Tao Te King

Le Classique de la Voie et de la Vertu
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Lu Yi

avatar

Nombre de messages : 812
Age : 55
Localisation : Avignon France
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Chapitre 1   Ven 22 Juin - 13:37

Une voie qui peut être tracée, n'est pas la Voie éternelle : le Tao. Un nom qui peut être prononcé, n'est pas le Nom éternel.

Sans nom, il est à l'origine du ciel et de la terre. Avec un nom, il est la Mère des dix mille êtres.

Ainsi, un Non-désir éternel représente son essence, et par un Désir éternel il manifeste une limite.

Ces deux états coexistent inséparables, et diffèrent seulement de nom. Pensés ensemble : mystère ! le Mystère des mystères !

C'est la porte de toutes les essences.



Les dix mille êtres : la totalité des créatures
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-shérab



Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Chapitre 1   Sam 23 Juin - 13:42

Bonjour Lu Yi

Je suis heureux de voir ce petit forum de lecture m'étant mi en tête de m'ouvrir à l'horizon culturel chinois ce forum tombe à point.

Je vais essayer de donner ma lecture de ce passage, bien que connaissant peut de choses sur le taoisme. Il va sans dire que ma lecture sera déformée par mon étude du bouddhisme, toutes croyances étant déformantes lorsqu'elle prétend statuer sur la croyance de l'autre.

"Une voie qui peut être tracée, n'est pas la Voie éternelle : le Tao. Un nom qui peut être prononcé, n'est pas le Nom éternel."

Cela me fait penser à l'analyse de Nagarjuna sur l'analyse critique du lien et de la délivrance.

""Un jour je m'éteindrai libre de toute appropriation, le nirvana m'adviendra" Prendre les choses ainsi c'est le comble de l'appropriation".

"Du moment qu'on peut ni ajouter le nirvana à quoi que ce soit, ni supprimer le samsara, qu'elle idée reste-t-til, en propre du samsara, quelle idée du nirvana?"
(stance du milieu par excellence, Nagarjuna, connaissance de l'Orient, Gallimard, p 202-203).

Dire que l'anthenticité et cette sagesse puisse faire l'objet d'une projection dans l'avenir comme étant une entité à acquérir par un chemin ou une stratégie est un fait l'un des plus grand obstacle à l'entrée dans celle-ci.
En effet, la sagesse ne connais pas le temps ou plutôt elle ne réside que dans le temps le plus simple c'est-à-dire le présent le plus immédiat, l'instant de la présence. Mais nous débatant avec l'ignorance rare sont les fois où nous nous laissons soulever par cette présence, le fantasme du but à atteindre et de l'effort stratégique nous reprend dès que le présent s'éloigne dans les souvenirs et les projets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-shérab



Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Chapitre 1   Sam 23 Juin - 13:52

"Sans nom, il est à l'origine du ciel et de la terre. Avec un nom, il est la Mère des dix mille êtres.

Ainsi, un Non-désir éternel représente son essence, et par un Désir éternel il manifeste une limite."

Je ne connais pas essez pour saisir la première phrase. Mais la seconde me fait penser a un procès de différenciation. Je ne pensepas que dans le Tao il soit question d'un procès au sens de procession d'un Un qui déploierai la réalité par négation de son essence. en effet comme dans le bouddhisme il n'y pas de création au sens des religions du livre.
Cela ressemble plutôt à une différenciation interne. Le Non-désir éternel est son essence et le désir éternel manifeste une limite au sein de l'indifférencié de ce non-désir. Cela veut dire que le non-désir est l'indifférencié et que toutes manifastation est le fruit du désir. Mais étant tous deux coéternels ils coexistent dans une réalité une.

C'est ce que confirme les phrases suivantes:

"Ces deux états coexistent inséparables, et diffèrent seulement de nom. Pensés ensemble : mystère ! le Mystère des mystères !"

Quant au mystère, je citerai le passage de ce penseur chrétien dont j'ai oublié le nom: "Le mystère n'est pas un mur infranchissable mais un océan dans lequel on se noie". Ce qui confirme l'intuition des premières phrases
Ainsi comme dans toute tradition spirituelle authentique la connaissance n'est pas un objet maitrisable mais l'acceptation de la démaitrise. Je comprend parce que j'accepte de ne pas prendre, de ne pas saisir.

"C'est la porte de toutes les essences."

Ici je pense que Lao-tseu montre que la compréhension de "l'essence" ouvre justement à la connaissance "des essences" ou du manifesté et donc que l'accès aux mystères ne nie pas la connaissance du monde mais permet de s'en approcher d'autant plus.

Voilà Lu Yi, j'ai sans doute dis beaucoup de bêtises, je me ferai un plaisir de lire tes remarques.

Jean-Shérab
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lu Yi

avatar

Nombre de messages : 812
Age : 55
Localisation : Avignon France
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: Chapitre 1   Dim 24 Juin - 15:18

Merci Jean-Sherab pour ce premier commentaire! Very Happy

Citation :
toutes croyances étant déformantes lorsqu'elle prétend statuer sur la croyance de l'autre.
Les croyances ne sont pas seulement déformantes. Elles sont parfois éclairantes lorsqu'elles sont diverses car elles donnent une perspective que l'on aurait pas autrement.

Il est sûr que le taoîsme et le bouddhisme ont des similitudes. D'ailleurs, le Chan (devenu Zen au Japon) est un mélange de bouddhisme et taoisme.

Au plaisir de te lire dans les sentences suivantes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiareanani



Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: Chapitre 1   Mar 27 Mai - 6:01

Alors pour ma part,

> Une voie qui peut être tracée, n'est pas la Voie éternelle : le Tao. Un nom qui peut être prononcé, n'est pas le Nom éternel.

Une voie qui a un nom n'est pas la voie éternelle donc pas le Tao, car le Tao est rien et tout à la fois.
il est à l'origine de toute manifestation, il est le pivot, le Père ...


Sans nom, il est à l'origine du ciel et de la terre. Avec un nom, il est la Mère des dix mille êtres.
donc le tao : le Père, et la Terre : la Mère.
et tous ces êtres engendrés sont les dix mille êtres : nous.

Ainsi, un Non-désir éternel représente son essence, et par un Désir éternel il manifeste une limite.

Ces deux états coexistent inséparables, et diffèrent seulement de nom. Pensés ensemble : mystère ! le Mystère des mystères !

C'est la porte de toutes les essences.


ainsi un Non désir, le vide, le wu-wei : l'essence.
et quand il y a désir, tout devient trouble et n'est plus le tao.

.... ensuite je ne sais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lu Yi

avatar

Nombre de messages : 812
Age : 55
Localisation : Avignon France
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: Chapitre 1   Mar 27 Mai - 8:04

Tiareanani a écrit:

C'est la porte de toutes les essences.[/color]

ainsi un Non désir, le vide, le wu-wei : l'essence.
et quand il y a désir, tout devient trouble et n'est plus le tao.
Pour le moment, personne ne parle de "vide". Pourquoi cette interprétation?

_________________
Seule la vie mystique permet d'obtenir le Tao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiareanani



Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: Chapitre 1   Mar 27 Mai - 8:37

heuuu, c'est tout simplement que je ne dois pas bien maitriser ces notions sûrement, et que je dis des bêtises. OOps.
et Razz qu'il faut me corriger.
je suis là pour apprendre : :sage: :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lu Yi

avatar

Nombre de messages : 812
Age : 55
Localisation : Avignon France
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: Chapitre 1   Mar 27 Mai - 10:20

Non mais c'est intéressant. Le concept de "vacuité" est préféré au "vide", car ce n'est pas un néant. Mais nous aborderons cela en rapport avec d'autres chapitres.

_________________
Seule la vie mystique permet d'obtenir le Tao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiareanani



Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: Chapitre 1   Mar 27 Mai - 11:02

bounce
ahhhh, CHOUETTE-CHOUETTE !!!! il me tarde.
Vide serait un néant ? un rien ?
je pensais que le fait d'être vide permettait d'accueillir aussi, comme vider son verre pour mieux accueillir.

Il faut vraiment me corriger, je suis toute ouïe à toutes informations.
Merci Lu Yi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier

avatar

Nombre de messages : 800
Age : 54
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: Chapitre 1   Dim 16 Nov - 12:41

Bonjour cher tous, bonjour Lao Tseu,
Je vais essayer d'apporter mon humble éclairage sur cette Non Pensée qui m'a ouvert les yeux.
Lorsque j'ai lu le Tao Te King, ça n'allait pas bien dans ma vie, je n'avais plus confiance dans le monde. Et puis je suis allé sur cette plage près de Montpellier, et lorsque j'ai refermé le livre, le bleu du ciel a viré au rouge, et j'ai vu un temple descendre dans le ciel. Depuis ? Tout va bien.

elephant Ce chapitre 1 traite de l'existence. Pourquoi existons-nous, pourquoi n'existons-nous pas? La seule réponse équilibrée est : nous sommes Etre et Non Etre. Le niveau d'équilibre est celui de l'énergie zéro : le vide. Tout ce qui peut être tracé ou nomé est Etre et Non Etre, ça n'est plus le niveau zéro. Qui plus est, le Tao est contenant et contenu, on ne peut le montrer (tracer ou nomer), car cela reviendrait à le sortir de lui-même. Il échappe à toute démonstration.
elephant On ne peut donc pas donner de nom à ce principe zéro mystérieux, qui est pourtant à l'origine du Ciel et de la Terre.
elephant Nous en voyons pourtant la partie positive (Etre). Cette vue, le monde, est notre berceau, notre matrice, notre mère.
elephant Ce principe zéro n'a aucune intention, un Non Désir est son essence immuable, éternelle. Le monde, lui n'a de cesse de revenir à cet état zéro. C'est un désir éternel engendrant mouvement, différenciation, limite.
elephant Etre et Non Etre cohéxistent avec l'Etre, comment fonctionne le tout ? Mystère des mystères.
elephant La pensée, ou plus précisément la Non Pensée nous permet de nous approcher de ce niveau zéro, porte de toutes les essences.

Grosses bises à tous,
Olivier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taovide.blogspot.com/
Lu Yi

avatar

Nombre de messages : 812
Age : 55
Localisation : Avignon France
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: Chapitre 1   Dim 16 Nov - 14:25

Bonjour Olivier et bienvenue sur le forum cheers

C'est vrai que le Zéro est un mystère en mathématique, tout comme l'Infini.

Je ne sais pas si ce chapitre traite du "pourquoi" de l'existence, mais il traite de sa "nature".

Le mystère : comment passer du non-désir au désir? ou être les deux à la fois?

Le mystère résiderait dans son "essence" qui pour moi est "amour" et "vacuité".

Les religions théistes croient que Dieu a créé le monde à partir du néant. Enfin, je crois... je vais me renseigner...

_________________
Seule la vie mystique permet d'obtenir le Tao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier

avatar

Nombre de messages : 800
Age : 54
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: Chapitre 1   Dim 16 Nov - 18:58

Bonjour Lu Yi,

elephant Le zéro énergétique dont il est question représente l'équilibre parfait. Tout système énergétique retourne à l'équilibre. Si le niveau zéro est atteint, le mouvement s'arrête. Mais comme il n'y a plus la moindre résistance, la moindre fluctuation génère des atomes, de la matière, des planètes... On a une idée de ce niveau zéro en physique : Lorsqu'on plonge la matière dans le vide (niveau énergétique bas), celle si se trouve libérée énergétiquement parlant. C'est ce qu'on appelle la supraconductivité et la superfluidité. Les comportements sont vraiment étonnants !
elephant Pour le désir, la Vertu est dans le Non Désir. Bien sur le Tao étant sans désir, il laisse le monde exaucer un certain nombre de ses désirs, mais la nature du désir étant l'insatiabilité, il écarte du Tao, et un jour l'homme désireux se prend un retour de manivelle. Le nécessiteux lui sera exaucé si son besoin ne se transforme pas en désir.
elephant Le mystère reste mystère, même si la lumière du Tao est très forte. Elle nous enseigne que l'UNIVERS est un vaste flux énergétique ENTIEREMENT VIVANT, dont nous ne sommes que des bourgeons, elle nous enseigne donc un amour inconditionnel pour... tout, y compris (attention, je vais choquer) le Diable. Précisons, le Diable représente la partie de l'Univers qui aime s'écarter du Tao. Elle est source de diversité, d'évolution, de combats, comment ne pas avoir de la compassion, pour ce qui marque l'histoire du monde?
elephant L'aspect création du monde est selon moi anecdotique. La puissance du Tao dans le vide est telle, qu'il pourrait créer l'Univers tel qu'on le connait en une fraction de seconde. Je croit qu'on parle de Big Bang (les théses du Big Bang ne sont pas très fondées) et d'Apocalypse pour faire un parallèle avec la naissance et la mort. Le Tao nous enseigne que tout est immortel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taovide.blogspot.com/
Lu Yi

avatar

Nombre de messages : 812
Age : 55
Localisation : Avignon France
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: Chapitre 1   Lun 17 Nov - 22:19

Citation :
Sans nom, il est à l'origine du ciel et de la terre. Avec un nom, il est la Mère des dix mille êtres.
Je trouve curieux et mystérieux cette histoire de "nom".

Dans l'ancien Testament (la Torah), dans la Genèse, Dieu crée le monde et les choses en les nommant.

Et Jésus-Christ est le "Verbe" incarné.

_________________
Seule la vie mystique permet d'obtenir le Tao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier

avatar

Nombre de messages : 800
Age : 54
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: Chapitre 1   Mar 18 Nov - 12:38

Lu Yi a écrit:
Citation :
Sans nom, il est à l'origine du ciel et de la terre. Avec un nom, il est la Mère des dix mille êtres.
Je trouve curieux et mystèrieux cette histoire de "nom".

Dans l'ancien Testament (la Torah), dans la Genèse, Dieu crée le monde et les choses en les nommant.

Et Jésus-Christ est le "Verbe" incarné.

Bonjour Lu Yi,

elephant En nomant les choses, on les différencie, on les sort, on les coupe du vaste flot énergétique qu'est le monde. Le Tao sans nom de Lao Tseu est sans doute ce vaste flot énergétique.
elephant Avec un nom, c'est la vision qu'en a l'homme : le monde. Nous ne voyons qu'une partie du monde tel qu'il existe. Les couleurs de l'arc en ciel ne nous permettent pas de voir les ultraviolets, les ondes radio et encore moins le rayonnement cosmique. Aussi, notre oeil discerne des formes qui ne sont pas nécessairement celles sur lesquelles le Tao agit. Le monde tel que nous le nomons est notre berceau, la mère des dix mille êtres. C'est le même que celui du Tao sans nom, pourtant ce dernier est beaucoup plus vaste.
elephant Ta citation de la génèse va dans ce sens, c'est à dire que le nom est créateur. En effet, Anaxagore de Clazomène le premier a dit : "rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme", aussi, seul la forme crée. Donner un nom à une forme que prend l'énergie, voilà la création.
elephant Quand au sage qu'était Jésus, verbe incarné, sa position est selon moi la même que Lao Tseu. La sagesse vient des vertus d'effacement de la personne. Ni Jesus, ni Lao Tseu ne parlent en leur nom, ils cultivent en eux un espace de vacuité qui permet au souffle du Tao de parler en eux.
Voici pourquoi on parle de verbe incarné. En réalité, l'énergie se fait parole.

Au plaisir.

Olivier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taovide.blogspot.com/
Lu Yi

avatar

Nombre de messages : 812
Age : 55
Localisation : Avignon France
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: Chapitre 1   Mar 18 Nov - 15:00

Donc, dans ce chapitre 1 c'est l'homme qui nomme, et en nommant le Tao il le limite. Il limite le Tao car son intelligence est limitée.

C'est le prix à payer pour obtenir notre liberté de conscience, notre intelligence. Elle est limitée mais elle a le mérite d'exister.

Avons-nous le choix?

_________________
Seule la vie mystique permet d'obtenir le Tao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier

avatar

Nombre de messages : 800
Age : 54
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: Chapitre 1   Mar 18 Nov - 15:58

Lu Yi a écrit:
Donc, dans ce chapitre 1 c'est l'homme qui nomme, et en nommant le Tao il le limite. Il limite le Tao car son intelligence est limitée.

C'est le prix à payer pour obtenir notre liberté de conscience, notre intelligence. Elle est limitée mais elle a le mérite d'exister.

Avons-nous le choix?

Oui nous avons le choix !
Notre cerveau est très puissant, et élabore des systèmes tous plus ingénieux que les autres. Mais l'intelligence suprème, celle qui fait l'unanimité est celle du retour à l'équilibre, c'est celle du Tao. Par exemple l'intelligence du bourgeois ne fait qu'illusion, celle du moine ne fait qu'illusion, celle du sportif ne fait qu'illusion. Seul celui qui harmonise sa vie détient l'intelligence qui le transcende, qui le libère au point de voir le monde tel qu'il est, et non tel qu'il est vu par l'homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taovide.blogspot.com/
scarabéjunior



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 05/04/2010

MessageSujet: lien avec le sutra du coeur   Lun 5 Avr - 10:54

bonjour,

y a t'il un lien direct avec le sutra du coeur propre au Boudhisme:

Citation :
Le Sûtra du Cœur.

Le Bodhisattva de la Compassion
Alors qu’il méditait profondément,
Vit la vacuité des cinq skandhas
Et coupa les liens qui le faisaient souffrir.

Ici donc,
La forme n’est rien d’autre que la vacuité,
La vacuité n’est rien d’autre que la forme.
La forme n’est que vacuité,
La vacuité n’est que forme.

La sensation, la pensée et le choix,
La conscience elle-même,
Sont identiques à cela.

Toutes les choses sont par nature vide,
Elles ne sont ni nées ni détruites,
Ni tachées ni pures,
Pas plus qu’elles ne croissent ou ne décroissent.

Ainsi, dans le vide, il n’y a ni forme,
Ni sensation, pensée ou choix,
Ni non plus de conscience.

Ni œil, oreille, nez, langue, corps, esprit;
Ni couleur, son, odeur, saveur, toucher,
Ni rien que l’esprit puisse saisir,
Ni même acte de sentir.

Ni ignorance, ni fin de celle-ci,
Ni rien de ce qui vient de l’ignorance,
Ni déclin, ni mort,
Ni fin de ceux-ci.

Il n’y a pas non plus ni douleur, ni cause de la douleur,
Ni cessation de la douleur, ni noble chemin
Menant hors de la douleur;
Ni même sagesse à atteindre !
L’atteinte aussi est vacuité.

Sachez donc que le Bodhisattva
Ne s’attachant à rien qui soit,
Mais demeurant dans la sagesse Prajña
Est libéré d’obstacles illusoires
Débarassé de la peur nourrie par ceux-ci,
Et atteint l’éclatant Nirvana.

Tous les Bouddhas du passé et du présent,
Les Bouddhas du temps futur,
Utilisant cette sagesse Prajña,
Arrivent à une vision complète et parfaite.

Écoutez donc le grand dharani,
Le radieux mantra, sans égal,
La Prajñaparamita,
Dont les mots apaisent toute souffrance;
Écoutez et croyez en sa vérité!

Gate Gate Paragate Parasamgate Bodhi Svaha
Gate Gate Paragate Parasamgate Bodhi Svaha
Gate Gate Paragate Parasamgate Bodhi Svaha.

cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier

avatar

Nombre de messages : 800
Age : 54
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: Chapitre 1   Lun 5 Avr - 12:02

Bonjour petit scarabé,
Les liens entre le Boudhisme et le Taoïsme sont évidents. Du reste les deux coexistent très bien, comme le démontrent les moines Shaolin.

Dès son premier chapitre Lao Tseu aborde la nature apparement dualiste et en réalité non dualiste du Monde.

"Sans nom, il est à l'origine du ciel et de la terre. Avec un nom, il est la Mère des dix mille êtres.

Ainsi, un Non-désir éternel représente son essence, et par un Désir éternel il manifeste une limite.

Ces deux états coexistent inséparables, et diffèrent seulement de nom. Pensés ensemble : mystère ! le Mystère des mystères !"

Pensé sans dualité, le monde devient vacuité... Lao Tseu en fait l'appologie en parlant du vide au centre de la roue par lequel celle-ci tourne !

Bien chaleureusement,

Oliver

_________________
Faire vivre l'Univers qui est en soi. Tao, le blog du vide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taovide.blogspot.com/
Lu Yi

avatar

Nombre de messages : 812
Age : 55
Localisation : Avignon France
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: Chapitre 1   Lun 5 Avr - 18:57

Il est possible que le taoïsme aie influencé le bouddhisme Mahayana et l'écriture de textes chinois comme le sutra du coeur, mais je ne suis pas spécialiste.

L'esprit en est très proche en effet.

_________________
Seule la vie mystique permet d'obtenir le Tao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lu Yi

avatar

Nombre de messages : 812
Age : 55
Localisation : Avignon France
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: Chapitre 1   Lun 14 Fév - 8:52

Benoît Saint Girons a écrit:

Voici ma vision du premier chapitre :

Le tao exprimable n'est pas Le Tao.
Le nom énonçable n'est pas Le Nom.
Sans-nom, Origine de l’univers ;
Noms, mères de toutes choses.
Libéré de l’égo, j’appréhende son Essence ;
Soumis à l’égo, j’interprète ses manifestations.
Deux noms issus de l’Unité,
Unité obscure, superposition de mystères,
Porte de la compréhension.


Je reprends et explique chaque phrase – voire chaque caractère – sur le blog. Il y a en effet autant d’interprétations qu’il y a de traductions et le Daode Jing est, après la Bible, le livre le plus traduit au monde…

Bref, une belle incitation à la réflexion !

Au plaisir d’échanger sur le sujet ou le non-sujet. Very Happy

Frat’airnellement,

Benoît Saint Girons
http://www.daodejing.fr

J'invite les membres du forum à visiter le blog de Benoît avec ses textes et vidéos sur ce 1er chapitre :
http://www.daodejing.fr

_________________
Seule la vie mystique permet d'obtenir le Tao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lu Yi

avatar

Nombre de messages : 812
Age : 55
Localisation : Avignon France
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: Chapitre 1   Lun 14 Fév - 9:32

En relisant ce premier chapitre, je retrouve un thème souvent méconnu dans la théologie chrétienne (inspirée par la métaphysique grecque) : Dieu est à la fois transcendant et immanent !

Cette immanence (surtout enseignée par les mystiques) a toujours posé problème à la théologie car le panthéisme est une hérésie qui a toujours été combattue.

De plus, Jésus-Christ est pour le chrétien le seul être ayant à la fois une nature humaine et une nature divine (en reconnaissant toutefois que Dieu habite chacun de nous).

Ceci est difficilement acceptable par les orientaux, qu'ils soient taoïstes, bouddhistes ou hindouistes.

_________________
Seule la vie mystique permet d'obtenir le Tao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
doris

avatar

Nombre de messages : 454
Localisation : CANADA
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Chapitre 1   Mar 15 Fév - 16:05

Merci pour le lien, tout le long de la lecture du Premier c'est une musique qui vient droit au Coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benoît Saint Girons



Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 14/02/2011

MessageSujet: Tao or not Tao...   Ven 18 Fév - 8:06

Merci Lu Yi pour le lien !

J’apprécie en général cette traduction du Docteur Marc Haven et Daniel Nazir mais pas nécessairement sur ce premier chapitre.

La phrase « Ainsi, un Non-désir éternel représente son essence, et par un Désir éternel il manifeste une limite. » prend en effet le Tao pour sujet ce qui est difficilement compréhensible. Comment le Tao pourrait-il manifester un désir ?

Les autres traducteurs prennent l’Homme comme sujet : c’est notre comportement qui nous permettra de saisir l’essence ou bien les seules manifestations du Tao.

Je préfère ainsi la proposition de Liou Kia-hway (Folio) pour la première partie de la phrase : « Par le non-être, saisissons son secret » et celle de Conradin Von Lauer pour la seconde partie : « Celui qui est habité par le feu de la passion a une vision bornée. »

Ma proposition introduit quant à elle la notion d’égo : « Libéré de l’égo, j’appréhende son Essence ; Soumis à l’égo, j’interprète ses manifestations. »

S'il n'est pas possible de définir le Tao, il est possible d'en prendre conscience: le détachement (attribut du Sage ou du Saint), l'absence de préjugés ou de désirs (欲) permet de découvrir son germe, son essence, ses subtilités (妙) tandis qu'un homme plein de préjugés, prisonnier de ses désirs, ne peut observer que ses limites, ses manifestations factuelles, par chance. (徼)

Au plaisir d’échanger sur le sujet ! Very Happy

Frat’airnellement,

Benoît Saint Girons
http://www.daodejing.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lu Yi

avatar

Nombre de messages : 812
Age : 55
Localisation : Avignon France
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: Chapitre 1   Ven 18 Fév - 11:13

(Je viens de poster une belle réponse concernant le "Désir éternel" du Tao, et elle a disparu !)

Soit le Tao me joue une farce, soit Il ne "désire" pas que je parle de ça. Rolling Eyes

_________________
Seule la vie mystique permet d'obtenir le Tao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vincent20100

avatar

Nombre de messages : 15
Localisation : Ottawa, Canada
Date d'inscription : 03/02/2013

MessageSujet: J'adore le Tao car c'est un être espiègle !   Dim 3 Fév - 1:52

Bonjour à tous,

J'aime le Tao car il est nous met à la face les paradoxes qui nous permettent de sortir de nos illusionset d'être plus complets, je crois.

À lire les commentaires du premier chapitre, j'ai l'impression qu'il y a un beau paradoxe : il me semble que le Tao soit plutôt anti-intellectuel ? Alors comment peut-on aborder le Tao Te King ou tout autre document taoiste sans rechercher systémiquement les explications logiques et rationnelles ?

Je me dis que le Tao Te King est une poésie obscure en réponse à notre intérieurité qui est très obscure. Lire le Tao Te King serait comme une manière à long terme et inconsciente de faire émerger de notre conscience le naturel en nous ? Après tout, n'est-ce pas là une définition de l'alchimie intérieure qui est propre au Taoisme ?

Lire le Tao Te King sans le comprendre : comme une réponse contemplative au pouvoir d'être et de sentir autre chose que ce que notre raison nous permet d'accéder.

Venant de France et ayant immigré au Canada, je me demande en effet si la tendance française au rationalisme n'est pas un obstacle à la compréhension du Tao Te King. La mentalité canadienne et ce que je crois comprendre du Tao, ont un point en commun : ils sont très pratiques... et pourtant le Tao Te King est très compliqué : un autre paradoxe pour m'éviter de réfléchir trop ?

Bref, tout cela pour dire : avant même de commenter le Tao Te King je me demande comment l'aborder.

Merci

Vincent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chapitre 1   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chapitre 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tao Te King :: Tao Te King-
Sauter vers: