Tao Te King

Le Classique de la Voie et de la Vertu
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Histoire du ciel qui s'ouvre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Blanche



Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 15/01/2009

MessageSujet: Histoire du ciel qui s'ouvre   Jeu 22 Jan - 18:52

Bonjour , : :prière: :

Je souhaite vous témoigner d'une expérience 'mystique' vécue lorsque j'avais 25 ans. J'étais donc enseignée par Jean-Paul, ce qui m'a profondément marquée. Nous avions fait énormément de choses déjà et à même pas 6 mois de son enseignements, il s'est produit un événement que peu pourront comprendre ou concevoir mais je vous en témoigne quand même. Càd que je l'avais connu en mars et que ça s'est produit en août.

Nous avions décidé de nous isoler 3 semaines dans une grotte mais on a pas trouvé de grotte adéquate. Alors nous sommes allés sur une montagne du Gard. Je faisais de la varape à cette époque, donc j'escaladais sans trop de souci.

Un lieu isolé c'est clair, il fallait marcher 4 kilomètres parmi les montagnes avant de l'atteindre cette montagne. Donc on escalade et on s'installe. Nous étions 4 : JP, moi + 2 autres personnes. Pour monter l'eau et le reste ce ne fut pas facile.

La journée on s'isolait séparément, complètement coupés du monde totalement coupés du monde. Ca fait drôle. En même temps c'est magnifique.
Nous devions apaiser le mental, assis seul(e), une sorte de méditation qu'on pourrait dire.
Le premier jour je n'ai rien constaté. On passe la nuit.

Le deuxième jour je voyais un aigle qui tournoyait entre les montagnes, j'entendais les grillons, et comme je n'avais rien d'autre à faire, je regardais le ciel. Le ciel s'est ouvert en deux. Càd que j'ai constaté que le ciel venait vers moi et que moi je montais vers lui, et je constatais un second ciel derrière le premier, tout en constatant en même temps que le premier ciel se fondait dans le second et vice-versa. C'est totalement inexplicable.

Le troisième jour j'ai vu un troisième ciel s'ouvrir après les deux premiers.

Le quatrième jour j'ai commencé à voir un quatrième ciel s'ouvrir après les trois premiers et j'ai également vu une sorte d'entrée, comme une porte enfin c'était plutôt deux colonnes blanches extrêmement hautes, bordées de minuscules roses rouges et de petites feuilles de lierre, j'ai vu ça dans le quatrième ciel, tout en voyant tous les cieux.

Je pénétrais ces cieux et ils venaient en moi en même temps. J'étais pourtant toujours sur la montagne.

Mais il m'a fallu partir. Ca s'est arrêté là.

Blanche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier

avatar

Nombre de messages : 800
Age : 53
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: Histoire du ciel qui s'ouvre   Jeu 22 Jan - 21:30

Bonsoir Blanche,

Cette expérience, aussi personnelle soit-elle (car aucun autre individu que toi n'aurait pu voir le ciel se dédoubler comme tu le dis) me semble tout à fait correspondre aux signes que nous adresse le divin lorsque nous sommes dans une phase d'éveil, ou tout au moins lorsqu'on s'en rapproche.



Après avoir observé le vide de la conscience, et étudié les propriétés du vide physique qui est le support de l'énergie, comme l'air est le support du son, il m'apparait naturel que le vide agisse sur nos perceptions. D'ordinaire, il le fait lorsque nous dormons. Dans ce cas, nous sommes dans le lâcher prise total du sommeil. Et donc le vide, par Non Agir (en fait il est passif mais d'une bieveillance totale - étant omniprésent, il n'a aucun besoin de mouvement - support de l'énergie, il profite du sommeil pour réquilibrer les déséquilibres énergétiques lorsque nos cellules sont relachées) appaise l'esprit et répare le corps. Et cette action du vide dans certaines phases du sommeil se traduit en songe.
J'ai moi-même fait l'expérience de visions, et je sais qu'il y a une réelle différence entre la vision et le songe. Comment dire... la vision est beaucoup plus persuasive. Lors d'une vision, des messages, des impressions indélébiles passent. Un peu comme si le vide allait plus loin, beaucoup plus loin qu'un simple rééquilibrage. Personnellement, je ne crois pas le vide doué d'intentions. Notre cerveau qui enregistre notre vie et l'immagine est un cadeau empoisonné de la création, cet espèce de fruit défendu du savoir. Le vide lui est au coeur même des choses et par la même il est l'essence de toute chose il est l'Intelligence suprême, il est le Bien qui ne s'oppose pas au mal, il est la Paix qui agit au coeur du conflit, il est La Lumière qui agit dans l'obscurité, il est Présence.
Aussi, ce qu'il y a d'extraordinaire dans une Vision, c'est que notre lâcher prise est tel et nos déqéquilibres si fort que les rééquilibrages s'opèrent alors que nous sommes conscients. Et l'équilibre répond tellement à notre attente que la perception devient très symbolique, représentant souvent le chemin à parcourrir pour rejoindre l'Esprit. C'est donc éminament une expérience 'Mystique', je la qualifierais même de Spirituelle.



Ton histoire blanche me fait penser au Temple Rouge que j'ai vu descendre dans le ciel de la plage de Palavas après avoir lu Lao Tseu...

Gros bisous, flower

Oliver


Dernière édition par Olivier le Ven 23 Jan - 20:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taovide.blogspot.com/
Lu Yi

avatar

Nombre de messages : 812
Age : 54
Localisation : Avignon France
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: Histoire du ciel qui s'ouvre   Jeu 22 Jan - 22:03

Blanche a écrit:

Le quatrième jour j'ai commencé à voir un quatrième ciel s'ouvrir après les trois premiers et j'ai également vu une sorte d'entrée, comme une porte enfin c'était plutôt deux colonnes blanches extrêmement hautes, bordées de minuscules roses rouges et de petites feuilles de lierre, j'ai vu ça dans le quatrième ciel, tout en voyant tous les cieux.
Je ne suis pas loin du Gard. J'irai bien faire un tour sur cette montagne. C'est laquelle?

_________________
Seule la vie mystique permet d'obtenir le Tao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
christof



Nombre de messages : 161
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Histoire du ciel qui s'ouvre   Ven 23 Jan - 8:12

Bonjour,
Cela me fait penser aux expériences de CARLOS CASTANEDA.

Mais comment déterminer dans de telles "transes", si ce n'est pas une simple "modification de conscience" dans la perception du réel. Plus banalement : une illusion.

PardonneZ-moi mes réflexions de candide-incrédule mais j'ai déjà fréquenté des milliers de gens dans toutes les confessions possibles...
Ma conclusion actuelle : la somme de leurs certitudes a créé au fond de moi le doute absolu.
Le doute comme voie spirituelle, c'est pas simple !
merci à vous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blanche



Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 15/01/2009

MessageSujet: Re: Histoire du ciel qui s'ouvre   Ven 23 Jan - 12:31

Une illusion ou une vision ça dure un instant.

Jamais trois jours et presque 4 jours. Je savais que ce ne serait pas compris. Il faut avoir le niveau pour comprendre un tel vécu.

Blanche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier

avatar

Nombre de messages : 800
Age : 53
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: Histoire du ciel qui s'ouvre   Ven 23 Jan - 15:01

christof a écrit:
Bonjour,
Cela me fait penser aux expériences de CARLOS CASTANEDA.

Mais comment déterminer dans de telles "transes", si ce n'est pas une simple "modification de conscience" dans la perception du réel. Plus banalement : une illusion.

PardonneZ-moi mes réflexions de candide-incrédule mais j'ai déjà fréquenté des milliers de gens dans toutes les confessions possibles...
Ma conclusion actuelle : la somme de leurs certitudes a créé au fond de moi le doute absolu.
Le doute comme voie spirituelle, c'est pas simple !
merci à vous

Bonjour Christophe,

Le doute est inéluctable, même celui qui possède la foi totale (cf. Lao Tseu : la foi n'est pas la foi si elle n'est pas totale...) reste dans le doute. Et pour cause... Le Tout dont est issu une création incroyablement variée est paradoxalement le vide (dans son accéptation globale avec sa création et sa non création qui dans une symétrie parfaite reste à l'équilibre du vide). Nous avons autant de raison d'exister que de ne pas exister. Et c'est sur cette parfaite symérie que repose le miracle de l'existance.



Aussi, puisque tu parles d'illusion, on peut dire que pour le Tout, l'existence est une illusion. Mais bien sûr, la seule illusion qui vaille est dans la logique de la Sainte Trinité, c'est à dire qu'elle a une triple convergence : 1) C'est le monde tel que l'individu le perçoit. 2) C'est le monde tel que le reste du monde le perçoit. 3) C'est le monde tel que le Tout garde sa cohérence (vide).
Celui qui respecte à la perfection ces trois "points de vue" vit la douce plénitude du Tao.



Que se passe-t-il alors au cours d'une vision comme celle de Blanche ?
Il y a un déphasage entre au moins deux de ces points de vue. Comme elle était seule avec elle-même (encore qu'on puisse douter que l'on puisse être vraiment seul sous prétexte qu'on est éloigné ou caché...) le décalage se trouve vraissemblablement entre elle et le Tout.
Et nous sommes tous terriblement décalés du Tout !
Alors pourquoi certains (rares) sont sujets aux visions ou aux voix et pas nous tous ? Et bien parceque pour que le vide rééquilibre, il faut le laisser pénétrer notre coprs, il faut se détendre, il faut lâcher prise physiquement et intellectuellement... Alors, on se laisse plus ou moins pénétrer par l'Absolu. Mais attention, à ne pas y aller trop vite, car l'expérience peut être fort perturbante. C'est pourquoi il est préférale d'aller rejoindre l'Absolu en douceur. Si le lâcher prise est total, comme dans le sommeil, nous ne craignons rien. Mais combien sont ceux qui sont capables le lacher totalement prise du jour au landemain, et consciemment ? Comme il y a toujours des fondements que nous avons de la peine à lâcher, et pire des sentiments qui nous attirent, une expérience de vision, de voix, de transes risque de mal tourner, car il ne faut pas espérer dompter ou maîtriser l'Absolu.



Les gens parlent toujours de leurs belles expériences, rarement de celles qui ont mal tournées. Une vision m'a mené au setième ciel, et en retour, j'ai vécu un mois en enfer. Le vide (qui n'a pas d'intention) n'y était pour rien. Seuls mes tourments intérieurs n'étaient pas dénoués...

Amicalement, flower

Oliver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taovide.blogspot.com/
Lu Yi

avatar

Nombre de messages : 812
Age : 54
Localisation : Avignon France
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: Histoire du ciel qui s'ouvre   Ven 23 Jan - 16:48

Blanche a écrit:
Jamais trois jours et presque 4 jours. Je savais que ce ne serait pas compris. Il faut avoir le niveau pour comprendre un tel vécu.
Trois jours continus sans interruption?? Shocked

_________________
Seule la vie mystique permet d'obtenir le Tao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blanche



Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 15/01/2009

MessageSujet: Re: Histoire du ciel qui s'ouvre   Ven 23 Jan - 18:06

Oui Lu Yi absolument, presque 4 jours, càd 3 jours + le matin où finalement j'ai dû partir. Sauf quand je dormais évidemment.

Il s'agit là d'un état d'être. Je montais dans les cieux et ils descendaient en moi en même temps. Et en même temps j'étais quand même sur la montagne.

C'est pour ça que j'ai dit que c'est totalement indescriptible.

pour ce que dit Oliver, je suis d'accord avec la fin de son post qui indique que les gens témoignent plus facilement de leurs expériences mystiques heureuses mais pas forcément de ce qui a mal tourné. Je ne pensais pas que c'était important de témoigner de ce qui tourne mal, disons; le simple fait d'être incarnée ici je considère déjà à la base que ça a dû mal tourner avant quelque part. Surtout quand on voit ce qui se passe et les actions de l'homme : nature, espèces qui disparaissent, pauvreté, uranium, déchets etc. Càd que ce n'est pas mon genre de me plaindre.

Et j'ignorais que ça pouvait être important de témoigner de ce qui a pu mal tourner. Tourner au drame ? Oui ça peut arriver évidemment ! Mais tout le monde s'en fou n'est-ce pas ? Alors pourquoi en parler je ne comprends pas j'en suis désolée.

Blanche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lu Yi

avatar

Nombre de messages : 812
Age : 54
Localisation : Avignon France
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: Histoire du ciel qui s'ouvre   Ven 23 Jan - 18:30

Blanche a écrit:
Oui Lu Yi absolument, presque 4 jours, càd 3 jours + le matin où finalement j'ai dû partir. Sauf quand je dormais évidemment.
Et ça s'est arrêté en descendant la montagne?

Ce ne doit pas être l'altitude, ya pas de montagne très haute dans le gard! pale

_________________
Seule la vie mystique permet d'obtenir le Tao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blanche



Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 15/01/2009

MessageSujet: Re: Histoire du ciel qui s'ouvre   Ven 23 Jan - 18:45

Ce sont des petites montagnes, c'est pas le mont Everest hi hi ! Enfin il faut pouvoir les escalader quand même. Je faisais de la varape, de la petite varape pas un truc falaise, non à mains nues et les petites montagnes.

Alors c'est situé près de Saint-Guilhem le Désert. Le souci est qu'il n'y a pas qu'une sortie. De mémoire, lorsqu'on a le dos tourné à la porte d'entrée de l'église, on sort devant à droite (et pas à gauche) du village. Tout droit ou plutôt la route sinueuse part vers la gauche, le canyon se situe à droite et les montagnes sur la route sinueuse à gauche.

Ensuite on marche plusieurs kilomètres et à un moment, on s'enfonce dans une petite chaîne de montagnes (normalement une voiture ne peut pas y accéder, pas de route, que des galets et des rochers en-bas de la chaîne de montagnes) . Quoi que j'ai vu une voiture une fois là-bas.
Là on marche 4 kilomètres. Et sur la droite est la montagne.

Oui en fait ça s'est arrêté lorsque je suis partie. J'ai dû quitter le lieu le matin du 5ème jour. Je n'oublierai jamais cet instant de tristesse.
J'avais pour dormir la nuit une couverture rouge. Elle était lourde, alors, je l'ai laissée sur la montagne. Et j'ai descendu avec le sac à dos, je me suis rendue sur la route sinueuse, et j'ai marché en direction de la gare de Montpellier, j'ai fait du stop car j'ai eu de la chance : une voiture est venue (il y avait trop peu de circulation). 2 dames m'ont emmenée vers le tgv. J'ai pris le premier train pour Paris.

Je m'en souviens je sentais mauvais car on ne s'était pas vraiment lavés. Mais ça n'avait pas d'importance, car je ne suis pas sale dans d'autres conditions, c'était les circonstances.

Le ciel ça s'est arrêté. Arrivée sur Paris je l'ai regardé et oui ça s'est arrêté. Il s'est produit cependant autre chose pendant les plusieurs semaines qui ont suivi mais c'est trop compliqué à en parler.

Lorsque je suis partie, Jean-Paul avait emméné Rodolph avec nous, un chien. Alors Rodolph s'est mis à hurler et à pleurer quand je suis partie. Puis lorsque j'ai revu Jean-Paul quelques temps plus tard, il m'a dit qu'il avait pris la couverture rouge.
Il a ajouté : lorsque Jésus est parti de la montagne à l'olivier, il y avait abandonné sa couverture rouge. je ne l'ai jamais cru.

puisque Oliver parlait de quand ça a mal tourné, quelques mois plus tard, j'ai fait une chute catastrophe mais quelque chose de terrible. Chuté comme on dit. Càd on s'éveille on s'éveille à la spiritualité et à quelque chose de magnifique, de vivant et de tangible chaque instant pendant des mois, et puis on chute de la hauteur vertigineuse sur laquelle on était en train de grimper. Sans m'étendre là-dessus, sincèrement, je ne sais pas comment j'y ai finalement survécu.

Blanche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blanche



Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 15/01/2009

MessageSujet: Re: Histoire du ciel qui s'ouvre   Ven 23 Jan - 18:47

C'est pour ça que la vie spirituelle contient certaines promesses mais également des dangers.

C'est dur d'écrire quand on est obligé d'avoir un écran super large ! olivier tu peux pas réduire tes photos stp ? drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier

avatar

Nombre de messages : 800
Age : 53
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: Histoire du ciel qui s'ouvre   Ven 23 Jan - 21:26

Blanche a écrit:

C'est dur d'écrire quand on est obligé d'avoir un écran super large ! olivier tu peux pas réduire tes photos stp ? drunken

J'espère que ça va mieux comme ça...

Sinon, pour ta plus que mémorable expérience, j'ai l'impression que tu as pris mon explication sur le phénomène des visions, illusions ou autre phénomènes qualifiés de paranormaux comme réductrice. Et que de plus ton vécu te dit que ça ne peut se résumer à une "banale" vision, puisque si j'ai bien compris, le ciel t'invitait à commuier avec lui.
Dis toi bien qu'ayant eu moi même une vision plus que mémorable, je sais que comme tu le dis, il y a quelque chose d'inqualifiable dans ces phénomènes qui font que l'on SAIT que l'on est en présence de l'ABSOLU. Pour moi ce fut, entre autres, la précision des images (cela dura plus d'une heure, et deux jours plus tard, je voyais encore des émanations spirituelles). Pour toi la durée de cette vision te marquera à jamais, et il devait y avoir bien d'autres choses... Je ne me suis pas aventuré à interpréter ton expérience, car a moins que tu ne me le demandes, il me semble qu'il s'agit d'une aventure 'intime' entre toi et l'Absolu.

Apparemment, tu as eu toi aussi un retour d'ascenseur... Il est judicieux de le préciser pour les apprentis êtres spirituels qui viendront lire ces pages. Car comme le suggère Lao Tseu (La préscience existe, il faudrait donc être sot pour y porter quelque crédit), il faut veiller à ne pas faire de ces moments "déphasés" une règle de vie. Si l'echo du vide nous montre la voie, cela ne reste que son echo. Des hermites décident parfois de vivre dans ce labyrinthe aux multiples reflets (je caricature fort), mais est-ce là ton destin ? Est-ce là te vie Blanche ? Il n'y a qu'une personne capable d'y répondre : toi-même, en toute sincérité.

Je crois que l'on parvient au miracle transcendant lorsque la vie simple, celle de tous les jours, devient une évidence et se pare des reflets d'une vision par toute la magnificence de l'Absolu qui regarde en nous.

Tu as fait l'effort d'avencer vers ton créateur en toute humilité, et il ne s'y est pas trompé.
J'ai envie d'ajouter... Il t'attend Blanche. ange

De gros gros Bisous, flower

Ah, un détail, St Guillhem le Désert est mon "terrain de jeu", je m'y promène fréquement, y avons organisé des raids d'escalade, de spéléo et de canyon.
Ne serait-il pas possible de s'y retrouver un jour ? Là ou ailleurs du reste.
Savez vous que c'est un lieu hautement spirituel (le préféré de mon Père spirituel)? Guillhem après avoir stoppé les Arabes (on dit à Poitier) en a eu plus que son saoul de la guerre. Il s'est rendu auprès de son ami moine à Agnane, qui lui a indiqué le cirque du bout du Monde (tout un programme). Dans le cirque, il entéré son épée (on était chevalresque à l'époque), et au bord de l'hérault, il a batit la célèbre Abaye et est rentré dans les ordres, il ne touchera plus jamais l'épée, pourtant souvent solicité pour quelques croisades...

Oliver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taovide.blogspot.com/
Lu Yi

avatar

Nombre de messages : 812
Age : 54
Localisation : Avignon France
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: Histoire du ciel qui s'ouvre   Sam 24 Jan - 10:07

Moi, je ne fais pas d'escalade, mais si ya un chemin de randonnée ce serait sympa de se retrouver là-bas.

Je suis partant! bounce

(Saint-Guilhem le Désert c'est dans l'Herault il me semble, pas dans le Gard. Enfin c'est pas loin)

_________________
Seule la vie mystique permet d'obtenir le Tao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blanche



Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 15/01/2009

MessageSujet: Re: Histoire du ciel qui s'ouvre   Sam 24 Jan - 13:01

la photo était trop grande ! j'ai dû la supprimer.

Je disons donc que mon rêve n'est pas de devenir une bouddha. Mais de rencontrer l'amour avec un homme qui ait envie de construire tous les deux.

Bon plus petite photo
cheers

Page accueillante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blanche



Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 15/01/2009

MessageSujet: Re: Histoire du ciel qui s'ouvre   Sam 24 Jan - 13:03

si vous voulez qu'on se voit, ce serait bien si vous passez à Paris ? qu'en pensez-vous ? moi ça me ferait très plaisir.

Blanche

Page accueillante


Page accueillante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blanche



Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 15/01/2009

MessageSujet: Re: Histoire du ciel qui s'ouvre   Sam 24 Jan - 13:04

non c'est le Gard ! remarque j'ai toujours été nulle en géographie mais là c'est sûr drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blanche



Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 15/01/2009

MessageSujet: Re: Histoire du ciel qui s'ouvre   Sam 24 Jan - 14:16

C'était quand Oliver le temple que tu as vu descendre du ciel ? Extraordinaire encouragement magnifique... flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier

avatar

Nombre de messages : 800
Age : 53
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: Histoire du ciel qui s'ouvre   Sam 24 Jan - 15:34

Bonjour Blanche, bonjour Lu Yi, et les autres...

Pourquoi pas à Paris effectivement, mais je n'y passe pas souvent... Rien de prévu pour le moment en tous cas.
Lu Yi, s'il te prend l'envie de te promener à Saint Guillhem (c'est le paradis du randonneur là bas...) n'hésites pas à me contacter...

Ah euh Saint Guillhem, c'est à deux pas du Gard (5 km) mais c'est au bord de l'Hérault donc dans l'Hérault. Notez bien que c'est le genre de détails dont le Tao se fiche bien mal...

Pour ce qui est du Temple rouge que j'ai vu descendre dans le ciel au dessus de la mer, je venais de refermer le Tao Te King (au début de l'été d'il y a trois ans), où j'avais trouvé la confirmation de ce que je pressentais : Lao Tseu donnait dans son oeuvre, en filigrane le message du Christ : humilité et amour de son prochain. Les concepts de Non Désir et de Non Agir, étaient pour moi alors une découverte, une énigme... Plus je lisais le texte plus le doute s'estompait, il n'y avait bien qu'un seul et unique Absolu. Celui-ci se manifesta pour moi dans le Ciel sous la forme d'un Temple. Me fallait-il encore une preuve ?

A bientot, flower

Oliver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taovide.blogspot.com/
Lu Yi

avatar

Nombre de messages : 812
Age : 54
Localisation : Avignon France
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: Histoire du ciel qui s'ouvre   Sam 24 Jan - 17:34

Olivier a écrit:

Lu Yi, s'il te prend l'envie de te promener à Saint Guillhem (c'est le paradis du randonneur là bas...) n'hésites pas à me contacter...
ok une randonnée au printemps ce serait sympa oui! et l'occasion de faire connaissance.

Pas de voyage à Paris prévu dans l'immédiat, mais j'ai plusieurs amis à voir là-haut. Faudra que je me décide.

_________________
Seule la vie mystique permet d'obtenir le Tao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Histoire du ciel qui s'ouvre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire du ciel qui s'ouvre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tao Te King :: Forum libre 道德經-
Sauter vers: