Tao Te King

Le Classique de la Voie et de la Vertu
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Nir-Vana ou Non-Désir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Blanche2

avatar

Nombre de messages : 115
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 09/11/2008

MessageSujet: Nir-Vana ou Non-Désir   Lun 29 Déc - 20:25

Bonjour,
Bonjour,

le bouddhisme suggère que par sa pratique la plus ultime forme d’éveil pour un être humain serait l’atteinte du NirVana (si j'ai bien compris). Nirvana veut dire non-désir, càd littéralement devenir sans désir ni attachement aucun, donc libre et léger de tout. C’est en regardant cette émission explicative sur le bouddhisme que j’en ai mieux compris la véritable philosophie et le pourquoi de tous ces rituels.

Pour moi les rituels du bouddhisme tiennent quand même une médaille à double face qui serait d’une part, le bienfait des rituels pour encourager la méditation et la mise en application des vertus, mais d’autre part, l’attachement aux rituels pour se réconforter et même la face la plus erronée de ces rituels serait la pratique de la magie.

C’est également en songeant au travail spirituel de tous ces bouddhistes que je me suis posée la question de ce qu’ils espéraient en agissant ainsi ; en fait, le but ultime du bouddhiste pratiquant serait le Nir-Vana càd le non-désir. Ils disent que si on pénètre le nirvana, on est sensé avoir atteint l’éveil. L’Éveil. Un bien grand mot. Alors j’ai eu comme la prescience ou comme l’intuition que le nirvana ne serait qu’une étape mais pas le but ni une fin. Pour moi le nirvana puisque traduit littéralement ça veut donc dire non-désir, ce serait le vide mental càd rien de plus que l’absence de pensée.

Dans l’absence de pensée se trouve le Silence.
Dans le silence se trouve la Paix.
Dans la paix se trouve le Ici et Maintenant.
Dans le ici et maintenant se trouve la Connaissance et la Révélation des Mystères.
Dans la connaissance et la révélation des mystères se trouve l’enseignement du Livre Sans Écriture.
Dans l’enseignement du livre sans écriture se trouve la Ligne Sacrée Intérieure de Jonction entre Soi-Même et Dieu Dedans.
Dans la jonction sacrée intérieure entre soi et dieu dedans se trouve le Vide Qui Est Plein.
Dans le vide qui est plein se trouve Notre Origine, ainsi que La Vie Créée à Chaque Instant Sacré.
Dans notre origine se trouve l’Expression de Notre Véritable Nature.
Dans l’expression de notre véritable nature se trouve Notre Âme Qui Est Dieu à l’Horizontale Comme à la Verticale (symbole de la croix), au Centre Comme à la Circonférence (symbole de la sphère), au Cœur Comme à l’Esprit (symbole de la forme du huit, de la coquille de l’escargot, de la spirale éternelle, ainsi que de l’infini Alpha & Omega).

C’est pour ça que le nirvana ne reste qu’une étape. Beaucoup sont parvenus à toucher du doigt le Nirvana mais si la pratique n’est pas constante, à moins d’avoir franchi toutes les étapes '(par opportunité karmique peut-être je ne sais pas), la chute est assurée et cet état ne peut pas être stabilisé. S’éveiller ou plutôt aller sur le chemin intérieur vers une évolution ou bien cheminer ou bien même essayer de cheminer spirituellement représente sans doute le travail de beaucoup d’existences.

Quitter le cycle des réincarnations càd quitter la souffrance inhérente à toute condition d’incarné(e) n’est pas un jeu et le plus difficile est sans doute de se défaire des illusions au fur et à mesure de la pratique sur la voie. C’est pour ça qu’il est suggéré dans tout chemin intérieur de bien vouloir faire des remises en question régulières et profondes, afin de larguer tout ce qui pourrait encombrer et qui reste dans le monde de l’illusion.

En effet le nirvana est déjà une belle étape qui peut en encourager plus d’un vers la voie de la liberté et le bouddhisme qui enseigne cela donne à tous ceux qui veulent bien s’en donner la peine une possibilité d’éveil mais le souci reste quand même la concurrence. Beaucoup se présentent aux portes de l’éveil en frappant à celles du bouddhisme car le bouddhisme semble moins obscurantiste que certaines religions proposées à notre époque mais la concurrence du nombre d’êtres qui aimeraient être libérés de ce foutu samsara est rude.

Mais les maîtres éveillés, ascensionnés par contre ça ne court pas les rues. Et personne même si on en est persuadé non personne en tout cas sur cette planète en tant qu’humain ‘ordinaire’ ne peut atteindre l’éveil ni la libération du samsara ni même le nirvana qui n’est qu’une étape, sans un maître éveillé, libéré, et ascensionné, qui guide les pas du chercheur sur la voie.

C’est pour ça qu’il ne me semble pas opportun de se fixer des limites genre le nirvana sur la voie intérieure, car ce serait comme vouloir réduire l’infini à une ligne-plafond inventée par l’imagination des humains.

C'est pour ça qu'il me semble important de ne rien anticiper lorsque le chercheur est sur la voie car l'infini n'a pas la manière de faire des humains , car tout ce que l'infini fait est inattendu et parfait.

C'est pour ça sans doute également qu'il vaut mieux aborder ou plutôt vivre le chemin ou la voie intérieure avec un coeur d'enfant, càd avec innocence, confiance, et abandon. Aucun chemin intérieur pour le chercheur ne peut être vécu sans l'abandon de l'enfant que nous sommes, à ce quelque chose de plus grand.

Blanche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier

avatar

Nombre de messages : 800
Age : 54
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Foutu Karma   Mar 30 Déc - 20:47

Bonjour Blanche,

Quand tu dis :

"Dans l’absence de pensée se trouve le Silence.
Dans le silence se trouve la Paix.
Dans la paix se trouve le Ici et Maintenant.
Dans le ici et maintenant se trouve la Connaissance et la Révélation des Mystères.
Dans la connaissance et la révélation des mystères se trouve l’enseignement du Livre Sans Écriture.
Dans l’enseignement du livre sans écriture se trouve la Ligne Sacrée Intérieure de Jonction entre Soi-Même et Dieu Dedans.
Dans la jonction sacrée intérieure entre soi et dieu dedans se trouve le Vide Qui Est Plein.
Dans le vide qui est plein se trouve Notre Origine, ainsi que La Vie Créée à Chaque Instant Sacré.
Dans notre origine se trouve l’Expression de Notre Véritable Nature.
Dans l’expression de notre véritable nature se trouve Notre Âme Qui Est Dieu à l’Horizontale Comme à la Verticale (symbole de la croix), au Centre Comme à la Circonférence (symbole de la sphère), au Cœur Comme à l’Esprit (symbole de la forme du huit, de la coquille de l’escargot, de la spirale éternelle, ainsi que de l’infini Alpha & Omega)."



Blanche l'as-tu lu, ou bien pratiques-tu tout celà ?
Parce que cette description est fort juste... J'ajouterais même que celui qui place sa conscience sur l'Absolu, ne regarde plus la mort de la même manière.


Ensuite tu dis :
"C’est pour ça que le nirvana ne reste qu’une étape. Beaucoup sont parvenus à toucher du doigt le Nirvana mais si la pratique n’est pas constante, à moins d’avoir franchi toutes les étapes '(par opportunité karmique peut-être je ne sais pas), la chute est assurée et cet état ne peut pas être stabilisé. S’éveiller ou plutôt aller sur le chemin intérieur vers une évolution ou bien cheminer ou bien même essayer de cheminer spirituellement représente sans doute le travail de beaucoup d’existences."



Il y a beaucoup de vrai dans ce que tu dis là. Car on ne saisit pas instantanément l'intérêt du Nirvanà, ou de résider dans l'absolu vide de pensées. Pour le ressentir, il faut s'être arrêté dans l'embrasure d'une porte cochère, titubant d'émotion, les joues maculées de larmes de joies, ému jusq'à frissonner, et trembler de la tête au pied à la seule contemplation de se voir défiler SOI dans la rue, sous la forme de la multitude, l'un aux bras de son amie, l'autre seul dans ses pensées regardant ses pieds, un chien remontant la rue la queue droite. Et de voir ce mouvement, et d'en ressentir une humble fierté, et de lever les yeux aux ciel, et de voir ses couleurs rougeoyantes pénétrer de fins lambeaux de nuages. De s'agenouiller dans la rue, devant une église, et de se jurer mutuellement : "on ne se quitte plus!" Et LUI de répondre : "mais j'ai toujours été là..."
Alors voilà, on ne se quitte plus...
Mais LUI est là en chacun de nous, quelque soit ce foutu Karma !
Chaque homme, chaque femme peut se libérer, tous les êtres, même les plantes le peuvent. Et les objets dit innanimés sont eux aussi parcourus par le Tao...

Puis ensuite, tu dis :
"En effet le nirvana est déjà une belle étape qui peut en encourager plus d’un vers la voie de la liberté et le bouddhisme qui enseigne cela donne à tous ceux qui veulent bien s’en donner la peine une possibilité d’éveil mais le souci reste quand même la concurrence. Beaucoup se présentent aux portes de l’éveil en frappant à celles du bouddhisme car le bouddhisme semble moins obscurantiste que certaines religions proposées à notre époque mais la concurrence du nombre d’êtres qui aimeraient être libérés de ce foutu samsara est rude."



C'est quoi ce délire sur la concurence, le samsara et le karma qui engluerait des générations entières d'âmes pénitentes... ???

En moi, j'ai envie de crier halte à cette fausse croyance qui est peut-être là comme bien d'autres pour permettre à certains de conserver du pouvoir et leur petit buiseness d'âmes en peines. L'Absolu est partout et à tout moment, il ne tient à chacun de nous que de le saisir, de le percevoir et d'en recevoir les bienfaits : Le Nirvanà ...
Nirvanà = Non Désir de Lao Tseu, c'est pas beau ! Certains disent que Bouddha et Lao Tseu (qui étaient contemporains) se seraient renontrés... Et comment, ils se sont rencontrés ! On peut l'affirmer, puisqu'ils se sont rejoints par l'Absolu !
De grâce arrêtez avec le karma... S'il est vrai qu'une âme engluée de désirs met en branle toute une chaîne d'actions et de réactions tant par ses tensions internes que par son agir contraire au Tao. Toute personne qui cesse ses désirs et son agir rejoint instantannément le Tao en partant exactement de là ou il est. Et le Tao va alors commencer son oeuvre de rééquilibrage, tant de la pesonne que de son environnement. Les sensations du Nirvanà seront ressenties dès le premier jour, ou peut-être la première semaine, à coup sûr la première année. Le tout est de comprendre pourquoi on met en pratique ce Non Désir et Non Agir... C'est à dire d'être sur que c'est bien par humilité profonde qu'on se lance dans cette démarche. Celui qui vise à épanouir sa vie spirituelle ne pourra rien obtenir, puisqu'il manifeste un désir... Il faut pour parvenir à quelque chose, tout abandonner, presque souhaiter mourir, et encore il s'agirait encore d'un désir. C'est cette démarche qui est rare, car il faut avoir beaucoup souffert pour en arriver là... Lorsque Bouddha s'est penché sur ses nobles vérités au point de méditer des jours entiers, pensez-vous qu'il pouvait encore vivre dans le monde tel qu'il le percevait ? Transcender le Monde n'était-il pas devenu pour lui une nécessité ? Pour ma part, je ne suportait plus d'être doublement victime. D'une part d'être maniacodépressif, et d'autre part d'être traité de fou, et donc d'associal, alors que je me sentais profondément moi-même... Ceci ajouté à la détresse inconcevable de la déprime, m'a conduit à franchir la porte du Christ, au delà de laquelle siège l'Absolu. Après, il s'agit de remettre de l'ordre, et la méthode de Lao Tseu m'a été d'une aide innestimable...



Je n'oublie pas Bouddha, car c'est lui qui m'a donné la clé de l'instant présent qui libère de tout Karma. Certains vous diront peut-être que je suis un élu... A ceux-là je répondrais ceci... Tous les êtres sincères de la Terre découvrent avec patience leur vraie Nature. Au point, pour quelques uns de résider définitivement dans cet Absolu. Ceux-là ont une compassion infinie pour vous et sont totalement disponnibles pour aider l'Univers, et chaque être en particulier. Une démarche intérieure sincère envers un Lao Tseu, un Bouddha ou un Christ portera ses fruits. Même des plus humbles en notoriété comme mon oncle, ou Gainsbourg m'ont aidé. Et cela n'a en rien nécessité de Maître, que j'ai rencontré très tard. Bien sûr les dangers existent, mais pas plus que dans d'autres aventures de la vie. Et si l'on a pas peur des hopitaux psychiatriques, que je qualifie souvent de garde-Dieu, il est tout à fait possible de partir dans cette fantastique aventure seul... Je qualifierais la démarche de plus authentique, et au final de plus sûre aprés l'illumination...

L'amour inconditionnel est beau, il faut l'oser. flower

Oliver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taovide.blogspot.com/
Blanche2

avatar

Nombre de messages : 115
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 09/11/2008

MessageSujet: Re: Nir-Vana ou Non-Désir   Mar 30 Déc - 22:13

En fait , j'ai vécu cela il y a longtemps je l'ai touché du doigt.
c'est possible. A tous, c'est possible oui c'est possible.

Ce n'est pas une question de folie ou bien de délires à aller dans des hôpitaux garde-dieux et c'est très important de se préserver à la face du monde quand on est un être mystique, ou bien quand on aspire à le devenir, ou bien, quand notre coeur lance un appel lancinant à se retrouver tel qu'il est en réalité.

C'est dur de cheminer car les choses du monde vont à contre-sens et à contre-courant de la nature réelle que nous sommes, qui est l'héritage de l'être humain et qui est pourtant également notre patrimoine de droit fourni direct du Ciel même avant notre naissance.

Nous portons tous la couronne, le diadème de la divinité sur la tête mais il est plus facile d'asservir ceux qui ont oublié leur origine divine, en leur faisant croire qu'ils sont des ignorants, des enfants ayant une mentalité de 12 ans, c'est pour ça que tout est mis en oeuvre afin de nous endormir, et de nous maintenir dans un abrutissement-sommeil généralisé, c'est pour mieux nous manoeuvrer. Et nous sommes plusieurs milliards d'êtres humains sous la coupe de quelques-uns, nous naissons, nous survivons, nous mourons, mais il arrive parfois souvent même que jamais nous n'imaginons une telle chose.

Peu importe la voie empruntée pour retrouver notre origine, nous savons en parallèle que les êtres mystiques sont une menace pour ceux qui aiment le pouvoir et pour ceux qui se sont détournés de la Lumière.

La lutte entre la nuit et la lumière est une réalité de chaque instant où nous humains, il nous a été transmis originellement la possibilité de mettre en place la bascule, l'équilibre parfait intérieur, pour équilibrer à notre tour tous les univers et toutes les existences, ainsi que les univers de l'invisible où se livre cette bataille.
Ca dure depuis des générations et peu y sont encore parvenus et même je pense quelque part que pas un seul n'y soit parvenu.

C'est une impression mais j'aurais tendance à dire que si un seul être humain, depuis que l'humain existe, était parvenu à établir en lui l'équilibre parfait intérieur, (l'Unique-Equilibré) alors, il aurait non seulement accompli sa mission, mais il aurait également accompli celle de tous les êtres ; alors, tout s'effacerait instantanément de ce qui est créé sur la Terre et l'Unique-Equilibré, l'humain complet, intègre et entier, retrouverait sa place d'origine qui est le lieu où se créent les planètes, et où se créent les vies, et les univers.

Alors, l'Unique-Equilibré engloberait toutes les vies qui avaient été créées sur la Terre, comme des essais, même celles qui semblent parties, parce que son être deviendrait lui-même l'immensité de l'immensité, fusionné dans ce qui est ici et maintenant. C'est pour ça qu'on parle de la Compassion, disons que l'Unique-Equilibré les emmenerait avec lui, du plus petit au plus grand, tous règnes confondus.

En effet, il lui est impossible de partir seul ; comment l'immensité pourrait-elle être seule, alors qu'elle se trouve dans le grain de sable tout comme elle se trouve dans 'insecte, le brin d'herbe, et dans l'humain ?

Mais tout ça ce ne sont que des mots. Ce sont des presciences, rien de bien élevé, rien de bien spirituel. La spiritualité ça se vit à l'intérieur.

C'est comme un état d'être qui n'a pas de limite, et chaque jour, chaque instant est une découverte. Une découverte et une expansion intérieure. Et plus c'est une expansion, plus le mystique s'isole et s'éloigne du monde, et se replie, et se met en axe en lui-même, c'est parce qu'il découvre l'immensité de ce qu'il est. Où trouver le temps après tout ça de vouloir découvrir l'autre ?

Mais ce n'est pas de l'égoïsme bien au contraire, quand il a voyagé à l'intérieur de lui-même, il connait tous les horizons, les horreurs et également les éléments sublimes qui font ce qu'il est, alors, il comprend mieux autrui et bien plus profondément.
Alors, il sait que nous sommes tous de la même trempe, et que nous venons tous de la même origine. Alors, il apprend à aimer parce qu'il a éprouvé et goûté toutes les joies certes mais également toutes les souffrances, toutes les douleurs.
Je ne sais pas si je suis dans le juste je n'en ai aucune idée.

Olivier, je ne te prends pas pour un maître ni pour un guide, bien que quelque part, ta façon de t'exprimer pourrait en guider plus d'un moi y compris, sur certaines choses en tout cas. Ce n'est pas que je ne veuille pas, c'est que mon guide, c'est ma pratique. Elle est fiable exactement à la mesure de mon engagement : je pratique j'évolue, je ne pratique pas je n'évolue pas. Je suis en vie je peux pratiquer, je suis en bonne santé je peux pratiquer.

En même temps je suis très attachée aux êtres qui cheminent ou bien qui veulent cheminer et ce quelque soit leur façon de cheminer. Il me semble que nous formons une sorte de manne, un océan de lumière où chaque goutte qui scintille sous la complicité du soleil-vie formerait un tout uni au-delà des liens terrestres. Et nous nous attirons, et c'est pour ça sans doute que nous rencontrons lorsqu'on chemine des êtres qui eux-même cheminent et qui feraient partie de cet océan de lumière.

La shanga que je fréquente mais ça je l'ai découvert seule, m'a appris quelque part à considérer tous les êtres sensibles comme une seule et même famille immense dont je ferais partie. La découverte tout à fait inattendue et surprenante de cet état de fait procure une joie à l'intérieur qui est impossible à décrire et qui pourrait s'apparenter à 'nous sommes tous reliés les uns aux autres'.

Je suis bavarde ce soir ho la la ! Oups !

Bisous ! cheers

Blanche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier

avatar

Nombre de messages : 800
Age : 54
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: La lumière... beurk !   Mer 31 Déc - 13:05

Merci pour ce super partage qui me réchauffe le coeur Blanche...

Tu sais, quand on m'appelle Maître (ça ne m'est arrivé que deux fois...), ça fait très bizarre, car comme tu le dis très justement, on est tous de la même trempe !



Cette réalisation que je termine à peine, et que je compte bien suivre (c'est mon seul désir), tout le monde peut l'accomplir. Et moins j'aiderai une personne, mieux elle y parviendra...
Néanmoins, si tu me le permet, j'ai envi de te rectifier sur un point :
La lumière... LA LUMIERE... LA LUMIERE
QUELLE HORREUR !!!



Je crois que l'homme, et la femme, n'ont pas bien conscience que la limière ne vaut pas mieux que les ténébres. Je la trouve même pire. Pas une seule fois Lao Tseu n'en vente les mérites. La lumière aveugle les papillons endormis que nous sommes. Le chemin vers la lumière est le chemin le plus facile, et ils transforme hommes et femmes en grenouilles de bénitier. La Spiritualité, ce 'est pas ça... C'est de la haute voltige ! Le plus important n'est pas d'aider les êtres en fin de parcours spirituel sur ce Forum... Le plus important, est d'aller à la rencontre des criminels dans les prisons et de les soutenir là où ils en sont eux... Le plus important n'est pas de se révolter contre la pédophilie sur ce forum, mais de créer un site pédophile sur internet non pas pour les mettre en prison, mais pour aroser le gèrme spirituel qui est en eux et qui leur permettra de reprendre conscience...



Car la lumière, c'est invivable ! La lumière sans ombre, sans ténébre, c'est l'enfer ! Si le chemin vers la lumière est attirant, combien osent faire celui vers les ténebres? Peut-être dois-je mon maigre succès à ce courrage, ampli de sincérité d'être aller voir le diable, car j'avais la conviction que lui aussi était de la même trempe... Lumière et ténebres sont à coup sûr de la même trempe... Elles sont à l'extrémité de la roue du Yin et du Yang... Ni l'une ni l'autre ne sont équilibre. L'Unique-Equilibré dont tu parles et que je nome Indiférencié se trouve au centre de la roue, c'est là qu'est la clef de l'Absolu : l'équilibre du centre, de grâce ne glorifions pas la lumière. Cela revient à privilégier l'énergie au détriment de la matière. Pour vivre nous avons autant besoin de l'un que de l'autre, autant besoin de faire que d'être. Et si nous équilibrons le tout, cette force qu'est l'Amour, la force de l'Indiférencié jaillit. Alors, alors seulement, on peut apprécier Lumières et Ténébres à leur justes valeurs et jouir de leur contraste.

Bon réveillon à toutes et à tous, flower

A l'année prochaine... alien

Oliver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taovide.blogspot.com/
Blanche2

avatar

Nombre de messages : 115
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 09/11/2008

MessageSujet: Re: Nir-Vana ou Non-Désir   Jeu 1 Jan - 1:43

Les enseignements que je reçois disent que la 'noirceur' ne serait que l'absence de la lumière.

Bisous, flower

Blanche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier

avatar

Nombre de messages : 800
Age : 54
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: Nir-Vana ou Non-Désir   Jeu 1 Jan - 8:41

Blanche a écrit:
Les enseignements que je reçois disent que la 'noirceur' ne serait que l'absence de la lumière.

Bisous, flower

Blanche

Et la lumière, l'absence de noirceur....

C'est vers le gris et les couleurs qu'il faut cheminer... l'Amour, encore et toujours, pas le feu desséchant de la lumière. L'Illumination est couleur, c'est un éclairage sur les choses, mais sans les choses, cette lumière n'est rien : c'est voir l'indifférencié dans le différencié...



Tout cela est chatoyant, mais comporte autant de lumières que te ténébres...


Bonne année, Blanche, flower

Et j'espère que je ne t'enlève pas là de trop grandes illusions...

Oliver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taovide.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nir-Vana ou Non-Désir   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nir-Vana ou Non-Désir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tao Te King :: Forum libre 道德經-
Sauter vers: