Tao Te King

Le Classique de la Voie et de la Vertu
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'homme esclave de lui-même ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Olivier

avatar

Nombre de messages : 800
Age : 53
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: L'homme esclave de lui-même ?   Sam 13 Juin - 15:15

Bonjour à toutes et à tous,

En automatique industrielle on parle de systèmes asservis. Les systèmes utilisés sont en effet "esclaves" de la consigne imposée par l'opérateur.
Nous allons voir que le corps humain fonctionne de la même manière, avec un résultat fort Taoïste ou Bouddhiste.
Sur le schéma, ImYc est la consigne Y est la sortie (grandeur réalisée par le système). ImY est la mesure effectuée par le capteur.
Par exemple on désire faire tourner la tourelle d'un télescope de 45°. Le système est la tourelle avec son moteur. La consigne ImYc vaut 45°. La mesure ImY vaut par exemple 40°. Le cercle avec une croix (+/-) est un comparateur. Il opère l'erreur e(psilon) = ImYc-ImY = 5°. Cette valeur est prise en compte par le correcteur. Celui-ci véritable cerveau de l'asservissement va agir, soit en anticipant (action dite dérivée), soit en mémorisant (action dite uintégrale), sur le sysrème pour annuler l'erreur.
Dans ces conditions (e(psilon)=0) l'asservissement est réalisé. La sortie est ègale à la consigne (ce qui est le but recherché).
Il est remarquable de voir qu'un tel asservisement, lorsqu'il fonctionne pilote son système par une grandeur quasi nulle. Cela necessite une très grande amplification A de l'ensemble correcteur/système. En effet, il faut que e(psilon)xA = 45°. avec e(psilon) très faible, donc A très grand.

Analogie avec le corps humain.

Le capteur correspond à l'un de nos sens. Par exemple la vue. Le système correspond à une partie du corps. Par exemple un bras. Le correcteur correspond à notre mental (cortex du cerveau), avec la volonté, l'imagination, et la mémorisation. Le comparateur détecte l'erreur par une différence entre la consigne (ce que l'on shouhaite comme par exemple prendre un verre) et la mesure (position exacte du bras). Ce comparateur n'est autre que notre conscience. Tant que le verre n'est pas à portée, on a conscience que le résultat n'est pas correct. Lorsqque le verre est pris, notre conscience s'appaise, elle est à zéro, elle est vide. Si par contre, il faut agir pour atteindre le verre, notre cortex travaille en anticipation et en mémorisation, ce avec un minimum de volonté, pour attrapper le verre.

La vie peut être calquée sur ce modèle...
Une question que l'on peut se poser est :
Qui nous impose une consigne ?
Dans le cadre du travail, on a une tâche imposée. La consigne vient donc des autres.
Mais souvent, l'homme se crée ses propres objectifs. Par exemple Christophe avec la préparation de son voyage s'est fixé des étapes. Ces consignes remplissent la conscience, qui ne s'apèsera qu'une fois l'étape atteinte. Et bien souvent, le réel n'est pas à la hauteur des espèrences, ou désirs, d'où des déconvenues pouvant conduire au stress, voir la déprime.
Au contraire, lorsque l'on contemple un beau paysage naturel on est paisible, on ne pense à rien, la conscience est vide.
Les Bouddhistes et les Taoïstes pratiquent ce vide de la conscience, voir même vide de la pensée, vide du mental.
Il est remarquable de voir que ce résultat humain est tout à fait comparable à la règle industrielle : e(psilon)=0.
Ainsi, pour être Zen, il faut supprimer tout désir, et ne conserver comme consigne notre environnement, et essayer, autant que faire se peut, de s'harmoniser à celui-ci par non désir et non agir.
Ainsi le Saint Homme se libère de ses propre containtes, et ne garde comme consignes que celles de son environnement.

Socrates par exemple respectait scrupuleusement les rêgles grecs, ceci lui permettait de critquer ouvertement les dites rêgles. Il était libre d'esprit car en permanence adapté à son environnement.
Soyons comme lui libre d'esprit, suivons le Tao de la nature et le Tao des hommes.
Ainsi, l'environnement nous asservit, mais nous libère.

Bien à vous toutes et tous,flower

Oliver

_________________
Faire vivre l'Univers qui est en soi. Tao, le blog du vide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taovide.blogspot.com/
doris

avatar

Nombre de messages : 454
Localisation : CANADA
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: L'homme esclave de lui-même ?   Lun 15 Juin - 4:27

Mieux vaut faire confiance au Souffle peut importe où Il nous dirige, simplement regarder en avant surtout prenant conscience de l'instant et rire avec la Vie. Ce qu'elle est Sublime!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Grand Absent

avatar

Nombre de messages : 128
Date d'inscription : 20/10/2007

MessageSujet: Re: L'homme esclave de lui-même ?   Mar 23 Juin - 19:45

Olivier a écrit:
Soyons comme lui libre d'esprit, suivons le Tao de la nature et le Tao des hommes.
Ainsi, l'environnement nous asservit, mais nous libère.

C'est en dominant notre environnement que nous nous libérons de ses contraintes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legrandabsent.coolbb.net/index.htm
doris

avatar

Nombre de messages : 454
Localisation : CANADA
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: L'homme esclave de lui-même ?   Mar 23 Juin - 19:49

Bizarre, le message ne s'est pas rendu au bon endroit....désolé


Dernière édition par doris le Mar 23 Juin - 19:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
doris

avatar

Nombre de messages : 454
Localisation : CANADA
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: L'homme esclave de lui-même ?   Mar 23 Juin - 19:53

sans mot
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier

avatar

Nombre de messages : 800
Age : 53
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: L'homme esclave de lui-même ?   Mar 23 Juin - 20:36

Le Grand Absent a écrit:
Olivier a écrit:
Soyons comme lui libre d'esprit, suivons le Tao de la nature et le Tao des hommes.
Ainsi, l'environnement nous asservit, mais nous libère.

C'est en dominant notre environnement que nous nous libérons de ses contraintes.

J'aime bien tes commentaires Grand Absent, il montrent la diversité des points de vues !

Pour ma part, je crois au contraire que les gens qui tentent de dominer leur envronnement tels que l'invention de la voiture pour mieux se déplacer conduit à une impasse pleine de contraintes.
A l'inverse, se fondre dans l'Univers libère totalement car cela modifie notre conscience, et les deux bouts (nous et notre environnement) sont dés lors reliés, unis dans le grand tout.

Amicalement, jocolor

Oliver

_________________
Faire vivre l'Univers qui est en soi. Tao, le blog du vide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taovide.blogspot.com/
Le Grand Absent

avatar

Nombre de messages : 128
Date d'inscription : 20/10/2007

MessageSujet: Re: L'homme esclave de lui-même ?   Mer 24 Juin - 7:12

La voiture a ses inconvénient mais l'ignorance en médecine en a davantage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legrandabsent.coolbb.net/index.htm
Olivier

avatar

Nombre de messages : 800
Age : 53
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: L'homme esclave de lui-même ?   Mer 24 Juin - 10:17

Le Grand Absent a écrit:
La voiture a ses inconvénient mais l'ignorance en médecine en a davantage.

Celui qui parvient à se fondre dans l'Univers prend conscience qu'il n'y a pas de meilleur médecin que lui même.
En effet le Tao est la meilleure protection que les êtres puissent trouver. Razz

Oliver

_________________
Faire vivre l'Univers qui est en soi. Tao, le blog du vide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taovide.blogspot.com/
Le Grand Absent

avatar

Nombre de messages : 128
Date d'inscription : 20/10/2007

MessageSujet: Re: L'homme esclave de lui-même ?   Ven 2 Oct - 0:31

Olivier a écrit:
Celui qui parvient à se fondre dans l'Univers prend conscience qu'il n'y a pas de meilleur médecin que lui même.

Et le vers qui le ronge prend conscience que la nature est bien faite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legrandabsent.coolbb.net/index.htm
Olivier

avatar

Nombre de messages : 800
Age : 53
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: L'homme esclave de lui-même ?   Ven 2 Oct - 9:11

Bonjour Grand Absent,

Le vers (le microbe le cancer ou le virus) ronge au coeur de l'Homme. Mais vraiment au coeur de l'homme, si l'on va au plus profond, on va retrouver ce creux primordial : le vide. Et le vide n'est pas rongé par le vers ou quelqu'autre vermine. C'est pourquoi l'homme qui se détend et fait confiance au vide pour rétablir l'équilibre retrouve des forces et finit bien souvent par guérir. Cela tout en conservant un peu de vers en son sein !

Amicalement, Laughing

Oliver

_________________
Faire vivre l'Univers qui est en soi. Tao, le blog du vide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taovide.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'homme esclave de lui-même ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'homme esclave de lui-même ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tao Te King :: Forum libre 道德經-
Sauter vers: