parfait, même la mort ne doit plus nous affecter.

Oliver

_________________
Faire vivre l'Univers qui est en soi. Tao, le blog du vide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taovide.blogspot.com/
David

avatar

Nombre de messages : 218
Date d'inscription : 23/05/2011

MessageSujet: Re: Parcours   Dim 20 Mai - 12:00

Question : quel est le rapport entre le Tao et l'amour (sentiment) ? L'amour est-il une conséquence du Tao, ou bien une de ses manifestations ?

Je suis insatisfait.

Après plusieurs jours de réflexion, j'ai décidé d'écrire sur ma situation. Car cela dure depuis trop longtemps, et j'ai besoin d'extérioriser. De plus, l'écriture est une forme d'autothérapie.

Donc voilà, pour ceux et celles qui ne me connaîtraient pas, je suis un jeune homme d'environ 25 ans, extrêmement séduisant. Ma vie est super remplie, je n'ai même quasiment plus de temps à consacrer à mes travaux de théâtre et d'écriture. Je sors partout, tout le temps, souvent en compagnie de jeunes femmes à succès. Je rencontre une nana différente pratiquement chaque soir, et suis très demandé.

Le problème, c'est que malgré cet évident succès... je me sens "vide" à l'intérieur. Blasé, usé. Non pas fatigué, mais bien "las", de toutes ces choses : l'argent, les restos, les bars, l'alcool, le champagne, les femmes, les sorties perpétuelles... il n'y a plus que le billard qui m'intéresse encore. Je suis un joueur relativement expérimenté à l'américain et au poker. Par exemple, j'ai l'habitude de parier et jouer de l'argent - c'est une des dernières choses qui m'excite encore et provoque en moi de réelles décharges d'adrénaline.

Bref : ce dont je veux vous parler, c'est de mon problème de vide intérieur. C'est comme si tout ce monde autour de moi ne m'intéressait plus vraiment, comme si rien ne parvenait à combler ce que j'ai en moi. Et pourtant, je suis très heureux : je vis dans un bonheur authentique. J'ai une femme fidèle et très jolie (même si je la trompe chaque soir), de vrais amis qui sont là pour moi, un physique avantageux et tout le succès dont un homme peut rêver.

Mais on dirait que j'en ai marre de tout cela. Comme si autre chose était à rechercher. L'amour, le vrai ?

En me relisant, je constate le degré évident de naïveté de cette phrase.

Bref - je ne parviens plus à tomber amoureux. Et pourtant, je vous prie de croire que mon Facebook et mon agenda téléphonique sont remplis à ras-bord de femmes belles, chaudes et célibataires, qui n'attendent qu'un appel. Je peux coucher avec plusieurs filles différentes pratiquement sur demande, dès que je le désire. Mais ça ne m'intéresse pas. Ou devrais-je dire : ça ne m'intéresse plus.

J'ai le sentiment qu'un cap a été passé, dans ma vie. Qu'une page se tourne. Mais j'ignore encore ce que l'avenir me réserve.

Quoi qu'il arrive... je suis prêt.

Dav
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lu Yi

avatar

Nombre de messages : 812
Age : 54
Localisation : Avignon France
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: Parcours   Dim 20 Mai - 13:29

Salut David

Etre conscient à 25 ans que les plaisirs n'engrendrent qu'insatisfaction c'est déjà un grand pas en avant ! thumleft

David a écrit:
Question : quel est le rapport entre le Tao et l'amour (sentiment) ? L'amour est-il une conséquence du Tao, ou bien une de ses manifestations ?

Là est la limite de l'enseignement taoïste : il ne parle pas d'amour.

Je ne peux que te parler de mon expérience mystique personnelle :

Il y a une douzaine d'années, je suis mort quelques instants, et après un contact avec des "amis" aux portes du "paradis", j'ai expérimenté un amour qui dépasse l'entendement et qui constituait chaque cellule de mon corps ainsi que toute manifestation dans l'univers. Cet amour trop fort provoquait une douleur insupportable ! mais il m'a ramené à la vie.

"Dieu est amour" dit saint Jean, et je comprends maintenant ce que cela signifie. Mais cet amour n'est pas un sentiment ou pas seulement, c'est l'essence même de la vie, de toutes choses.

Les autres formes d'amour que l'être humain expérimente dans ce bas-monde sont de pâles copies de l'amour divin, mais ils ont aussi leur utilité.

Pour approfondir cette compréhension de l'amour j'ai été amené à étudier la théologie catholique, et maintenant je ne pratique plus la méditation mais la prière du coeur.

Tu seras aussi certainement guidé subtilement et lentement vers cette compréhension.

_________________
Seule la vie mystique permet d'obtenir le Tao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier

avatar

Nombre de messages : 800
Age : 54
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: Parcours   Mar 22 Mai - 17:06

Bonjour Dav,

Je vais te dire ce qu'il te manque...
Il te manque une belle bagnole, pas une audi ou une BM, une belle, une Aston Martin.
Il te manque aussi un Chateau pour recevoir tes conquêtes et tes amis. As-t-u essayé le golf ? Pour l'adrénaline je te conseille le parachutisme en aile ou mieux la chute libre.
Et puis si ça ne suffit pas tu saute sans parachute je ne garantie pas le résultat final, mais l'adrénaline sera au rendez-vous.
Bref la mort. C'est le but ultime et inavoué du Désir.

Lao Tseu conseille l'inverse, retrouver l'élan vital du nouveau né en réduisant tous les désirs et en réduisant l'action.

A un truc top en adrénaline : le canyoning...

Bon courage David, tu as du boulot

_________________
Faire vivre l'Univers qui est en soi. Tao, le blog du vide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taovide.blogspot.com/
David

avatar

Nombre de messages : 218
Date d'inscription : 23/05/2011

MessageSujet: Re: Parcours   Dim 3 Juin - 14:33

Salut les gars,

Je vais mieux. Beaucoup mieux.

Le chemin du non-agir est parcouru, et l'ego est presque dépouillé, même si j'ai encore du boulot à ce niveau-là.

Quelques nouvelles : j'ai tout arrêté. Femmes, champagne, argent, etc. Un ami m'a remis sur le droit chemin.

Une seule parole a été nécessaire pour ma prise de conscience : "David, tu n'as pas besoin de ça."

C'est sans doute là que j'ai retrouvé ma lucidité...

À présent, je ne joue plus qu'au billard, souvent seul (ou accompagné d'un ami, ça dépend) en club, je suis calme et posé, et je ne recherche plus rien. Ni les femmes, ni les plaisirs illusoires, les artifices de la vie.

Louis : merci pour ta sympathie et ta compréhension habituelle, ta générosité et tes conseils bienveillants.

Oli' : merci pour ton cynisme, il m'a également aidé.

Je recherche le Voie sans la rechercher... j'espère qu'un jour, je parviendrai à exprimer cela de manière plus intelligible.

À bientôt !

Dav
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Libre Penseur

avatar

Nombre de messages : 87
Age : 30
Localisation : Puget Sur Argens - Var - Paca
Date d'inscription : 08/02/2013

MessageSujet: Re: Parcours   Jeu 14 Mar - 21:11

David a écrit:
Salut les gars,

Retour après un petit bail, où je n'avais plus le temps de venir sur le forum.

Je me rends compte du chemin parcouru dans le tao(ïsme)... celui que j'ai emprunté il y a déjà pas mal d'années à présent. Et je dois avouer que c'est seulement après autant de temps que j'en suis arrivé au non-agir. Je pensais l'avoir compris et intégré depuis le départ, mais en réalité, il n'en était rien.

Depuis que je laisse libre cours au courant de la vie, à son flux... depuis que je me laisse bercer par le vent et ai lâché prise, je constate que les eaux, de ma propre vie, suivent un cours tellement naturel, tellement simple, que les choses s'arrangent et s'organisent sans même que j'aie besoin d'y appliquer l'intentionnel.

L'action juste - propice - au bon moment - l'adéquat - sans réfléchir, en suivant l'instinct... tel est le non-agir auquel je suis parvenu. Et c'est seulement après avoir compris qu'il fallait arrêter de réfléchir, de cogiter, arrêter de chercher. Il n'y a rien à rechercher. Les quêtes humaines, celles des hommes, sont illusoires et chimériques. Un trompe-l'oeil existentiel.

Et je vis tellement mieux.

Ceci est mon témoignage.

J'espère qu'un jour, mes ami(e)s, ici et ailleurs, partout et nulle part, parviendront à transcender leur état, et arriver au wuwei. Le chemin est encore long, pour moi comme pour vous et le restant de l'humanité... Le principe de base de la vie, je viens de l'intégrer, en arrêtant l'étude du Tao. Et grâce à mes multiples rencontres.

Je vous en souhaite de bonnes.

David

Citation :
Question : quel est le rapport entre le Tao et l'amour (sentiment) ? L'amour est-il une conséquence du Tao, ou bien une de ses manifestations ?

Je suis insatisfait.

Après plusieurs jours de réflexion, j'ai décidé d'écrire sur ma situation. Car cela dure depuis trop longtemps, et j'ai besoin d'extérioriser. De plus, l'écriture est une forme d'autothérapie.

Donc voilà, pour ceux et celles qui ne me connaîtraient pas, je suis un jeune homme d'environ 25 ans, extrêmement séduisant. Ma vie est super remplie, je n'ai même quasiment plus de temps à consacrer à mes travaux de théâtre et d'écriture. Je sors partout, tout le temps, souvent en compagnie de jeunes femmes à succès. Je rencontre une nana différente pratiquement chaque soir, et suis très demandé.

Le problème, c'est que malgré cet évident succès... je me sens "vide" à l'intérieur. Blasé, usé. Non pas fatigué, mais bien "las", de toutes ces choses : l'argent, les restos, les bars, l'alcool, le champagne, les femmes, les sorties perpétuelles... il n'y a plus que le billard qui m'intéresse encore. Je suis un joueur relativement expérimenté à l'américain et au poker. Par exemple, j'ai l'habitude de parier et jouer de l'argent - c'est une des dernières choses qui m'excite encore et provoque en moi de réelles décharges d'adrénaline.

Bref : ce dont je veux vous parler, c'est de mon problème de vide intérieur. C'est comme si tout ce monde autour de moi ne m'intéressait plus vraiment, comme si rien ne parvenait à combler ce que j'ai en moi. Et pourtant, je suis très heureux : je vis dans un bonheur authentique. J'ai une femme fidèle et très jolie (même si je la trompe chaque soir), de vrais amis qui sont là pour moi, un physique avantageux et tout le succès dont un homme peut rêver.

Mais on dirait que j'en ai marre de tout cela. Comme si autre chose était à rechercher. L'amour, le vrai ?

En me relisant, je constate le degré évident de naïveté de cette phrase.

Bref - je ne parviens plus à tomber amoureux. Et pourtant, je vous prie de croire que mon Facebook et mon agenda téléphonique sont remplis à ras-bord de femmes belles, chaudes et célibataires, qui n'attendent qu'un appel. Je peux coucher avec plusieurs filles différentes pratiquement sur demande, dès que je le désire. Mais ça ne m'intéresse pas. Ou devrais-je dire : ça ne m'intéresse plus.

J'ai le sentiment qu'un cap a été passé, dans ma vie. Qu'une page se tourne. Mais j'ignore encore ce que l'avenir me réserve.

Quoi qu'il arrive... je suis prêt.

Dav

Je trouve les 2 messages très contradictoires a moins que j'en ai mal saisi le sens.

Mais comme ca a était dit,il faut rejeter le désir.
Bruce Lee disait "Non pas le gain au quotidien,mais la perte au quotidien.Rejetez le superficiel"(Un truc dans le genre).
J'essaye d'appliquer cette formule qui est a mon gout excellente.C'est plus facile a dire qu'a faire,faut surtout pas avoir d'addiction a quoi que ce soit.Faut se dire qu'on "appartient" a rien ni personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soundcloud.com/Fathis83
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Parcours   

Revenir en haut Aller en bas
 
Parcours
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tao Te King :: Forum libre 道德經-
Sauter vers: