Tao Te King

Le Classique de la Voie et de la Vertu
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Grand Absent Ou Un Grand Sage...?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
LecterMulder



Nombre de messages : 5
Age : 26
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 27/06/2009

MessageSujet: Le Grand Absent Ou Un Grand Sage...?   Lun 29 Juin - 1:34

Je Vois Le Grand Absent Comme Un Grand Sage Illuminé affraid ...Un Grand Sage Illuminé Faisant Mine De Ne Pas Toucher Au Tao, mais, hé hé...C'est Pourquoi Chacun De Ses Messages, Chacune De Ses Representations Résonnent Comme Une Provocation...Et Ainsi Nous Contraint-il à Fléchir Sur Nous-Même Afin Que Nous Puissions Réfléchir, Méditer : levitation ...hihihi, Comme Dirait Doris Que J'aime à Lire, Re hihihi! Pour Le Grand Absent, Une Ovation : bravo : Qu'en Dites-Vous...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier

avatar

Nombre de messages : 800
Age : 53
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: Le Grand Absent Ou Un Grand Sage...?   Lun 29 Juin - 8:05

LecterMulder a écrit:
Je Vois Le Grand Absent Comme Un Grand Sage Illuminé affraid ...Un Grand Sage Illuminé Faisant Mine De Ne Pas Toucher Au Tao, mais, hé hé...C'est Pourquoi Chacun De Ses Messages, Chacune De Ses Representations Résonnent Comme Une Provocation...Et Ainsi Nous Contraint-il à Fléchir Sur Nous-Même Afin Que Nous Puissions Réfléchir, Méditer : levitation ...hihihi, Comme Dirait Doris Que J'aime à Lire, Re hihihi! Pour Le Grand Absent, Une Ovation : bravo : Qu'en Dites-Vous...?
Bonjour LecterMulder,

C'est au Grand Absent de répondre, s'il est Illuminé ou Eveillé king . Le Grand Absent tient un Forum philosophique http://legrandabsent.coolbb.net/index.htm sous ce même nom, je te conseille d'aller y faire un tour. Si j'ai bien compris, son credo est l'Athéisme. Et il faut reconnaître que pour les gens qui n'ont pas eu la chance de connaître la Gloire Divine, Dieu semble être éternellement Absent. Lao Tseu place cette absence (le vide) au coeur du mystère créant toute chose, y compris le ressenti Glorieux... Ainsi, le Taoïsme est compatible avec l'athéisme, et par son acceptation du Mystère, il ne rejette pas nombre de religions (Bouddhisme, Chamanisme...).

Amicalement,

Oliver

_________________
Faire vivre l'Univers qui est en soi. Tao, le blog du vide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taovide.blogspot.com/
doris

avatar

Nombre de messages : 454
Localisation : CANADA
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Le Grand Absent Ou Un Grand Sage...?   Mar 30 Juin - 4:34

Lao Tseu a écrit Chapître 77:

"C'est pourquoi le Saint-Homme agit sans rien attendre en retour;
Son oeuvre méritoire menée à bien, il ne s'y complaît pas et ne désire pas faire montre de sagesse."


C'est comme Olivier avait écrit: "Le Saint Homme n'attend rien, il est sans désir. Son action se situe dans l'acceptation totale de son destin : la vie que l'Univers lui offre. Et ce trésor est la plus fabuleuse des richesses. Mais il sait que même cette ultime richesse doit être goutée dans la simplicité, c'est pourquoi la plupart du temps il se tait sur sa sagesse, et ne peut aider ou tenter de redresser que ceux et ce qui s'y prêtent.
I love you



à toi jeune et belle âme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Grand Absent

avatar

Nombre de messages : 128
Date d'inscription : 20/10/2007

MessageSujet: Re: Le Grand Absent Ou Un Grand Sage...?   Ven 2 Oct - 0:21

Mon forum est un peu mort.

Je passe plus de temps à discuter de l'historicté de Jésus ailleurs qu'à l'animer.

Il faut aussi constater que les athées militants sont nombreux à n'être que des anticléricaux incultes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legrandabsent.coolbb.net/index.htm
Lu Yi

avatar

Nombre de messages : 812
Age : 54
Localisation : Avignon France
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: Le Grand Absent Ou Un Grand Sage...?   Ven 2 Oct - 10:44

Le Grand Absent a écrit:

Il faut aussi constater que les athées militants sont nombreux à n'être que des anticléricaux incultes.
Même constat. Les incultes sont partout. Pourtant en Europe nous sommes bien placés pour promouvoir la culture. Mais la grande majorité ne pense qu'à se faire plaisir, consommer...

_________________
Seule la vie mystique permet d'obtenir le Tao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Grand Absent

avatar

Nombre de messages : 128
Date d'inscription : 20/10/2007

MessageSujet: Re: Le Grand Absent Ou Un Grand Sage...?   Dim 4 Oct - 1:06

Ce serait trop beau !

Je connais un tas d'incultes qui discutent sur les forums à longueur d'année.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legrandabsent.coolbb.net/index.htm
Olivier

avatar

Nombre de messages : 800
Age : 53
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: Le Grand Absent Ou Un Grand Sage...?   Lun 5 Oct - 6:57

Le Grand Absent, à partir de quel niveau est-on inculte ?
D'une certaine manière je vise à être inculte, car j'essaye de désapprendre tout ce qu'on a voulu m'inculquer, que ce soit à tort ou à raison !
Le nouveau-né de Lao Tseu tel est le parfait Inculte.

Bien chaleureusement, Surprised

Oliver

_________________
Faire vivre l'Univers qui est en soi. Tao, le blog du vide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taovide.blogspot.com/
doris

avatar

Nombre de messages : 454
Localisation : CANADA
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Le Grand Absent Ou Un Grand Sage...?   Lun 5 Oct - 16:57

Olivier a écrit:
Le Grand Absent, à partir de quel niveau est-on inculte ?
D'une certaine manière je vise à être inculte, car j'essaye de désapprendre tout ce qu'on a voulu m'inculquer, que ce soit à tort ou à raison !
Le nouveau-né de Lao Tseu tel est le parfait Inculte.

Bien chaleureusement, Surprised

Oliver

Ce que tu dis Oliver me fait penser à cette histoire de Siu-Kia que voici:



"Dans le palais des Esprit de la terre Lao-Tseu vivait avec un seul serviteur qui s’appelait Siu-Kia. Une solitude de plus en plus grande l’entourait, car, à l’imitation de l’empereur, autant par flatterie que par un naturel penchant, toute la cour était devenue futile. Les lettrés allaient de plus en plus rarement s’entretenir avec Lao-Tseu, le vieux palais reposait dans une atmosphère d’abandon.

Le serviteur Siu-Kia était un homme simple et taciturne. Lao-Tseu ne l’instruisait pas. Mais même quand il ne parle pas, l’homme sage, par sa proximité, donne une instruction secrète qui n’a pas besoin ni d’écriture ni de mots. Siu-Kia, gardien des livres, compagnon des heures d’études, devint un disciple plus qu’un serviteur.

Il cessa peu à peu de racommoder la vieille robe de son maître, de balayer sa chambre, de secouer la natte où il dormait. Le jardin autour du palais devint inculte parce que Siu-Kia méditait. Il n’était plus suceptible que de l’effort d’aller chercher le riz, pour la nourriture, de l’autre côté du fleuve et de le faire cuire. Lao-Tseu avait pris l’habitude de puiser lui-même l’eau du puits, pour ne pas interrompre la méditation de son serviteur.

La poussière s’accumula dans le palais. Les oiseaux nocturnes emplirent les salles du battement de leurs ailes et firent leur nid sur les colonnes de jaspe. Des plantes jaillirent entre les dalles des seuils et obstruèrent les portes. Un cyprès s’abattit dans la grande avenue comme pour en interdire le chemin aux derniers visiteurs. Il y eut dans le jardin un pullulement de végétation plus dense comme si la nature avait voulu donner au sage et à son disciple une plus parfaite solitude.

Et, assis sur les pierres branlantes ou sous les entrelacements de bambous, l’archiviste de l’empire expliquait bienveillamment à son serviteur le mystère du Tao et ses propres idées devenaient plus claires par la magie de l’expression. Siu-Kia connut que le Tao est la raison suprême, l’essence primordiale, la voie où chemine l’esprit, l’esprit en mouvement, et il connut que le Te est le deuxième aspect du Tao, la vertu suprême, l’idéale perfection, l’amour en mouvement qui permet à l’esprit de l’homme d’être absorbé par le Tao, l’essence divine.

Plus Siu-Kia pénétrait la vérité et plus il devenait immobile, car, selon les enseignements de son maître, c’est par la méditation que l’on arrive à connaître le Tao. En sorte que Lao-Tseu, qui ne voulait pas nuire au développement de son disciple, partait à l’aurore chercher le riz de l’autre côté du pont, le faisait cuire pour le repas et recousait parfois la robe de Siu-Kia quand elle était trop déchirée..."

Étonnant comme on se rejoint Oliver.

Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Grand Absent

avatar

Nombre de messages : 128
Date d'inscription : 20/10/2007

MessageSujet: Re: Le Grand Absent Ou Un Grand Sage...?   Mar 6 Oct - 0:08

Olivier a écrit:
Le Grand Absent, à partir de quel niveau est-on inculte ?
Quand ce qu'on avance dans un domaine quelconque ne tient pas la route, sans doute. Mais il faut tomber sur plus compétent que soi pour s'en apercevoir.

Un jour, Louis XIV a lu à Racine des vers qu'un courtisan lui avait donnés.

Racine : c'est très mauvais
Louis XIV : pourtant...
Racine : Sire, je n'irais pas vous en conter en matière de gouvernement mais laissez-moi vous dire qu'en versification, je m'y connais mieux que vous.

Nous avons tous nos limites. Je suis nul en informatique, meilleur en linguistique, et j'attends qu'on puisse m'en conter sur le dossier Jésus.

Citation :
D'une certaine manière je vise à être inculte, car j'essaye de désapprendre tout ce qu'on a voulu m'inculquer, que ce soit à tort ou à raison !
On ne désapprend pas par la quête de l'inculture mais par celle de la culture qui permet de trier le vrai du faux de ce qu'on vous a inculqué et de remplaer le faux par le vrai. C'est la connaissance qui mène au doute et non l'ignorance.

Un jour, alors que nous parlions de Mu, un copain m'a fait observer qu'un continent ne pouvait pas couler. Et j'ai immédiatement cessé d'y croire parce que je connaissais la tectonique des plaques.

Citation :
Le nouveau-né de Lao Tseu tel est le parfait Inculte.
Et tout enfant cherche à apprendre pour accroître son emprise sur le monde qui l'entoure. Les ados sont moins sages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legrandabsent.coolbb.net/index.htm
Olivier

avatar

Nombre de messages : 800
Age : 53
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: Le Grand Absent Ou Un Grand Sage...?   Mar 6 Oct - 11:48

Merci pour cette superbe histoire Doris...
Elle montre que les maitres sont faits pour être dépassés dans tous les domaines y compris dans celui du Non Apprentissage !

Le Grand Absent a écrit:
Olivier a écrit:
Le Grand Absent, à partir de quel niveau est-on inculte ?
Quand ce qu'on avance dans un domaine quelconque ne tient pas la route, sans doute. Mais il faut tomber sur plus compétent que soi pour s'en apercevoir.
Le niveau de compétance, l'intelligence, le savoir... Voilà bien des choses après lesquelles court l'homme. Pourtant Lao Tseu nous enseigne qu'il existe une voie plus naturelle, plus simple et plus spontannée ; celle du Tao, celle du Non Savoir.


Citation :
D'une certaine manière je vise à être inculte, car j'essaye de désapprendre tout ce qu'on a voulu m'inculquer, que ce soit à tort ou à raison !
Le Grand Absent a écrit:
On ne désapprend pas par la quête de l'inculture mais par celle de la culture qui permet de trier le vrai du faux de ce qu'on vous a inculqué et de remplaer le faux par le vrai. C'est la connaissance qui mène au doute et non l'ignorance.
Le problème est que la connaissance ne fait qu'approfondire le gouffre de l'inquiètude.
Lao Tseu nous dit tout l'inverse : "renoncer à l'étude soulage de l'inquiètude".

Le Grand Absent a écrit:
[Un jour, alors que nous parlions de Mu, un copain m'a fait observer qu'un continent ne pouvait pas couler. Et j'ai immédiatement cessé d'y croire parce que je connaissais la tectonique des plaques..
Un continent ne peut couler, mais une île soumise à un tremblement de terre peut disparaître. Qu'y avait-il écrit sur la casquette de ton ami pour que tu le prennes en référence ?
Lao Tseu dirait que la connaissance du pays de Mu n'importe pas pour l'Ici et Maintenant.

Citation :
Le nouveau-né de Lao Tseu tel est le parfait Inculte.
Citation :
Et tout enfant cherche à apprendre pour accroître son emprise sur le monde qui l'entoure. Les ados sont moins sages.
Les enfants quitent leur état d'inscoucience vers l'âge de deux ou trois ans...

Bien cordialement, afro

Oliver

_________________
Faire vivre l'Univers qui est en soi. Tao, le blog du vide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taovide.blogspot.com/
doris

avatar

Nombre de messages : 454
Localisation : CANADA
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Le Grand Absent Ou Un Grand Sage...?   Mar 6 Oct - 14:36

Bienvenue!


Dernière édition par doris le Mar 13 Avr - 3:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Grand Absent

avatar

Nombre de messages : 128
Date d'inscription : 20/10/2007

MessageSujet: Re: Le Grand Absent Ou Un Grand Sage...?   Mar 6 Oct - 14:55

Bienvenue à qui ?

Olivier a écrit:
Le niveau de compétance, l'intelligence, le savoir... Voilà bien des choses après lesquelles court l'homme. Pourtant Lao Tseu nous enseigne qu'il existe une voie plus naturelle, plus simple et plus spontannée ; celle du Tao, celle du Non Savoir.
Elle n'a rien de naturel : l'homme est curieux par nature.
Le vieux sage se montre ici un vieux désabusé.
Socrate, lui, a voulu apprendre un poème alors qu'il allait mourir.

Citation :
Le Grand Absent a écrit:
On ne désapprend pas par la quête de l'inculture mais par celle de la culture qui permet de trier le vrai du faux de ce qu'on vous a inculqué et de remplaer le faux par le vrai. C'est la connaissance qui mène au doute et non l'ignorance.
Le problème est que la connaissance ne fait qu'approfondir le gouffre de l'inquiètude.
Je la jurerais sortie du générateur d'aphorismes, celle-là... lol!

Citation :
Lao Tseu nous dit tout l'inverse : "renoncer à l'étude soulage de l'inquiètude".
C'est le contraire qui est vrai : on étudie pour trouver des réponses à ses questions

Citation :
Le Grand Absent a écrit:
Un jour, alors que nous parlions de Mu, un copain m'a fait observer qu'un continent ne pouvait pas couler. Et j'ai immédiatement cessé d'y croire parce que je connaissais la tectonique des plaques..
Un continent ne peut couler, mais une île soumise à un tremblement de terre peut disparaître. Qu'y avait-il écrit sur la casquette de ton ami pour que tu le prennes en référence ?
Mu est un continent et non une île.

Citation :
Lao Tseu dirait que la connaissance du pays de Mu n'importe pas pour l'Ici et Maintenant.
Ni celle du bourg d'à côté, à ce compte.
Je me demande si vous ne finissez pas par lui faire dire ce qu'il n'aurait jamais dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legrandabsent.coolbb.net/index.htm
doris

avatar

Nombre de messages : 454
Localisation : CANADA
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Le Grand Absent Ou Un Grand Sage...?   Mar 6 Oct - 19:57

Le Grand Absent a écrit:
Bienvenue à qui ?

Par politesse j'ai dit BIENVENUE à Oliver qui m'a dit MERCI pour la superbe histoire. C'est vrai qu'aujourd'hui, il ni a plus beaucoup de gens qui disent MERCI et BIENVENUE. Bon, je suis de la vieille école...hihihi!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Grand Absent

avatar

Nombre de messages : 128
Date d'inscription : 20/10/2007

MessageSujet: Re: Le Grand Absent Ou Un Grand Sage...?   Mer 7 Oct - 3:58

La politesse n'aurait-elle pas dû être de lui souhaiter bienvenue l'an dernier ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legrandabsent.coolbb.net/index.htm
Olivier

avatar

Nombre de messages : 800
Age : 53
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: Le Grand Absent Ou Un Grand Sage...?   Mer 7 Oct - 7:48

Merci Doris,
Moi aussi je suis de la vieille école, le style télégraphique des textos me laisse froid...
Le Grand Absent a écrit:
Citation :
Lao Tseu nous dit tout l'inverse : "renoncer à l'étude soulage de l'inquiètude".
C'est le contraire qui est vrai : on étudie pour trouver des réponses à ses questions

La voie plus simple, plus naturelle de Lao Tseu consiste à faire confiance à son instinct, à son fort intérieur... Il faut rentrer dans un état méditatif pour y parvenir.
Par ailleurs, trouver des réponses à ses questions amène d'autres questions, puis d'autre réponses, le questionnement devient sans fin, c'est un cercle vicieux (je l'ai vécu alors que je me questionnais sur la nature physique du vide).
Aussi, si je puis me permettre, je conseille la méditation à tous ceux qui veulent comprendre la sagesse de Lao Tseu,
Il y a en nous tous un lien discret mais solide avec notre environnement. Il nous met ainsi en relation avec l'unité universelle.
Le trouver apporte un incomparable trésor. C'est la "richesse" du démuni, le "savoir" de l'homme intuitif, le "moteur" de l'homme instinctif...
Cela n'a rien de mystèrieux, non!
C'est la quintessence de la Nature, que de fleurir en son sein.

Bien chaleureusement, flower

Oliver

_________________
Faire vivre l'Univers qui est en soi. Tao, le blog du vide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taovide.blogspot.com/
doris

avatar

Nombre de messages : 454
Localisation : CANADA
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Le Grand Absent Ou Un Grand Sage...?   Mer 7 Oct - 15:30

En réalité, il n'y a pas de certitude qui vaille mieux qu'une autre. Une personne à la vision "non erronée" assiste à un évènement et le laisse se dérouler sans lui donner plus d'importance qu'il n'en a. La vision se trouble lorsque vous cherchez à lui donner un sens. Voici un exemple, vous êtes sur la plage. Passe une belle jeune femme ou un beau jeune homme. Quelle importance allez-vous lui donner ? Ce que l'un ou l'autre éveille en vous à combler! Allez-vous voir venir cette personne ainsi que la situation à venir et des idées sur lesquelles il, elle choisit de se fixer. La vision juste permet de percevoir la façon dont on risque de "s'accrocher" à un fait, alors qu'en réalité on ne fait que se laisser submerger par une pensée anodine que celui-ci suggère.

Pour ce qui est du doute celui-ci s'associe au besoin de donner absolument une explication à tout, alors que la réponse adéquate est insaisissable. Ainsi, nous passons à côté de la réalité parce que nous cherchons à tout prix à en donner une autre que celle à laquelle nous avons accès.

Alternance d'avis contraires, l'incertitude nourrit la transformation. Car pour changer sa façon de voir les choses, n'est-il pas nécessaire de commencer par "embuer" sa vision ? Encore un exemple, prenons le myope puisque celui-ci a une vision floue, non pas de lui-même ni des personnes proches, mais de son environnement. Générant une nouvelle réalité, il exprime par ce handicap un changement dans sa façon de voir le monde. En revanche, le presbyte a une vision floue de lui-même, parce qu'une mutation s'opère à l'intérieur de lui-même. Bon, dans un cas comme dans l'autre, à cause de ces verres, nous passons à côté de la nécessité que réclame l'instant. Le port de lunettes montre qu'il y a la confusion et, plutôt de constater cette évidence, nous cherchons néanmoins à y voir plus clair. Celui qui veut avoir raison s'obstine à s'approprier UNE réalité. En fait, elle apparait clairement à partir du moment où tout se trouble. Le regard que l'on porte sur les choses dépend du filtre qui s'interpose entre nous et elles. Pour le myope comme pour le presbyte sans lunettes ils voient exactement comment ils ne voient pas le monde. Ainsi, accepter le changement qui s'opère nous permet d'être plus attentif à ce dont nous avons besoin. Disons qu'avec ou sans lunettes, notre vision juste est celle qui nous caractérise sans l'aide extérieure qui la modifie. En acceptant d'aller jusqu'au bout de cette métamorphose, nous comprendrons ce que nous sommes en train de laborieusement instaurer en nous.

Voici de quoi méditer pour le démarrage d'une travail sur soi, et ce malgré soi. Le sceptique rejette ce qui n'entre pas dans sa logique. Mais qui peut dire qu'il n'a pas raison? La vision juste d'un fait ne dépend que de soi. Dans la mesure où tout le monde a sa raison. Chacun son chemin, chacun son rythme et chacun sa raison!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Grand Absent Ou Un Grand Sage...?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Grand Absent Ou Un Grand Sage...?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tao Te King :: Forum libre 道德經-
Sauter vers: