Tao Te King

Le Classique de la Voie et de la Vertu
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le phonème (mantra)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Blanche



Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 15/01/2009

MessageSujet: Le phonème (mantra)   Jeu 29 Jan - 10:44

L'invocation NAM MO A DI DA PHAT

L'adepte du VO VI pratiquant la méthode du VO VI de la science ésotérique du Bouddha aspire toujours à parvenir à la délivrance, c'est pourquoi, il pratique la concentration méditative. Dans cette méthode, par la pensée, nous invoquons le principe vibratoire NAM MO A DI DA PHAT.

Pourquoi devons-nous incurver le bout de la langue contre les gencives internes de la mâchoire supérieure, mettre les incisives contre les incisives et invoquer mentalement NAM MO A DI DA PHAT, c'est pour fermer les circuits de l'onde vibratoire dans tout le corps et débloquer les conduits obstrués à l'intérieur de notre organisme.

Le principe NAM MO A DI DA PHAT est la force vibratoire extrêmement intense et harmonise avec tout l'univers.

NAM - représente le Sud qui symbolise le Feu
MO - indique clairement le monde Invisible
A - symbolisant l'énergie Eau qui se situe au niveau des reins
DI - garde précieusement les 3 Joyaux : - l'énergie de l'essence séminale - l'énergie du souffle vital - l'énergie spirituelle
DA - c'est la Lumière d'or enveloppant tout le corps
PHAT - c'est la Sérénité en nous

Il faut invoquer mentalement par la pensée et non par le bouche. Car invoquer les 6 phonèmes à haute voix disperse notre énergie spirituelle et notre énergie de souffle vital.

Quant à l'adepte, il se retranche dans la sérénité et élève toujours ses pensées et se ferme au monde terrestre pour s'ouvrir au monde céleste et s'harmonise avec tout l'univers.

NAM - la dernière vibration de ce mot arrive directement au centre frontal entre les 2 sourcils
MO - la dernière vibration de ce mot arrive au centre cérébral au centre de la tête
A - la dernière vibration de ce mot arrive au centre rénal entre les 2 reins où se trouve le centre psychique
DI - la dernière vibration de ce mot arrive au centre cardiaque, au niveau de la poitrine où se manifestent les symboles Phat Thich Ca
DA - tous lesportes du corsp s'illuminant dans la sérénité et la lucidité
PHAT - c'est la réunion des 4 mers ; l'adepte connait tout ce qui se passe dans sa demeure et comprend qu'il faut faire le ménage pour pouvoir évoluer


NAM - représente le feu
MO - représente l'air
A - représente l'eau
DI - représente le développement, l'expansion
DA - représente la couleur
PHAT - représente la sensibilité, la connaissance de soi .

Maître Tam : :prière: :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier

avatar

Nombre de messages : 800
Age : 54
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: Le phonème (mantra)   Jeu 29 Jan - 16:41

Bonjour à tous,

Tout cela me semble cohérent chère Blanche. Il s'agit d'une pratique méditative donc tournée vers l'intérieure et qui vise à équilibrer l'interne.



Il est en effet nécessaire de s'équilibrer intérieurement pour pouvoir prétendre à cette fameuse "libération". Cet équilibre interne est fondamental, car il faut bien le reconnaitre, l'homme ordinaire n'a aucune conscience de faire partie d'un Univers vivant (vivant du centre de la Terre au vide intersidéral en passant évidemment par les annimaux - dont nous faisons partie). L'équilibre doit se faire à tous les niveaux : musculaire, viscéral, souffle, psychique, nerveux, célulaire. Si une bonne pratique physique touche au musculaire, si une bonne pratique méditative touche au psychique, les pratiques qui associent les deux comme le Yoga sont encore plus efficaces. En effet, le lâcher prise musculaire s'accompagne d'un lâcher prise du mental. En fait, le psychique gouverne le physique, aussi un individu, par son psychisme doit veiller à entretenir son corps et le détendre (là encore le Yoga est vraiment la pratique royale). Je crois que le lâcher prise total du mental conduit naturellement à la recherche de ce type de pratique. La méditation que tu présentes en étant une au niveau mental et vibratoire.



Car en effet, le pouvoir vibratoire est celui de l'énergie, il est très efficace pour pénétrer en profondeur (l'échographie qui permet de pénétrer le ventre des mamans pour découvrir la frimousse de son enfant montre l'efficacité et la douceur des ondes adaptées).



En fait, l'équilibre psychique qui subordone le reste des apaisement dans le corp est essentiellement double. J'ai souvant parlé de l'équilibre cerveau reptilien et cortex (bas du cerveau intuitif (Yin) et haut du cerveau rationnel (Yang)). Mais l'équilibre doit aussi se faire entre l'encéphale gauche (intuitif) et droit (rationnel). Car au juste équilibre de tout celà se passe quelque chose de magique : on ne pense plus, et l'esprit nous pénètre.
Cependant, dans le texe, une petite phrase me choque :
Quant à l'adepte, il se retranche dans la sérénité et élève toujours ses pensées et se ferme au monde terrestre pour s'ouvrir au monde céleste et s'harmonise avec tout l'univers.

Qui a dit qu'il fallait se fermer au monde Terrestre pour s'ouvrir au monde Céleste ?



Cela me parrait être une phrase soit dangereuse, soit mal formulée... Et elle l'est certainement, car à peine après avoir parler de fermeture au monde Terrestre, il s'agit de s'harmoniser avec tout l'Univers, ce qui pour nous humains veut dire essentiellement le monde Terrestre...
Et là mes amis, pour l'harmonie, il y a une pratique Royale initiée par les Sages de l'époque de Lao Tseu (et même antérieurs), il s'agit du Qi Gong.



Un peu moins interne que le Yoga (c'est mon point de vu), la pratique est interne au début (yeux clos, muscles en tension) puis externe par des Taos. Les Taos sont des enchainements de mouvements un peu comme le Taï Chi, des chorégraphies en quelque sorte.
Quel bonheur de pratiquer cette discipline, de fermer les yeux et de laisser son corp... piloté par... le Qi (énergie, depuis la force jusqu'à l'esprit en passant par l'influx). Et elle est là la liberation tant recherchée !
Prendre conscience que si l'on s'éfface, si l'Ego disparaît, alors une force très discrète, mais au combien puissante est prête à prendre le relai. J'ai nomé le coeur de l'Univers, l'Absolu, Dieu, le Principe au coeur du Grand Tao.

Alors équilibrons nous mes amis, harmonisons nous et vibrons... Vibrons avec l'Univers, il n'attend que celà... Comme un père, il nous laisse libre de nos choix, mais comme il est fier des enfants qui reviennent à lui et qui partagent leur vie avec son principe en pleine conscience...

Bises à Tous flower

Oliver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taovide.blogspot.com/
Blanche



Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 15/01/2009

MessageSujet: Re: Le phonème (mantra)   Ven 30 Jan - 17:25

'se ferme au monde terrestre' ça veut dire se ferme les oreilles, les yeux et la bouche lors de la méditation. Alors, nous entrons en nous-mêmes et nous sommes en effet totalement hermétiques à tout ce qui est extérieur, du moins durant cet instant.

Lorsque nous mettons les pouces dans les oreilles lors de la méditation, on dit que le coeur durant un instant rejoint l'âme. En effet, ça provoque le silence intérieur et ça apaise le mental.

ATMA (avec toute mon affection),

Blanche ange lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blanche



Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 15/01/2009

MessageSujet: Re: Le phonème (mantra)   Ven 30 Jan - 17:26

Aucune ascèse ni aucun chemin n'est parfait en soi. Sinon, nous n'en serions pas là sur cette planète incarnés ici et maintenant, entre l'école du paradis, de l'enfer, et de l'humain.
Il faut toujours choisir l'ascèse - ou la voie - qui convient à notre coeur.

Blanche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier

avatar

Nombre de messages : 800
Age : 54
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: Le phonème (mantra)   Sam 31 Jan - 13:00

Bonjour Blanche,

En fait, j'avais bien compris qu'il s'agissait de fermer ses sens... Mais cette pratique, pourtant décrite par les trois Maîtres du Taoïsme, Lao, Tchouang et Lie, je ne la trouve pas exacte...



Pourquoi ? Parce qu'elle risque de perdre de vue l'essentiel. Or je crois que l'essentiel est de se fondre, de faire corp avec l'Univers, avec la Nature. Et cela passe par un bon usage de ses sens. Il est vrai que l'homme ordinaire est tellement impressioné par ses sens que ceux-ci abusent de lui... Lorsqu'il voit, et qu'il touche un volant en cuir, il le JUGE tout de suite beau et agréable. Lorsqu'il voit, et lorsqu'il touche le même volant en plastique, il le JUGE tout de suite toc et rugueux. C'est ce jugement qu'il convient de tempérer pour ne s'en tenir qu'à notre instinct Naturel et Universel : dans les deux cas, le volant permettra de conduire lavoiture à bon port, la différence étant un plaisir égoïste... Car c'est ce type de différences auxquelles conduisent les sens : ce qui plait et ce qui ne plait pas... Aussi, il convient de calmer l'usage de ses sens jusqu'à ne plus distinguer ce qui plait et ne plait pas.



Si dans une méditation, on peut pousser l'expérience au point de fermer ses sens. Dans la poursuite du Tao, il faut, je crois, au contraire les ouvrir totalement et les offrir au vide de sa pensée, à l'Absolu. Alors la perception est globale, non fermée, elle est vouée à l'Univers qui en retour nous guide vers ce qui serait vraiment sympa pour l'ensemble et donc pour nous tous...
Et la bonne gestion de nos sens, est celle qui passe par une perception permttant de conserver le vide de la pensée. Il n'y a alors plus de différence entre l'intérieur de l'être et l'extérieur. L'adaptation de l'individu dans son environnement devient totale... Seul l'Absolu est agissant au sein de lui-même.



Bref, c'est la différenciation qu'il faut éviter, et au contraire favoriser la fusion. Et si les sens permettent de discerner, l'acte egoïste est le jugement, et celui-la, il est purement mental. Le vide ne se permet pas d'avancer sur ce terrain.
Aussi, on peut continuer de vivre dans le monde Terrestre contrasté et chatoyant et aider l'Univers (ou plutôt ne plus s'y opposer) dans son oeuvre naturelle d'harmonie avec ses sens en plein éveil.

De gros bisous à vous tous, flower

Oliver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taovide.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le phonème (mantra)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le phonème (mantra)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tao Te King :: Forum libre 道德經-
Sauter vers: