Tao Te King

Le Classique de la Voie et de la Vertu
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 De retour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
David

avatar

Nombre de messages : 218
Date d'inscription : 23/05/2011

MessageSujet: De retour   Jeu 24 Nov - 8:12

Salut les gars,

Comme ça fait un bon petit moment que je n'ai pas été actif sur ce forum (et pour cause), j'ai décidé de réapparaître temporairement.

Je me suis retiré pendant quelques mois, à l'écart de tout, en pleine nature. Seul. J'ai longtemps médité et pratiqué une ascèse.

Le corps et l'esprit purifiés, la tête vide et le cœur aéré, voici qu'aujourd'hui je puis enfin affirmer avoir senti une présence lors de mes vides. Une présence bien réelle mais intangible. J'ai peur de mettre un nom sur ce que j'ai senti, de crainte de m'égarer à nouveau.

En mai 2011, au sujet du sens de la vie, de l'amour et de l'Univers, cette pensée me traversait l'esprit :

David a écrit:
L'apparente absurdité de l'univers

En exposant dans cet article mon idée de l'absurdité apparente de l'univers, je suis conscient d'être dans un jugement subjectif, car la réalité tangible n'a aucun sentiment. Or, en exprimant un ressenti de l'absurde, je sous-tends un sentiment.
Je me rends compte également que l'univers réduit à la perception de mes cinq sens est très restreint par rapport à sa grandeur réelle dans d'éventuelles autres dimensions.
Mais qu'importe, je ne puis m'empêcher de décrire mon étonnement de cette manière : le fonctionnement de l'univers m'apparaît relativement absurde.

La vie serait-elle une absurdité qui s'engendre par elle-même sans demander leur avis réel à ses acteurs ?

Sommes-nous réellement libres, puisque nos choix possibles sont très limités, et principalement déterminés par notre inconscient, qu'on le veuille ou non ?

L'homme est entraîné par le grand courant de la vie, comme emporté par un fleuve en crue (Tao), même s'il peut apparemment choisir soit de se laisser couler, soit de s'accrocher à une branche.

Le cours des choses est bien angoissant, car on n'y a pas prise : une brique qui tombe sur la tête, un tremblement de terre... : hasard, imprévu, surprise !

Et la vie continue, malgré le nombre de destructions, de catastrophes, de carnages...

Un fonctionnement violent par rapport à ma sensibilité.

Lorsque j'observe l'univers qui m'entoure, la violence de la nature me choque au plus haut point :

- la survie est régie par la loi du plus fort et la sélection naturelle
- le phagisme est omniprésent (je te mange pour subsister)
- la nature elle-même (notamment pour la reproduction) fait d'énorme gaspillages de ressources
- les catastrophes naturelles sont incompréhensibles, allant jusqu'à la collision de galaxies
- tout ce qui existe s'inscrit dans la finitude, incluant la mort de vies totalement innocentes

Même si les catastrophes sont philosophiquement nécessaires à une remise en question, car la blessure et la mort sont un chemin d'approfondissement, il m'est tout de même difficile de concevoir tous ces dégâts.

J'observe une absurde inadéquation de la vie : tout semble mener inexorablement à la perte et à la mort. Serait-ce le prix payé par la nature pour la complexification et l'agrandissement de "sa" conscience ?

Et la destruction de l'homme, inclus dans l'ensemble, fait-elle également partie intégrante du système ?

La survie des espèces

La survie d'une espèce animale nécessite une vie en communauté de même race, pour s'alimenter, se développer, procréer, et se protéger de la prédation extérieure. Mais il faut aussi que cette prédation, omniprésente, ne s'applique pas à l'intérieur de l'espèce, sinon sa survie est impossible.

Chez les animaux, il y a souvent une barrière génétique qui les arrête au dernier moment. Les cerfs, par exemple, se battent énergiquement, mais le vainqueur ne tue pas son adversaire. Chez les hommes, on dirait que cette barrière est moins bien installée. L'espèce humaine est d'ailleurs celle dans laquelle il y aurait le plus de meurtres intra-spécifiques.

L'esprit humain sait manipuler ses congénères de manière à fabriquer des criminels, sans doute à cause du développement de l'intelligence, qui permet un comportement moins figé que celui des animaux.

En tous cas, cela génère une absurdité supplémentaire : les guerres, les génocides, les millions de morts : l'homme tue l'homme, il devient une bête humaine sans morale ni éthique et ce, le plus souvent, sous le couvert de certitudes religieuses (les Croisés, le "Gott mit Uns" des Nazis, etc.).

Un choix d'amour

Le niveau de conscience atteint par l'espèce humaine est tel qu'elle peut choisir de s'entretuer. L'homme est le pire des prédateurs, à cause de son intelligence qui le rend apparemment plus distant d'une programmation génétique pure.

Mais d'autre part sa conscience l'incite aussi à vivre le respect, le pardon, l'amour, la bienveillance, le partage, la générosité... d'autant plus que la conscience humaine est capable de générer une amplification des sentiments.

Dans ce cadre-là, une religion ou une philosophie élevant l'âme de l'homme à un concept altruiste est essentielle à la survie de notre humanité !

Il est bien évident que mon analyse est réduite, et que la réalité intrinsèque de tout cela m'échappe complètement... Car je ne suis... qu'un humain obsédé par la mort, que je ne peux d'ailleurs ni comprendre ni admettre.

Bien qu'étant taoïste philosophique, je rejoins volontiers certains concepts panthéistes ou soufistes : je ne perçois pas Dieu comme un être distinct du monde, mais je ressens qu'Il lui est immanent, et que l'Univers est une manifestation visible de Dieu lui-même, pas une création telle qu'elle est définie habituellement. Dieu (ou le Tao, ou le Père Noël, ou tout ce en quoi l'on peut croire), Dieu serait comparable à une sorte de matrice qui s'engendre à l'intérieur d'elle-même. Telle est ma définition du Tao.

Le sens de la vie ?

Le sens de la vie, c'est probablement la vie elle-même : la survie... de la Vie !

Pour être en accord avec cette réalité dans laquelle mon existence propre a bien peu de place, je dois apprendre à accepter l'absurde, l'inattendu, l'inassouvi, l'inaccessible.

Trouver à m'amuser malgré l'absurde. Grandir intérieurement vers l'Amour, la sérénité, la compréhension des autres... car l'enfer, pour moi, est largement représenté par les autres et il y en a plein, partout...

Et pour conclure, un petit paradoxe personnel de l'absurdité : "La 'sagesse', ne serait-elle pas l'illusion qu'ont certaines personnes de ne pas rester objet de l'absurde, mais d'en devenir un meilleur sujet ?"

La mort ne m'obsède plus, je l'ai acceptée. Tout comme j'ai reçu la vie, je dois recevoir la mort : c'est le projet de base de l'Univers. Tout, absolument tout ce qui vient à la vie est voué à la mort. Tout ce qui est jeune, à un moment donné, va vieillir. L'impermanence. L'interpermutabilité yin-yang/vie-mort/blanc/noir/... Des paroles naïves qui feront sans doute sourire...

L'enfer ne m'est dorénavant plus représenté par les autres. J'ai compris bien des choses en seulement quelques mois, notamment ceci : on n'a même pas besoin des autres pour se créer son propre enfer. De plus, nous sommes libres (dans une certaine mesure) de choisir de marcher dans le sens du vent, ou son contraire. Et c'est bien mieux de se laisser aller, croyez-moi. Tel est le lâcher-prise.

D.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lu Yi

avatar

Nombre de messages : 812
Age : 54
Localisation : Avignon France
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: De retour   Jeu 24 Nov - 9:23

Bonjour David et merci de nous faire partager tes réflexions.

Bravo pour ta retraite solitaire de plusieurs mois, ce n'est pas facile.

En effet, le lacher-prise est l'essentiel de la voie du Tao.

Pour le reste, tout est trop complexe pour en tirer des conclusions définitives mais c'est déjà un miracle que l'être humain puisse réfléchir à tout cela, que l'on puisse comprendre l'univers matériel, entrevoir les mécanismes psychiques.

Mais toute cette souffrance... Sad

Pour moi Dieu est à la fois transcendant et immanent. Pour les chrétiens, Il est un et trine à la fois. Pour les bouddhistes, le bouddha a trois corps (la réalité absolue, le corps physique et le corps d'émanation).

Le taoïsme n'enseigne que l'immanence du Tao, et déjà cela nous dépasse. Mais nous savons par intuition que cette réalité absolue existe, et nous désirons en faire l'expérience.

_________________
Seule la vie mystique permet d'obtenir le Tao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David

avatar

Nombre de messages : 218
Date d'inscription : 23/05/2011

MessageSujet: Re: De retour   Jeu 24 Nov - 13:18

Salut Louis,

Merci pour la réponse et tes continuels encouragements. J'espère que tout va bien de ton côté !

Dans ta réponse, quelque chose me chatouille un peu :

Lu Yi a écrit:

1. Pour moi Dieu est à la fois transcendant et immanent. Pour les chrétiens, Il est un et trine à la fois. Pour les bouddhistes, le bouddha a trois corps (la réalité absolue, le corps physique et le corps d'émanation).

2. Le taoïsme n'enseigne que l'immanence du Tao, et déjà cela nous dépasse. Mais nous savons par intuition que cette réalité absolue existe, et nous désirons en faire l'expérience.

1. Dieu "transcendant" et "immanent" à la fois ? Si c'était le cas, nous serions tous des demi-dieux. Je m'explique : immanent veut dire "contenu dans un être", "qui agit", "qui demeure", ... et "transcendant" veut dire qu'il dépasse EN MÊME TEMPS cet état ; qui excelle en son genre, élevé, sublime ; qui est en dehors de toute expérience possible. Est-ce que c'est bien ça que tu voulais dire ? Si oui, peux-tu m'en dire davantage sur cette théorie ?

2. Le taoïsme religieux ou philosophique ? Duquel parles-tu ? Car si le taoïsme (le daojia, pas l'école rituelle) enseigne l'immanence du Tao, il enseigne également sa portée absolument, radicalement métaphysique, en dehors de toute portée (humaine). Encore ce fameux dualisme blanc/noir, vie/mort, immanent/métaphysique, etc...

D.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lu Yi

avatar

Nombre de messages : 812
Age : 54
Localisation : Avignon France
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: De retour   Jeu 24 Nov - 16:00

David a écrit:

1. Dieu "transcendant" et "immanent" à la fois ? Si c'était le cas, nous serions tous des demi-dieux. Je m'explique : immanent veut dire "contenu dans un être", "qui agit", "qui demeure", ... et "transcendant" veut dire qu'il dépasse EN MÊME TEMPS cet état ; qui excelle en son genre, élevé, sublime ; qui est en dehors de toute expérience possible. Est-ce que c'est bien ça que tu voulais dire ? Si oui, peux-tu m'en dire davantage sur cette théorie ?

2. Le taoïsme religieux ou philosophique ? Duquel parles-tu ? Car si le taoïsme (le daojia, pas l'école rituelle) enseigne l'immanence du Tao, il enseigne également sa portée absolument, radicalement métaphysique, en dehors de toute portée (humaine). Encore ce fameux dualisme blanc/noir, vie/mort, immanent/métaphysique, etc...
Houlala, tout ceci est très compliqué, et je ne suis qu'un ignorant.

Il y a une douzaine d'années j'ai vécu une expérience mystique qui m'a anéanti. Je suis mort quelques instants, j'ai été accueilli par des personnes qui m'aiment et que je connaissais (sans les avoir connu dans ce bas-monde). Puis au retour dans mon corps j'ai fait l'expérience d'un amour impensable et indescriptible. Et c'était très douloureux ! insupportable ! Cet amour composait chaque cellules de mon corps, ainsi que tous les objets qui m'environnaient. Mon corps n'avait plus de limite.

12 ans plus tard, je n'ai pas plus de réponse, et je ne comprends toujours rien. Mais cette expérience m'a guidé vers les chrétiens, les catholiques en particulier, et j'ai du approfondir la théologie. J'ai commencé bien sûr à relire les évangiles car personne n'a parlé d'amour comme Jésus. "Dieu est amour" disait St Jean.

Ce forum n'est pas le meilleur endroit pour parler de tout ça, mais à propos de l'immanence...

Les 3 religions monothéistes sont d'accord pour dire que Dieu est transcendant. C'est à dire que sa nature est un mystère et que nous sommes impuissants seuls pour faire l'expérience de Dieu, sans l'aide de l'Eglise et les sacrements pour les catholiques, sans obéir aux lois de l'islam pour les musulmans.

Mais de tous temps il y eut des mystiques, dans toutes les cultures. Mais cela n'arrange pas les religieux car si on n'a plus besoin d'eux, ils perdent leur pouvoir !

Mais d'un autre côté il ne faut pas se leurrer. Nous sommes réellement impuissants, et il n'existe aucune méthode ou technique humaine pour faire l'expérience de Dieu (ou du Tao). C'est Lui qui nous choisit, qui nous éveille. Il nous transmet ses "grâces" disent les chrétiens.

Le taoïsme et le bouddhisme sont pour moi des voies mystiques puisque le but recherché est l'union avec le Tao ou l'état de Bouddha (état d'éveil). La voie principale est le détachement, le lacher-prise et le renoncement à nos désirs égoistes.

Dans le christianisme (surtout catholique et orthodoxe), nous avons en plus une aide incomparable : Dieu fait homme, l'incarnation de l'amour.

J'ai alors expérimenté la prière, et ça marche ! Si nous faisons appel à Jésus, mais aussi à Marie et certains saints, ils se manifestent vraiment ! Et là nous gagnons un temps considérable. Ce que le bouddhiste peine à obtenir par ses propres forces, nous pouvons l'obtenir en un instant. (je ne parle pas de biens matériels bien sûr).

Enfin bref, rien n'est jamais gagné et nous restons toujours des débutants, des ignorants en matière spirituelle.

Pourquoi transcendance et immanence ? S'il n'y avait pas d'altérité, rien n'existerait. Le Tao tout seul (sans nous) n'existe pas, tout comme nous ne pouvons exister sans lui.

J'aime bien dans le bouddhisme le principe de réalité absolue et réalité relative. Et pourtant ces deux réalités sont une même réalité. C'est lorsque qu'on fait cette expérience qu'on peut parler de "vacuité".
La vacuité n'est pas du vide, ce n'est pas "rien". C'est voir à travers la réalité apparente, ce monde d'illusion (maya).

_________________
Seule la vie mystique permet d'obtenir le Tao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David

avatar

Nombre de messages : 218
Date d'inscription : 23/05/2011

MessageSujet: Re: De retour   Jeu 24 Nov - 17:37

Merci pour ce partage, Louis. Je vais y réfléchir, je repasserai plus tard pour répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David

avatar

Nombre de messages : 218
Date d'inscription : 23/05/2011

MessageSujet: Re: De retour   Jeu 24 Nov - 21:25

Lu Yi a écrit:
J'ai alors expérimenté la prière, et ça marche ! Si nous faisons appel à Jésus, mais aussi à Marie et certains saints, ils se manifestent vraiment ! Et là nous gagnons un temps considérable.
Pourrais-tu développer, s'il te plaît ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lu Yi

avatar

Nombre de messages : 812
Age : 54
Localisation : Avignon France
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: De retour   Ven 25 Nov - 21:25

David a écrit:
Lu Yi a écrit:
J'ai alors expérimenté la prière, et ça marche ! Si nous faisons appel à Jésus, mais aussi à Marie et certains saints, ils se manifestent vraiment ! Et là nous gagnons un temps considérable.
Pourrais-tu développer, s'il te plaît ?
2 citations des pères de l'Eglise (des 1ers siècles) que j'ai retenues :

- Dieu s'est fait homme pour que l'homme devienne Dieu.

- Si on fait un pas vers Dieu, Il en fait dix vers nous.

Pour dire, que Dieu est en nous et nous en lui, même si nous n'en sommes pas conscients. Notre relation avec Dieu peut devenir consciente et bien concrète. Certains hommes et femmes qui nous ont précédé ont suivi une voie de sainteté, ce qui leur a permis de vivre après leur mort dans l'éternité. L'éternité est amour et cherche à chaque instant à aider les êtres souffrants. Mais nous ne sommes pas attentifs, car notre esprit et nos désirs sont orientés vers les biens matériels, vers le plaisir humain.

Je crois en la "communion des saints" : tous ces saints sont comme transparents. L'amour de Dieu les traversent. Et si on leur demande leur intercession, l'amour de Dieu se manifeste.

Quand je fais oraison (sorte de méditation silencieuse chrétienne), une énergie descend en moi, parfois par le sommet de la tête, parfois dans tout mon corps. Et là j'entre en méditation profonde. (ce n'est pas systématique).

D'autre fois je ne sens rien durant la pratique, mais durant mon sommeil je vais être "appelé". Je ne veux pas entrer dans les détails ici, et ça peut prendre des formes diverses et variées.

Le mieux est de lire l'expérience des mystiques. Chez les catholiques je conseille tout spécialement les livres de sainte Thérèse d'Avila, une grande mystique, qui a eu le mérite de décrire assez précisément les différents degrés d'union mystique, qu'elle classe en sept "demeures" jusqu'à l'état d'union le plus élevé qu'elle appelle le "mariage spirituel".

septièmes demeures

Je ne sais pas si j'ai répondu à la question, mais je ne peux que donner des pistes, car chacun doit faire ses propres expériences... drunken

_________________
Seule la vie mystique permet d'obtenir le Tao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David

avatar

Nombre de messages : 218
Date d'inscription : 23/05/2011

MessageSujet: Re: De retour   Ven 25 Nov - 21:57

Salut Louis,

Merci pour ton explication. Je comprends mieux ce que tu as voulu dire.

Bien que n'étant pas religieux, et ayant mes propres convictions, sache que je respecte tes valeurs et tes croyances. Néanmoins... toute religion, quelle qu'elle soit, reste pour moi de la mythologie. Par la prière, une prière sincère, profonde et avec grandeur d'âme (phénomène dont j'ai été témoin lors d'un séjour en Israël, aux pieds du Mur des Lamentations de Jérusalem) peut, effectivement, faire ressentir au pratiquant une espèce de transe, d'extase ou de présence mystique ; un Amour inconditionnel... et absolu.

Mais...
N'est-ce pas là une forme de méditation bien connue (quel que soit l'objet), permettant d'atteindre une sphère cachée de notre inconscient ? Car qui sait de quoi est fait l'Homme ? Peut-être est-ce Dieu, peut-être est-ce autre chose, peut-être est-ce une réaction biochimique complexe intra-spécifique à l'humain, lui déverrouillant la porte menant à sa propre... grandeur d'âme ? Athée agnostique je suis et athée agnostique je resterai.

Dieu existe, dites-vous. Je le nie car cette problématique est insoluble. Me basant sur le principe d'Euclide, je réponds aux croyants :

"Ce qui est affirmé sans preuve, peut être nié sans preuve."

Et si Dieu existe bel et bien... j'espère qu'il a une bonne excuse.

Pour en revenir au sujet, Louis, je pense sincèrement et en toute humilité que l'état méditatif transcendantal dont tu parles puisse être atteint par n'importe qui, pour peu qu'il ait un objet mental d'élévation spirituelle.

De toute manière, je suis incapable de tenir compte d'une "révélation" prétendument faite à nos aïeux dans les temps reculés de notre histoire. Si respectable que me paraisse ce genre de tradition, et quel rôle elles aient pu jouer dans notre passé moral, je ne puis accepter d'y voir des certitudes de départ. Seules valent, à mes yeux, les croyances qui, à tout moment recréables par l'intelligence, peuvent se former "de novo" dans l'esprit d'un homme d'aujourd'hui, à partir de matériaux fraîchement fournis par la science ou par la réflexion.

Rien de plus vrai que cette parole de Voltaire : "Dieu a fait l'homme à son image, mais l'homme le lui a bien rendu."

Dieu. Quoi que je fasse, le mot évoque en moi le vieux barbu des cathédrales, sculpté à notre image. Invention humaine dont je dois me débarrasser. Tuer le père, c'est d'abord tuer Dieu-le-Père. Sous les statues du "Pan Creator", il faut écrire : "ceci n'est pas le Créateur".

Les musulmans s'interdisent toute représentation de Dieu. Les juifs refusent de prononcer son nom.

Je les envie.

D.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lu Yi

avatar

Nombre de messages : 812
Age : 54
Localisation : Avignon France
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: De retour   Ven 25 Nov - 23:28

David a écrit:

Les musulmans s'interdisent toute représentation de Dieu. Les juifs refusent de prononcer son nom.
C'est justement là toute leur erreur. Leur Dieu est totalement transcendant ! (et non immanent)

Jésus nous révèle au contraire qu'on peut connaître Dieu. Il ne le nomme pas (ni Yaweh ni Allah) mais le surnomme Abba (papa) pour montrer à quel point il nous aime et veut notre bonheur.

Dans l'islam et le judaisme, on ne peut pas connaître Dieu personnellement, mais seulement à travers les écritures et le Coran. Et tout ce qui compte c'est d'obéir aux lois divines et révélées contenues dans les textes.

Comme je disais plus haut, ce qui m'intéresse c'est la mystique. C'est-à-dire faire l'expérience moi-même, et surement pas suivre des croyances, des traditions et des lois pseudo-divines. levitation

Le Bouddha disait à ses disciples : « Ne croyez pas ce que je vous dis, faites votre expérience par vous-même avant de le croire ».

_________________
Seule la vie mystique permet d'obtenir le Tao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David

avatar

Nombre de messages : 218
Date d'inscription : 23/05/2011

MessageSujet: Re: De retour   Sam 26 Nov - 3:16

Oui Louis. Je vois.

Mais cela ne répond pas à la question ontologique fondamentale :

Dieu : concept, ou réelle entité métaphysique ?

"Dieu" ne répond à aucun critère logique. Il est en dehors de toute portée effective ou même tangible.

Chaque croyant va faire l'expérience de Dieu à sa manière (du moins, c'est ce qu'il pense). Moi qui suis athée agnostique philosophique logique, j'ai fait quatre sortes d'expériences : E.M.I. (mort), voyage astral (méditation), voyage spatiotemporel (arrêt cardiaque) et finalement... ce fameux vide, atteint il y a quelques mois, où j'ai ressenti une présence, quelque chose d'indéfinissable. Ténu, mais bien présent.

Alors Louis, est-ce Dieu ? Et si le concept de Dieu n'avait jamais existé, qui (ou plus probablement "quel") est-ce que j'ai ressenti ? Intérieurement, je crois savoir. Mais j'ai peur d'y apposer un nom, de peur de restreindre ce concept. Et je peux t'affirmer que ce n'était pas Dieu, mais quelque chose de neutre. Intrinsèquement neutre, passif, mais d'où tout découle... j'en ai encore des frissons. Suivant cette logique, Dieu pourrait se dénommer "Tao", et inversement. Ce grand cirque ridicule des religions ne deviendrait alors plus qu'une question de mots.

D.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lu Yi

avatar

Nombre de messages : 812
Age : 54
Localisation : Avignon France
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: De retour   Sam 26 Nov - 10:17

Cette Présence est au-delà de nos sens, au-delà du sensible. Je dirais donc "vide du sensible".

Je crois, pour en avoir fait une toute petite expérience (et je crois les récits de nombre de mystiques), que cette Présence est intelligente et qu'elle peut communiquer avec nous, souvent par des signes subtils, parfois plus rarement par des puissances écrasantes.

_________________
Seule la vie mystique permet d'obtenir le Tao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David

avatar

Nombre de messages : 218
Date d'inscription : 23/05/2011

MessageSujet: Re: De retour   Sam 26 Nov - 14:03

Passages authentiques des Écritures :

"Tu ne te prosterneras point devant elles (les idoles), et tu ne les serviras point; car moi, l'Éternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punit l'iniquité des pères sur les enfants jusqu'à la troisième et la quatrième génération de ceux qui me haïssent."
(Exode 20:5)

"Si un homme frappe du bâton son esclave, homme ou femme, et que l'esclave meure sous sa main, le maître sera puni.
Mais s'il survit un jour ou deux, le maître ne sera point puni; car c'est son argent."
(Exode 21 :20-21)

"Tout homme qui aura un défaut corporel ne pourra s'approcher [de l'autel] : un homme aveugle, boiteux, ayant le nez camus ou un membre allongé ; un homme ayant une fracture au pied ou à la main ; un homme bossu ou grêle, ayant une tache à l'œil, la gale, une dartre, ou les testicules écrasés."
(Lévitique 21:18)

"Si un homme commet un adultère avec une femme mariée, s'il commet un adultère avec la femme de son prochain, l'homme et la femme adultères seront punis de mort."
(Lévitique 20:10)

"Si un homme couche avec un homme comme on couche avec une femme, ils ont fait tous deux une chose abominable; ils seront punis de mort: leur sang retombera sur eux."
(Lévitique 20:13)

"C'est des nations qui vous entourent que tu prendras ton esclave et ta servante qui t'appartiendront, c'est d'elles que vous achèterez l'esclave et la servante.

Vous pourrez aussi en acheter des enfants des étrangers qui demeureront chez toi, et de leurs familles qu'ils engendreront dans votre pays; et ils seront votre propriété."
(Lévitique 25:44-46)

"Ainsi, dit le Seigneur à son peuple, si ton frère, fils de ta mère, ou ton fils ou ta fille, ou la femme qui repose sur ton sein, ou l'ami que tu aimes comme toi-même, t'incite secrètement en disant :
Allons et servons d'autres dieux ! des dieux que ni toi, ni ton père n'ont connu,… tu ne jetteras pas sur lui un regard de pitié, tu ne l'épargneras pas, tu ne le couvriras pas. Mais tu le feras mourir, tu dois le tuer, que ta main soit la première sur lui pour le mettre à mort…"
(Deutéronome 13:6)

"Si tu bâtis une maison neuve, tu feras une balustrade autour de ton toit, afin de ne pas mettre du sang sur ta maison, dans le cas où il en tomberait quelqu'un."
(Deutéronome 22:8)

"Celui qui est issu d'une union illicite n'entrera point dans l'assemblée de l'Éternel; même sa dixième génération n'entrera point dans l'assemblée de l'Éternel."
(Deutéronome 23:2)

"Si quelqu'un vient à moi, et s'il ne hait pas son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères, et ses sœurs, et même sa propre vie, il ne peut être mon disciple."
(Luc 14:26)

"Quelqu'un parmi vous est-il malade? Qu'il appelle les anciens de l'Église, et que les anciens prient pour lui, en l'oignant d'huile au nom du Seigneur; la prière de la foi sauvera le malade, et le Seigneur le relèvera; et s'il a commis des péchés, il lui sera pardonné."
(Épître de saint Jacques 5:14-15)

D.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier

avatar

Nombre de messages : 800
Age : 53
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: De retour   Lun 28 Nov - 13:49

Bonjour David,

J'ai "presque" tout lu, quel échange avec Lu Yi ! Je note juste que tu as toujours peur de la mort. Il faudrait que tu t'en libère.

Amicalement,

Oliver

_________________
Faire vivre l'Univers qui est en soi. Tao, le blog du vide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taovide.blogspot.com/
David

avatar

Nombre de messages : 218
Date d'inscription : 23/05/2011

MessageSujet: Re: De retour   Lun 28 Nov - 13:53

Oli,

Content de te revoir ! Vraiment. J'espère que tout va bien pour toi.

Je n'ai plus peur de la mort, je l'ai acceptée. Premier post :

David a écrit:
La mort ne m'obsède plus, je l'ai acceptée. Tout comme j'ai reçu la vie, je dois recevoir la mort : c'est le projet de base de l'Univers. Tout, absolument tout ce qui vient à la vie est voué à la mort. Tout ce qui est jeune, à un moment donné, va vieillir. L'impermanence. L'interpermutabilité [...]. Des paroles naïves qui feront sans doute sourire...
Voilà... je sais à présent que la mort ne m'effraie plus, et que je peux partir tranquille, serein, si l'occasion se présente.

Quel luxe...

D.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier

avatar

Nombre de messages : 800
Age : 53
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: De retour   Lun 28 Nov - 16:52

Alors pourquoi ton ego te tracasse-t-il ? Tu n'as plus de raison d'inquiétude.

Amicalement,

Oliver

_________________
Faire vivre l'Univers qui est en soi. Tao, le blog du vide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taovide.blogspot.com/
David

avatar

Nombre de messages : 218
Date d'inscription : 23/05/2011

MessageSujet: Re: De retour   Lun 28 Nov - 17:46

Olivier a écrit:
Alors pourquoi ton ego te tracasse-t-il ? Tu n'as plus de raison d'inquiétude.

Amicalement,

Oliver
Mon ego ne me tracasse pas, où as-tu lu cela ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier

avatar

Nombre de messages : 800
Age : 53
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: De retour   Lun 28 Nov - 19:36

Je ne l'ai pas lu, non non...
Mais les préoccupations que j'ai lues sont celle d'un Ego tracassé. Tu dis avoir au cours de méditation ressenti le vide. Pourquoi ne pas rester dans cet état, ou tout au moins essayer. peut-être que ton regard sur la société s'en trouvera modifié.

Avec toute ma sympathie,

Oliver

_________________
Faire vivre l'Univers qui est en soi. Tao, le blog du vide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taovide.blogspot.com/
David

avatar

Nombre de messages : 218
Date d'inscription : 23/05/2011

MessageSujet: Re: De retour   Lun 28 Nov - 20:31

Hmm...

Oli, quelle est ta définition de "faire le vide" ? Étape par étape, car il semble que nos significations diffèrent quelque peu à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier

avatar

Nombre de messages : 800
Age : 53
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: De retour   Lun 28 Nov - 20:51

Faire le vide, c'est ne penser à rien, tout simplement...
L'écoute du Silence. La contemplation muette.

Bien à toi,

Oliver

_________________
Faire vivre l'Univers qui est en soi. Tao, le blog du vide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taovide.blogspot.com/
David

avatar

Nombre de messages : 218
Date d'inscription : 23/05/2011

MessageSujet: Re: De retour   Mar 29 Nov - 1:31

En effet, cela diffère énormément. Dans la culture Ninja, "faire le vide", "être vide" et "atteindre le vide" sont trois choses totalement distinctes.

Faire le vide désigne l'action de méditation profonde, voire transcendantale, pratiquée par les Ninjas de classe A et autres "sur-"maîtres.

Atteindre le vide signifie, chez nous, le wei-wu-wei appliqué, le fait d'avoir atteint un état psychique second où les mécanismes de survie se mettent en place, où l'instinct prime sur tout le reste : l'instinct de survie qui se déclenche en appuyant sur un bouton.

Être vide est une appellation complexe qui, si elle est très difficile à définir, n'en échappe pas moins à l'expérience des classe A, donc aux mots. Être vide, donc, exprime le caractère stable, serein et à la fois l'ensemble des réactions physiologiques inconscientes propres au disciple dans un combat, quelle que soit la nature de ce dernier (physique, conceptuel, métaphysique, ...). Sous-entendu : vide de toute émotion, sensation qui pourrait détourner l'attention primaire développée par le Maître.

Personnellement, j'ai atteint ces trois stades à plusieurs reprises durant ma vie. Je puis les maintenir un certain laps de temps, nécessaire à un combat ou à ma survie.

Pour ce qui est de mon ego, Oli... je ne sais pas quoi penser. J'ignore de quoi il retourne. Visiblement, j'en ai encore un. Et d'après ma petite expérience, il est impossible de le tuer, de l'étouffer... il revient à la charge, à chaque fois, encore plus fort. Je pense donc qu'il est nécessaire d'avoir la sagesse de connaître les choses qu'on peut changer, mais surtout, celles que l'on ne peut pas changer. Et l'ego en fait partie.

Alors, au lieu de l'étrangler, pourquoi ne pas simplement "l'accepter" comme partie faible mais intégrante de notre composante essentielle humaine, et neutraliser ses effets négatifs au lieu de les refouler ?

Quel est votre avis là-dessus ?

D.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier

avatar

Nombre de messages : 800
Age : 53
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: De retour   Mar 29 Nov - 7:25

Pour éviter les affres de l'Ego, faisons le vide, soyons vide et atteignons le vide, nous métamorphoserons nos turpitudes en leçons et en perceptions transcendantes. Si nous n'y arrivons pas, nous pouvons toujours essayer, puisque la mission est de ne rien faire, de laisser faire.
Par ailleurs, notre Ego est très fort pour tenter de reprendre le dessus. Le vide est le monde de l'indifférencié, l'Ego nous voit différents du reste du monde et discerne des différences partout (race, sexe, taille... niveau... bien,mal...).


Bien amicalement,
Oliver

_________________
Faire vivre l'Univers qui est en soi. Tao, le blog du vide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taovide.blogspot.com/
David

avatar

Nombre de messages : 218
Date d'inscription : 23/05/2011

MessageSujet: Re: De retour   Mar 29 Nov - 7:48

Oli,

Du point de vue anthropologique et strictement scientifique, l'espèce humaine a besoin d'un cadre référentiel socio-culturel. En effet, l'être humain a besoin de se reconnaître parmi ses semblables (ex.: s'il est noir, il recherchera la compagnie des noirs). Imagine une salle complètement obscure. Mille personnes de toutes races et cultures confondues sont à l'intérieur. Les lumières s'allument... à ton avis, que se passe-t-il ? Regroupement socio-culturel immédiat, spontané, sans même réfléchir à la question.

L'ego est donc bien présent, ancré au plus profond de notre conditionnement intrinsèque idiosyncratique. Le vide ne permet pas de changements psychiques structurels aussi importants que celui de ce fameux conditionnement, qui est culturel, héréditaire, biologique, génétique... nous sommes programmés (moins bien que les animaux) pour suivre telle ou telle ligne de conduite intra-spécifique.

Bien à toi,

D.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier

avatar

Nombre de messages : 800
Age : 53
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: De retour   Mar 29 Nov - 8:13

Je parlais de toi individuellement, pas de l'entière population. Laissons les autres faire ce qu'ils veulent. la seule chose que nous pouvons faire est de cheminer sur la voie, les autres devraient le percevoir inconsciemment.

Bien à toi également,

Oliver

_________________
Faire vivre l'Univers qui est en soi. Tao, le blog du vide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taovide.blogspot.com/
David

avatar

Nombre de messages : 218
Date d'inscription : 23/05/2011

MessageSujet: Re: De retour   Mar 29 Nov - 8:33

Vis-à-vis de l'égo, j'avoue être un peu perdu... je traverse une passe difficile dans ma vie en ce moment. Je suis complètement paumé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier

avatar

Nombre de messages : 800
Age : 53
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: De retour   Mar 29 Nov - 8:38

C'est plutôt une bonne chose...

Tu peux aller voir ça...(lien)

_________________
Faire vivre l'Univers qui est en soi. Tao, le blog du vide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taovide.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De retour   

Revenir en haut Aller en bas
 
De retour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tao Te King :: Forum libre 道德經-
Sauter vers: