Tao Te King

Le Classique de la Voie et de la Vertu
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La sexualité du Tao

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Peaceful



Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 07/02/2009

MessageSujet: Re: La sexualité du Tao   Dim 22 Fév - 12:58

Citation :
Bonjour Peaceful,

Certes, la conversation a dévié. Peut-être avions-nous épuisé le sujet ou bien plutôt, chacun souhaite préserver sa pudeur.

Ca se passe souvent comme ça , quel que soit le forum : dès qu'on parle de cul, beaucoup participent. Dès qu'on n'en parle plus, beaucoup disparaissent.

Blanche

Bonjour Blanche.

La pudeur n’est ce pas la peur ? Le regard d’autrui comme jugement ou le jugement que l’on porte sur soi-même : la honte. Or, l’amour n’est-il pas abandon de soi ?
Certes, on peut « parler de cul » entrer dans les détails : la peau, les seins, les pratiques sexuelles…tout cela est excitant et fait partie de l’amour mais l’amour ce n’est pas que cela.
L’amour est présence à soi et à l’autre qui permet la découverte, l’émerveillement.
L’amour est dans la perception de l’instant. Quand le temps s’aboli, que les images que je me faisais de l’autre s’effacent comme des nuages et que j’accède à ce qu’il a ce qu’il a de plus intime et qu’il ne perçoit peut-être pas lui-même.
Mes propos sont-ils clairs ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blanche



Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 15/01/2009

MessageSujet: Re: La sexualité du Tao   Dim 22 Fév - 14:06

Bonjour Peaceful,

tes propos sont clairs et d'ailleurs je les trouve beaux.

La pudeur est un état d'être qui ferait partie d'une composante d'un tempérament mais qui n'est pas jointe à la peur. Il y a des êtres plus extravertis ou bien plus pudiques que d'autres.

Sur un forum internet où le monde entier a accès à la lecture, j'estime perso que c'est légitime de vouloir préserver certaines choses intimes et donc de faire preuve d'une certaine pudeur.

Par contre je ne m'amuserai jamais à porter un jugement sur une personne qui se dévoile plus que moi ni à faire des comparaisons de ce qui semble être bien et de ce qui semble être mal.
Je ne me sens pas le niveau pour prétendre savoir où se situe exactement "le bien" et où se situe exactement "le mal". Je ne suis qu'une chercheuse de vérité.

Mais on en revient toujours à la base : chacun voit en fonction de ses filtres.

Blanche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peaceful



Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 07/02/2009

MessageSujet: Re: La sexualité du Tao   Dim 22 Fév - 16:34

Blanche.

Merci pour le compliment. Smile
Oui, je comprends : la pudeur comme réserve et pour préserver sa dignité.
Si on fait mal ou bien on peut s’en apercevoir et si on fait du mal ou du bien aussi. On peut aussi le percevoir chez les autres, c’est n’est donc pas si mal ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier

avatar

Nombre de messages : 800
Age : 53
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: La sexualité du Tao   Dim 22 Fév - 20:52

Peaceful a écrit:
Olivier


Citation :
Connais-tu l'étendue du Non Savoir ?

Non, je ne connais pas l’étendue de mon « non savoir ». Pour moi, la notion de « non savoir » c’est l’arrêt du jugement, une disponibilité, une ouverture devant la manifestation des phénomènes. Lorsque ces derniers sont complexes un jugement rapide est généralement source d’erreur.


Citation :
As-tu déja communiqué avec un putois ou une cigale, et même avec ta bien aimée à plus de mille kilomètres par le simple biais de la Non Pensée ?

Je ne vois pas du tout l’intérêt de communiquer avec une cigale située à 1000 kilomètre de moi. Et s’il s’agit de ma bien-aimée, je décroche le téléphone.
Vois-tu, si les humains avaient la capacité de faire autrement il ne l’aurait pas crée.




Citation :
Que fais-tu des gens qui ont des pouvoirs de guérisons tout à fait comparables à ceux du Christ et qui s'expliquent très simplement, car fondés sur le même principe réparateur du vide que l'accuponcture : lâcher prises des diverses tensions ?

Je reconnais bien volontiers les vertus de la relaxation. Mais il faut savoir qu’en l’absence de toute médication, ou technique efficace, la confiance que peut accorder le patient en son pouvoir de guérison naturel est très importante. Et la confiance que le patient a dans son traitement et/ou son thérapeute est tout aussi essentielle. Je n’aime pas trop faire référence aux psychiatres lorsqu’ils sont psychanalyste mais il y a un livre très intéressant à lire sur le sujet. Le titre est « l’influence qui guérit », où l’auteur étudie la sorcellerie et les techniques chamaniques. Lire également les ouvrages qui traitent de l’effet placebo. Et ne pas oublier aussi la bonne vielle méthode du docteur Coué !
Ici, je ne peux que rejoindre la religion lorsqu’elle dit que « la foi soulève les montagnes » pourvu que ce ne soit pas des montagnes d’absurdités ou des gros mensonges totalement inutiles, bien entendu.






Citation :
Que fais tu de l'Immortalité du Taoîste ?

Et toi que fais-tu du concept d’impermanence ?



Citation :
Adam ou Moïse n'ont-il pas d'après la légende vécu plusieurs sciécles, et n'auraient-ils pas été immortels sans le péché originel ? Plus sérieusement, le Non Désir et le Non Agir sont (par expériencepersonnelle) le plus sûr moyen d'allonger la vie. Tout simplement parceque le coeur du Tao est incroyablement protecteur.

Je suis d’accord pour dire qu’une vie stressante peut causer des maladies, mais à choisir entre une vie morne, fade et sans grande intensité et une vie plus palpitante, mon choix est vite fait.




Citation :
Lao Tseu ne dit-il pas, rien ne vaut rester assis et voyager dans le Tao?
Le Tao rend la vie quotidienne semblable à une aventure...

Les gens qui restent assis ne font pas grand-chose de leur vie. L’imagination et la réflexion pourquoi pas si elles permettent de réaliser des choses.



Citation :
Couper le bois ne réchauffe-t-il pas ?

Certes, mais le thème était autour de l’utilité et de la pertinence des sciences…




Citation :
Cette quête du confort est insatiable, c'est le moteur de la science, et effectivement les résultats de l'homme sont remarquables. Mais quel dommage d'oublier qu'on a la quintessence de tout celà au plus profond de soi.
Et puis je rappelle cette phrase d'un auteur Irlandais (Show),

L'homme déraisonnable cherche à adapter le Monde à lui-même. L'homme raisonnable s'adapte au Monde.
Tout progrès est donc le fruit de l'homme déraisonnable...

Les excès sont préjudiciables mais de là à dire que « Tout progrès est donc le fruit de l'homme déraisonnable », non. Je préfère vivre au chaud avec un toit sur la tête, l’eau courante et coucher dans un lit plutôt que dans une grotte glaciale ouverte aux quatre vents avec des congénères qui puent et qu’en plus je n’apprécie guère!

Bonsoir Peaceful

Un peu de patience, et la Sagesse venant, tu réaliseras que comme le dit Doris, on n'a même pas besoin d'une coquille (son propre corps). Nous sommes réellement en contact avec l'essence de la vie. En prendre consience, c'est transformer sa vie en compte de fée. Crois-tu qu'un scientifique comme moi perdrait son temps dans un discours "non scientifique", s'il n'avait expérimenté cette chose malheureusement encore extraordinaire, et cependant oh combien naturelle qu'est la Gloire Divine?



D'ailleurs, mon seul propos sur ce forum, est de témoigner de l'aspect purement naturel de ce phénomène. En quelque sorte de démystifier Dieu.
Lao Tseu l'avait en son temps déjà démystifié, et paradoxalement, le point de départ est d'accepter le Mystère. Nous sommes au coeur du paradoxe de l'Etre et du Non Etre. Je crois qu'une fois que l'on a compris celà, il n'y a plus guère de mystère. Tchouang Tseu et Lie Tseu ont tanté de montrer à l'humanité, qu'il existait des hommes transcendants (des Jesus Chinois en quelque sorte) qui vivant en accord avec le principe énoncé par Lao Tseu (le Tao) parvenaient à toutes sortes de miracles.
Tu dis (comme 99% des gens) apprécier le confort, et ne pas y renoncer. C'est méconnaitre (comme 99% des gens) le pouvoir du paradoxe Etre Non Etre. Car le Non Etre, est la quintessence de l'être, le Non savoir est le Savoir absolu, le Non Agir est l'Action juste, le Non Désir est la Libération totale, et ainsi le renoncement au confort est la Sécurité absolue. Par quel miracle ? Tout simlement parceque l'Univers tient à lui-même, et que se fondre en lui, sans exiger quoique ce soit de lui d'énergétique ou de matériel, lui convient bien mieux, que quelqu'un qui amasse les richesses, dépense de l'essence pour se chauffer ou se mouvoir.

Bref, quelles que soient tes attaches, mon humble conseil est de les lâcher une par une. Ce n'est qu'un état d'esprit, et cela ne changera pas la face du Monde (tu pourras même continuer à prendre des douches chaudes, à condition de ne pas en abuser). Et pourtant, tu découvriras le Paradis.
Le seul enfer restant étant le déplorable constat, que seulement 1% des hommes en profitent... Voilà pourquoi, comme tant d'autres (les 1%) je crie haut et fort, ça existe ! Ca crêve les yeux... Il est là le voile !

Avec toute mon Amitié, et bien affectueusement, sunny

Oliver



PS, le téléphone est l'exemple d'une invention qui rend l'homme particulièrement fier, mais qui malheureusement le coupe touiours plus d'un outil de communication bien plus subtil. Je veux parler de l'Oeil du Ciel : mieux qu'un GPS, mieux q'un cellulaire, en contact avec l'Absolu, c'est bigrement efficace... Et c'est un électronicien, qui sait très bien comment fonctionne un téléphone portable qui le dit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taovide.blogspot.com/
Olivier

avatar

Nombre de messages : 800
Age : 53
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: La sexualité du Tao   Dim 22 Fév - 21:57

Bonsoir à tous,

J'ai regardé cette vidéo de Lu Yi :

http://www.omegatv.tv/video/1859675812/sexualite/plaisir/Mantak-Chia--l-orgasme-soigne-tout-.php

Il est probable que le propos soit exact, et que l'orgasme charnel soit bénéfique pour l'organisme et son système imunitaire. Mais je crois pouvoir affirmer que l'orgasme spirituel est au moins aussi efficace. Je suis d'ailleurs surpris que Lao Tseu en parle si peu. Cet homme était peut-être aussi pudique que discret. De quoi s'agit-il ?
Je parle de la Gloire Divine, du Nirvana, de la Kundalini. Cette sensation énergétique, ce frisson de douce plénitude, où chacune des cellules d'une partie du corps, (voir de tout le corps lors d'une pure addéquation avec l'Univers) possède assurément un pouvoir de guérison. Les témoignages de Doris ne font qu'abonder dans le sens de ce que l'on continuera à appeler des miracles tant qu'on aura pas identifié le rôle de retour à l'équilibre (Tao) du vide.



Ce double orgasme charnel et Divin me laisse penser que le sacrifice kulayâga (Tantrisme) est ce que l'humanité peut faire de plus beau dans ce monde. Il est certain que nombre d'amoureux y parviennent inconsciement. Le faire en conscience... Un jour peut-être...

Bises à toutes et à tous, jocolor

Oliver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taovide.blogspot.com/
Olivier

avatar

Nombre de messages : 800
Age : 53
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: La sexualité du Tao   Dim 22 Fév - 22:23

Bonsoir Peaceful,

Peaceful a écrit:

Je prend un autre exemple : le tai-chi-chuan, lui, tire son origine de mouvements gymniques et de danses rituelles pour combattre les démons ainsi que de la théorie de la circulation des énergies de la médecine chinoise.

Et pour répondre au sujet de l’effet placebo, il marche également, et cela été confirmé, sur les animaux. Et pourquoi il n’y aurait pas d’effets subjectifs sur eux aussi ? Car ils ont un esprit et pensent aussi !
A ce propos, je vous livre une anecdote toute personnelle : il y a quelques années, j’avais une petite chienne qui était très anxieuse et qui parfois se mettait a tousser. Mais dès qu’elle commençait, elle avait bien du mal à s’arrêter. Ne sachant trop que faire mais connaissant l’effet placebo sur les animaux, je la pris près de moi et je me suis mis à exercer un petit rituel de tapotement sur tout son petit corps et cela avait pour effet de la calmer. Avec les années, elle avait placé une telle confiance de mon « pouvoir de guérison », dès qu’elle avait une crise ou qu’elle était malade, elle délaissait ma compagne pour venir vers moi pour se faire « soigner » par le rituel.

Petite précision : en Chine, les démons ne sont que symboliquement ces bêtes monstrueuses ressemblant à des dynosaures... Pour un Chinois, démon signifie douleur. Ce qui redonne au Tai Chi sa dimension rationnelle et thérapeutique...



Pour ce qui concerne ton adorable petite Chienne, voici comment on peut aussi interprêter la chose. Ne sachant que faire, tu passes par une phase d'écoute intérieure (ton instinct). Tu devines que tapoter le corps de l'animal lui fera du bien. Et c'est bien cette écoute qui est fondamentale et que notre Ego nous fait oublier. Mais ton Ego ne veut pas croire que cette intuition vient d'autre part que toi même. Alors il l'attribue à un raisonnable effet placébo. Pourtant les vibrations que tu procures à cette chienne ont pour effet de la relaxer. C'est là le préalable à toute guérison. Pour une simple toux, ta Chienne apporte la preuve que cela fonctionne. Adoptes cette attitude de l'écoute intérieure face à tous tes problèmes, et ne t'attribue surtout pas la gloire de tes succès... Tu seras alors un parfait Taoïste, car tu agiras en pure harmonie avec la Nature.

Chaleureusement, Smile

Oliver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taovide.blogspot.com/
Olivier

avatar

Nombre de messages : 800
Age : 53
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: La sexualité du Tao   Dim 22 Fév - 22:41

Bonsoir Christophe,

christof a écrit:


"Dans une première acception, familière et usuelle, le mot « tradition » signifie(...)coutume, habitude
ex : tradition académique, tradition newtonnienne...
Dans la science, la « tradition » représente une tentative de momification, de préservation à tout prix d'une certaine théorie. La science est par essence anti-traditionnelle, car elle concerne la recherche de l'inconnu, l'invention, sous la pression des faits expérimentaux, de théories nouvelles (...)

Dans une deuxième acception, la Tradition signifie « L'ENSEMBLE DES DOCTRINES ET PRATIQUES RELIGIEUSES OU MORALES TRANSMISES DE SIECLES EN SIECLES, ORIGINELLEMENT PAR LA PAROLE OU L'EXEMPLE » et aussi « L'ENSEMBLE DES INFORMATIONS PLUS OU MOINS LEGENDAIRES, RELATIVES AU PASSE, TRANSMISES D'ABORD ORALEMENT DE GENERATION EN GENERATION »
Cela englobe : chrétienne, juive, islamique bouddiste, soufie etc...


Pour ma part, la tradition ne vaut pas mieux que la science... L'une essaye de se remémorer tandisque l'autre tente de prédire (si si, la science et madame Irma - pardon madame - même péché d'orgueil). Ce n'est pas celà que nous enseigne Lao Tseu. Lui nous dit d'être semblable au nouveau né qui n'a aucun passé et ne sait rien de l'avenir.



Regardez la dimension d'une femme simple comme Doris, elle nous ouvre le chemin...
Nul besoin de savoir scientifique ou traditionnel... Renonçons à tout cela voilà tout.

Bises, flower

Oliver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taovide.blogspot.com/
Olivier

avatar

Nombre de messages : 800
Age : 53
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: La sexualité du Tao   Dim 22 Fév - 22:54

Bonsoir Peaceful,

Peaceful a écrit:


Aucun problème, Lu Yi, contrairement à certains sur ce forum, je n’avance rien à légère, aussi je vous livrerai les sources qui vous permettront de vérifier.




J'espère que ma méthode ne te choque pas, car effectivent, tout ce que j'avance est leger. Je ne connais rien de plus léger que le vide. C'est peut-être là la clef de la force spirituelle sur la ténacité de la raison. Ceci est à l'image de la fable de La Fontaine entre le Chêne et le Roseau.

Cordialement, flower

Oliver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taovide.blogspot.com/
doris

avatar

Nombre de messages : 454
Localisation : CANADA
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: La sexualité du Tao   Lun 23 Fév - 0:25

Olivier a écrit:



PS, le téléphone est l'exemple d'une invention qui rend l'homme particulièrement fier, mais qui malheureusement le coupe touiours plus d'un outil de communication bien plus subtil. Je veux parler de l'Oeil du Ciel : mieux qu'un GPS, mieux q'un cellulaire, en contact avec l'Absolu, c'est bigrement efficace... Et c'est un électronicien, qui sait très bien comment fonctionne un téléphone portable qui le dit...

Le téléphone m'a fait sourire Olivier. Il y a de cela plusieurs années dirai-je une dizaine d'années. Dans ces temps là, j'avais une discipline hors paire voulant développer tout le potentiel des talents que je découvrais l'un à un... La première fois, j'effectuais des tâches ménagèrent et j'ai ressenti un besoin intense de tout lâcher et de respirer à fond à plein poumon et là, je me suis rendu chez ma soeur. Dès mon arrivé, je l'ai surpris avec un couteau de cuisine voulant mettre fin à ses jours. J'pense pas qu'elle voulait prendre le temps de me parler au téléphone cette journée là...hihihi!!! Elle est plus vivante que jamais aujourd'hui et elle est grand-mère de plusieurs petits enfants qu'elle adore. Seulement quelques mois plus tard, alors que je prenais une marche et me remplissais les poumons d'air pur remerciant tout, partout ou mon regard se posait, rempli de gratitude ... soudain, je suis allé cogner à la porte d'une pure étrangère. Ne voulant pas ouvrir et l'ayant vu à la fenêtre, je me suis mise à frapper plus fort et encore plus fort, c'était plus fort que moi et je ne savais pas pourquoi mais je frappais sans poser de question, puis elle est venue me répondre. Elle était en pleur. Je l'ai invité à venir prendre de l'air et prendre un p'tit café au resto du coin. Ayant accepter mon invitation, elle m'a par la suite dévoilé que Dieu lui avait envoyé un ange car elle était sur le point de prendre tous ses médicaments qui lui coutaient les yeux de la tête et qu'elle n'avait plus les moyens des payer. Elle est aujourd'hui, ma meilleur amie de fille et ne prend même plus une aspirine. Elle non plus, ne voulait pas appeler personne. Voilà, encore un petit partage qui ne coûte rien et qui en dit bien long. Tout ce dont nous avons besoin, c'est d'être à l'écoute de Soi et bien respirer! hihihi!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peaceful



Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 07/02/2009

MessageSujet: Re: La sexualité du Tao   Lun 23 Fév - 0:58

Olivier.

Comme je l’ai précisé, je suis venu pour parler d’amour et de sexualité, et puisque le sujet est suffisamment vaste, au risque de te déplaire, dans le cadre de ce sujet, je ne ferais que reprendre certains de tes points de vue qui me semblent incorrects.
Comment éprouver l’amour et la sexualité ou même être « en contact avec l'essence de la vie » sans qu’il soit « besoin d'une coquille (son propre corps) » ?
Pourquoi ce désir de diviser le corps et l’esprit ?
La sexualité est peut-être l’expérience la plus profonde et la plus directe que nous ayons d’entrer en communion. Cet acte est magnifique. Par ailleurs, les quelques instants de complet oubli de soi-même qu’il peut offrir sont parfois les seuls où les gens pourront accéder au bonheur. Mais l’amour physique peut devenir un problème quand on s’accroche à cette unique voie d’accès. Mettre l’accent sur les passions du corps et, au même titre, les passions de l’esprit qui mettent le corps à distance sont des voies de garage et conduisent à une vie étriquée voire au cauchemar. Pour moi, témoigner de cette grâce qui nous tombe dessus, c’est dire que le corps et l’esprit sont un, harmonisés.
Par ailleurs, je me garde d’accorder une puissance curative excessive à ces moments. Peut-être quelques uns d’entre nous seront-ils radicalement changé, parfois. Mais le plus souvent, ils alimentent la pratique et prouve juste notre saine disposition à un certain moment, puis c’est le retour à l’ancien système de fonctionnement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
christof



Nombre de messages : 161
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: La sexualité du Tao   Lun 23 Fév - 7:23

Olivier a écrit:

Pour ma part, la tradition ne vaut pas mieux que la science... L'une essaye de se remémorer tandisque l'autre tente de prédire (si si, la science et madame Irma - pardon madame - même péché d'orgueil). Ce n'est pas celà que nous enseigne Lao Tseu. Lui nous dit d'être semblable au nouveau né qui n'a aucun passé et ne sait rien de l'avenir.
Nul besoin de savoir scientifique ou traditionnel... Renonçons à tout cela voilà tout.
Oliver

Hello,
Nous "touchons" à l'essentiel. L'homme peut-il s'affranchir de "La Tradition"
et se réaliser par lui-même ?
C'est vraiment crucial. Je vous renvoie au sous-forum sur "le maître spirituel".
Il y à une expression populaire ki di : "ni dieu, ni maître". cette voie est un choix possible. Il y à aussi le fameux message du serpent "vos yeux s'ouvriront et vous deviendrez comme des dieux, connaisant le bien et le mal (...).
Alors peut - on s'affranchir tout seul ? A mon avis non. Je pense Olivier, que si tu às fait certaines expériences c'est "grace" à ta pratique de qi gong.
parce que l'essence de cette pratique est en lien direct avec "La Tradition".
Trop développer "ses proprs concepts" c'est, d'une part risquer de réinventer l'eau chaude et devenir "une secte à soit tout seul" !!!

Je crois que c'est la différence fondamentale entre science et tradition :

Le chercheur spirituel et en quète du Paradis PERDU, donc il tente de RE-TROUVER l'essentiel.

Le chercheur scientifique est en quète de nouvelles connaissances pour expliquer le réel de plus en plus précisement.

Il n'est pas besoin de chercher de nouvelles théories spirituelles mais au contraire, d'abandonner toute "illusion spirituelle" du mental.
Sans être "coaché" par un maître, comment faire la différence entre La conscience et une production du mental ?

Déjà que l'élève n'a justement pas La conscience pour évaluer le niveau de son maître. Comment arriver tout seul à faire la distinction entre ce qui est "expérience spirituelle" et "construction mentale" !!

Lao tzeu est un héritier. Il a "formulé" mais pas inventé. Ce qu'il dit est l'expression de la conscience universelle. En fonction de notre..."sensibilité" on est plus ou moins réceptif à l'une ou l'autre des voies traditionnelles.

Je crois qu'il est important de distinguer "La Religion" qui est une tentative de figer la Tradition, de l'interprèter en fonction de considération purement
... humaines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
christof



Nombre de messages : 161
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: La sexualité du Tao   Lun 23 Fév - 7:30

Peaceful a écrit:
Olivier.
La sexualité est peut-être l’expérience la plus profonde et la plus directe que nous ayons d’entrer en communion. Cet acte est magnifique. Par ailleurs, les quelques instants de complet oubli de soi-même qu’il peut offrir sont parfois les seuls où les gens pourront accéder au bonheur. Mais l’amour physique peut devenir un problème quand on s’accroche à cette unique voie d’accès. Mettre l’accent sur les passions du corps et, au même titre, les passions de l’esprit qui mettent le corps à distance sont des voies de garage et conduisent à une vie étriquée voire au cauchemar. Pour moi, témoigner de cette grâce qui nous tombe dessus, c’est dire que le corps et l’esprit sont un, harmonisés.
Par ailleurs, je me garde d’accorder une puissance curative excessive à ces moments. Peut-être quelques uns d’entre nous seront-ils radicalement changé, parfois. Mais le plus souvent, ils alimentent la pratique et prouve juste notre saine disposition à un certain moment, puis c’est le retour à l’ancien système de fonctionnement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
christof



Nombre de messages : 161
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: La sexualité du Tao   Lun 23 Fév - 7:47

Oui revenons au sujet du post !

Le seul moment où certains puisse arriver au bonheur... C'est effectivement "un problème" de capitaliser 100 % du bonheur sur "la seule relation sexuelle".
Lisez je vous en prie Arnaud desjardins "Pour une vie réussie un amour réussit" ou il explique en quoi "le couple" peut devenir une expérience spirituelle.
Ce qui est intéressant dans une certaine littératue taoïste c'est que la relation sexuelle, l'état d'extase peut devenir une expérience spirituelle.

Pratiquer "la voie du milieu" me semble de bon sens. Tout miser sur sur le sexe voire sur le couple ne peut qu'amener un jour à une désillusion.
Il est tès compliqué d'être amoureux en continuant à construire son univers intérieur : mais a-t-on d'autre choix que celui de la solitude ?
Car "la solitude" au sens spirituel, c'est l'union au tout.
En attendant d'être uni au tout, on n'est vraiment uni qu'à soi-même, le reste est voué à l'impermanence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier

avatar

Nombre de messages : 800
Age : 53
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: La sexualité du Tao   Lun 23 Fév - 10:25

Peaceful a écrit:

Bonjour Blanche.

La pudeur n’est ce pas la peur ? Le regard d’autrui comme jugement ou le jugement que l’on porte sur soi-même : la honte. Or, l’amour n’est-il pas abandon de soi ?
Certes, on peut « parler de cul » entrer dans les détails : la peau, les seins, les pratiques sexuelles…tout cela est excitant et fait partie de l’amour mais l’amour ce n’est pas que cela.
L’amour est présence à soi et à l’autre qui permet la découverte, l’émerveillement.
L’amour est dans la perception de l’instant. Quand le temps s’aboli, que les images que je me faisais de l’autre s’effacent comme des nuages et que j’accède à ce qu’il a ce qu’il a de plus intime et qu’il ne perçoit peut-être pas lui-même.
Mes propos sont-ils clairs ?

Tes propos raisonnent également en moi Peaceful, ils sont beaux...

Pour la pudeur, c'est un sentiment dont on parle peu, et qui pourtant spirituellement parlant semble crucial. Lorsque Adam et Eve viennent d'être créés par Dieu, ils sont nus au jardin d'Eden et n'éprouvent aucune pudeur. Lorsqu'ils gouttent le fruit du savoir, ils choisissent de se séparer de leur instinct (de Dieu) et de faire confiance à leur mental. C'est un péché d'orgueil (inconscient, mais un péché tout de même, car ils avaient tout pour vivre harmonieusement liés par l'instinct à l'Univers). Dès lors, ce fruit gouté, ce péché commis, le premier effet est la sensation d'être nu... La pudeur est la conséquence directe du péché originel. Et c'est bien normal. Fondu dans l'Univers, nous n'avons rien à cacher. Mais si nous nous séparons de l'Univers en revendiquant notre personalité, notre autonomie, notre liberté, nous tentons de cacher notre origine. Et sur norte corp, cette origine c'est notre sexe semblable à celui de notre père ou de notre mère, mais surtout semblable au principe Lingam/Yoni de l'Univers.



L'histoire Adam et Eve au paradis n'est qu'une parabole pour nous faire comprendre ce qui se produit et se reproduira indéiniment à chaque naissance de chaque être humain. Le nourisson (si cher à Lao Tseu) ne connait pas la pudeur. Ce n'est que vers l'age de quatre à sept ans que l'homme prend conscience des capacités de son mental. Dès lors, il abandonne violament son instinct (j'ai des enfants de 4, 8, 10 et 13 ans), la pudeur arrive, mais surtout l'Ego (un EGO ENORME), reflet du péché d'orgueil. Il lui reste alors près d'un siècle pour essayer de se départir de cet Ego, qui fait que l'on s'attache plus à l'accupuncture, à la medecine occidentale, ou à l'homéopathie. Si l'on se détache de tout, en acceptant de refusionner avec l'Univers, on aime tout cela, y compris les imprfections, parceque cela fait tout simplement partie de nous-même.
On peut alors de nouveau marcher tout nu dans les avenues comme le revendiquait Michel Polnareff dans les années 70.



Tes commentaires sont précieux Peaceful, pour nous (nous ne sommes pas si nombreux ici) mais aussi pour toi et surtout pour l'Univers qui nous relie.

A bientôt donc, sunny

Bises à toutes et à tous, flower

Oliver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taovide.blogspot.com/
Olivier

avatar

Nombre de messages : 800
Age : 53
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: La sexualité du Tao   Lun 23 Fév - 12:32

Bonjour Peaceful

Peaceful a écrit:
Olivier.

Comme je l’ai précisé, je suis venu pour parler d’amour et de sexualité, et puisque le sujet est suffisamment vaste, au risque de te déplaire, dans le cadre de ce sujet, je ne ferais que reprendre certains de tes points de vue qui me semblent incorrects.
Comment éprouver l’amour et la sexualité ou même être « en contact avec l'essence de la vie » sans qu’il soit « besoin d'une coquille (son propre corps) » ?
Pourquoi ce désir de diviser le corps et l’esprit ?
La sexualité est peut-être l’expérience la plus profonde et la plus directe que nous ayons d’entrer en communion. Cet acte est magnifique. Par ailleurs, les quelques instants de complet oubli de soi-même qu’il peut offrir sont parfois les seuls où les gens pourront accéder au bonheur. Mais l’amour physique peut devenir un problème quand on s’accroche à cette unique voie d’accès. Mettre l’accent sur les passions du corps et, au même titre, les passions de l’esprit qui mettent le corps à distance sont des voies de garage et conduisent à une vie étriquée voire au cauchemar. Pour moi, témoigner de cette grâce qui nous tombe dessus, c’est dire que le corps et l’esprit sont un, harmonisés.
Par ailleurs, je me garde d’accorder une puissance curative excessive à ces moments. Peut-être quelques uns d’entre nous seront-ils radicalement changé, parfois. Mais le plus souvent, ils alimentent la pratique et prouve juste notre saine disposition à un certain moment, puis c’est le retour à l’ancien système de fonctionnement.

Nous sommes en parfait accord.
Ce que je dis, et que j'encourage, c'est qu'il est possible d'éviter le retour à l'ancien système de fonctionnement dont tu parles. On peut parfaitement revenir à un mode de vie cent pour cent instinctif vide de toute pensée et donc vide d'Ego. C'est le Non Etre dont parle Lao Tseu.
Et pour revenir au sujet de la sexualité du Tao, ce mode de vie est 100% receptif aux propositions de l'Univers. Ainsi, le Taoïste ne sait même pas s'il est marié ou s'il est célibataire, ses sens sont en éveil, mais non prédateurs. Il ne sautera pas sur la première jolie fille venue, mais n'en appréciera pas moins les charmes.



Aussi, si l'Univers désire une union, il ne s'y opposera pas, qu'il soit marié ou non. Il a une foi totale dans son instinct, seul celui-ci lui apporte le meilleur de sa vie. En tant qu'homme marié, je peux témoigner que mon instinct ne m'a que rarement attiré vers des relations extraconjugales. Et lorsque que c'est arrivé, ce n'est pas allé jusqu'au point de non retour. Cela m'a surtout fait progresser dans mon amour conjugal pour lequel il reste encore tant de choses à faire.
En ce qui concerne la jouissance spirituelle (kundalini), sais-tu ce que mon instinct m'a dit un jour ou je rendait grâce à l'Univers de m'avoir jusement fait découvrir cette grâce ? Je lui disait (m'adressant à l'Univers) quelle plus grande jouissance peut on éprouver que ces frissons de douce plénitude ? Il m'a instantanément répondu : que fais-tu de l'orgasme sexuel ? Aussi, je te rejoins entièrement dans le sens d'une union parfaite entre le spirituel et le charnel. Lorsque tu dis que l'homme (et la femme) s'abandonnent l'un à l'autre en faisant l'amour, c'est très vrai. Et cet état d'abandon, nous pouvons y parvenir dans la Nature qui nous entoure. Si le couple y parvient, alors on rejoint la Sainte Union. Si la famille y parvient, alors on rejoint la Sainte Famille (je n'en ai pas encore rencontré à ce jour...).


Bien amicalement, sunny

Oliver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taovide.blogspot.com/
Olivier

avatar

Nombre de messages : 800
Age : 53
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: La sexualité du Tao   Lun 23 Fév - 13:07

christof a écrit:
Olivier a écrit:

Pour ma part, la tradition ne vaut pas mieux que la science... L'une essaye de se remémorer tandisque l'autre tente de prédire (si si, la science et madame Irma - pardon madame - même péché d'orgueil). Ce n'est pas celà que nous enseigne Lao Tseu. Lui nous dit d'être semblable au nouveau né qui n'a aucun passé et ne sait rien de l'avenir.
Nul besoin de savoir scientifique ou traditionnel... Renonçons à tout cela voilà tout.
Oliver

Hello,
Nous "touchons" à l'essentiel. L'homme peut-il s'affranchir de "La Tradition"
et se réaliser par lui-même ?
C'est vraiment crucial. Je vous renvoie au sous-forum sur "le maître spirituel".
Il y à une expression populaire ki di : "ni dieu, ni maître". cette voie est un choix possible. Il y à aussi le fameux message du serpent "vos yeux s'ouvriront et vous deviendrez comme des dieux, connaisant le bien et le mal (...).
Alors peut - on s'affranchir tout seul ? A mon avis non. Je pense Olivier, que si tu às fait certaines expériences c'est "grace" à ta pratique de qi gong.
parce que l'essence de cette pratique est en lien direct avec "La Tradition".
Trop développer "ses proprs concepts" c'est, d'une part risquer de réinventer l'eau chaude et devenir "une secte à soit tout seul" !!!

Je crois que c'est la différence fondamentale entre science et tradition :

Le chercheur spirituel et en quète du Paradis PERDU, donc il tente de RE-TROUVER l'essentiel.

Le chercheur scientifique est en quète de nouvelles connaissances pour expliquer le réel de plus en plus précisement.

Il n'est pas besoin de chercher de nouvelles théories spirituelles mais au contraire, d'abandonner toute "illusion spirituelle" du mental.
Sans être "coaché" par un maître, comment faire la différence entre La conscience et une production du mental ?

Déjà que l'élève n'a justement pas La conscience pour évaluer le niveau de son maître. Comment arriver tout seul à faire la distinction entre ce qui est "expérience spirituelle" et "construction mentale" !!

Lao tzeu est un héritier. Il a "formulé" mais pas inventé. Ce qu'il dit est l'expression de la conscience universelle. En fonction de notre..."sensibilité" on est plus ou moins réceptif à l'une ou l'autre des voies traditionnelles.

Je crois qu'il est important de distinguer "La Religion" qui est une tentative de figer la Tradition, de l'interprèter en fonction de considération purement
... humaines.

Bonjour Christophe

Je comprend bien tes doutes, voir tes inquiétudes. Je suis également passé par là. Le problème de l'Ego, c'est que c'est un trouillard. Il n'ose pas se lancer dans le grand bain. Pourtant, s'il en connaissait les bienfaits, il n'hésiterait pas une seconde ! Et même lorsqu'il y goûte de ci de là, il revient à ses habitudes, parce qu'elles sont confortables. Le confort, n'est-ce pas là le piège des traditions ? Feynman a dit que pour qu'il y ait interraction électromagnétique, il fallait que les champs électriques et magnétiques soient en phase (et un prix Nobel !). Etre en phase veut dire être ensemble, au même moment. Voilà tout simplement pourquoi l'instant présent est si fondamental. Se référer au traditions, ou sortir je ne sais quelle science (savoir) pour prédire ou décrire ce qui se passe ou doit se passer, c'est s'extraire de l'instant présent, et c'est ne rien comprendre aux travaux de ce physicien Américain.



Bien sur que Lao Tseu n'a rien inventé ! L'Univers qui était avant lui est le même que celui d'aujourd'hui, toujours en pleine forme !
Osho a cette phrase remarquable :
"Lorque Jesus fut crucifié, vous y étiez ! Si, si, vous y étiez... Et qu'avez-vous fait ? Où en êtes vous aujourd'hui ?"
Osho comprend que l'humanité est une lignée accordée sur la conscience de l'Absolu. Mais combien se sont réellement rapprochés de cette conscience depuis la mort de Jesus Christ ?
Christophe, peux tu comprendre que pour l'Univers, le seul souci est d'Etre, tout en n'étant pas. Qu'importe le Savoir, ou le Passé dans ces conditions ?

Amicalement, cordialement, et bien chaleureusement, sunny

Oliver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taovide.blogspot.com/
Olivier

avatar

Nombre de messages : 800
Age : 53
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: La sexualité du Tao   Lun 23 Fév - 13:12

christof a écrit:
Oui revenons au sujet du post !

Le seul moment où certains puisse arriver au bonheur... C'est effectivement "un problème" de capitaliser 100 % du bonheur sur "la seule relation sexuelle".
Lisez je vous en prie Arnaud desjardins "Pour une vie réussie un amour réussit" ou il explique en quoi "le couple" peut devenir une expérience spirituelle.
Ce qui est intéressant dans une certaine littératue taoïste c'est que la relation sexuelle, l'état d'extase peut devenir une expérience spirituelle.

Pratiquer "la voie du milieu" me semble de bon sens. Tout miser sur sur le sexe voire sur le couple ne peut qu'amener un jour à une désillusion.
Il est tès compliqué d'être amoureux en continuant à construire son univers intérieur : mais a-t-on d'autre choix que celui de la solitude ?
Car "la solitude" au sens spirituel, c'est l'union au tout.
En attendant d'être uni au tout, on n'est vraiment uni qu'à soi-même, le reste est voué à l'impermanence.

Est-ce si difficile de s'unir au Tout ?
Question Question Question


Oliver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taovide.blogspot.com/
Peaceful



Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 07/02/2009

MessageSujet: Re: La sexualité du Tao   Mar 24 Fév - 0:35

Olivier

Citation :
Nous sommes en parfait accord.
Ce que je dis, et que j'encourage, c'est qu'il est possible d'éviter le retour à l'ancien système de fonctionnement dont tu parles. On peut parfaitement revenir à un mode de vie cent pour cent instinctif vide de toute pensée et donc vide d'Ego. C'est le Non Etre dont parle Lao Tseu.

Revenir à un mode de vie instinctif à 100%, c’est le fonctionnement de l’animal. Contrairement à lui, l’homme à cette capacité de pouvoir contrarier ces instincts mais pas que pour le pire. Il y a des formes de coopération chez les animaux mais, globalement, ils sont régis par la loi du plus fort. Or nos civilisations modernes caractérisées par mode de vie complexe disposent de lois, de normes culturelles et de systèmes de protections sociales qui sont destinés à protéger les plus faibles (les enfants, les malades, les vieux, les femmes). L’humaniste considère que quelque soit l’être humain sa vie à autant de valeur que celle d’un autre.
D’un point de vue mental, je pense que tu fais référence à l’intuition. Elle est parfois efficace mais peut aussi nous tromper. La réflexion a aussi son mot à dire. Car, je constate qu’il est plus facile d’être « dans le flot » en terrain connu mais beaucoup moins dans un pays inconnu ou face à une situation inconnue. Nous avons donc besoin de toutes nos facultés pour nous diriger dans ce monde.



Citation :
Et pour revenir au sujet de la sexualité du Tao, ce mode de vie est 100% receptif aux propositions de l'Univers. Ainsi, le Taoïste ne sait même pas s'il est marié ou s'il est célibataire, ses sens sont en éveil, mais non prédateurs. Il ne sautera pas sur la première jolie fille venue, mais n'en appréciera pas moins les charmes.
Aussi, si l'Univers désire une union, il ne s'y opposera pas, qu'il soit marié ou non. Il a une foi totale dans son instinct, seul celui-ci lui apporte le meilleur de sa vie. En tant qu'homme marié, je peux témoigner que mon instinct ne m'a que rarement attiré vers des relations extraconjugales. Et lorsque que c'est arrivé, ce n'est pas allé jusqu'au point de non retour. Cela m'a surtout fait progresser dans mon amour conjugal pour lequel il reste encore tant de choses à faire.
En ce qui concerne la jouissance spirituelle (kundalini), sais-tu ce que mon instinct m'a dit un jour ou je rendait grâce à l'Univers de m'avoir jusement fait découvrir cette grâce ? Je lui disait (m'adressant à l'Univers) quelle plus grande jouissance peut on éprouver que ces frissons de douce plénitude ? Il m'a instantanément répondu : que fais-tu de l'orgasme sexuel ? Aussi, je te rejoins entièrement dans le sens d'une union parfaite entre le spirituel et le charnel. Lorsque tu dis que l'homme (et la femme) s'abandonnent l'un à l'autre en faisant l'amour, c'est très vrai. Et cet état d'abandon, nous pouvons y parvenir dans la Nature qui nous entoure. Si le couple y parvient, alors on rejoint la Sainte Union. Si la famille y parvient, alors on rejoint la Sainte Famille (je n'en ai pas encore rencontré à ce jour...).


Je crois qu’Il y a effectivement quelque chose à creuser dans cette intensité et cette perceptivité accrue qui ressort d’une relation d’amour. Et cette qualité d’être me parait tout à fait transférable dans le quotidien. Mais quand il s’agit d’une relation entre un homme et une femme le « feu » du désir s’en mêle et il n’est pas facile de garder les idées claires. L’un omme l’autre aura tendance à vouloir assujettir l’autre, à en faire un moyen pour réaliser quelque but. Bref, c’est la course a celui qui bouffera l’autre le premier pour la satisfaction de ses désirs, une lutte entre deux vampires. Et forcément, ça tue l’amour. C’est pourquoi l’amour ne vit que dans la liberté. Mais il faut bien reconnaître que ne plus voir l’autre comme un moyen mais comme un être en devenir qu’il faut préserver (tout comme soi-même) n’est pas chose facile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
christof



Nombre de messages : 161
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: La sexualité du Tao   Mar 24 Fév - 7:18

Olivier a écrit:

En ce qui concerne la jouissance spirituelle (kundalini), sais-tu ce que mon instinct m'a dit un jour ou je rendait grâce à l'Univers de m'avoir jusement fait découvrir cette grâce ? Je lui disait (m'adressant à l'Univers) quelle plus grande jouissance peut on éprouver que ces frissons de douce plénitude ?
Oliver


Plénitude ou jouissance ? La nuance est de taille.

Plénitude ou émotion ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
christof



Nombre de messages : 161
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: La sexualité du Tao   Mar 24 Fév - 7:29

[quote="Olivier
Est-ce si difficile de s'unir au Tout ?
Question Question Question

Oliver[/quote]

Oui.

Ce concept, à un certain niveau (qui est le mien et celui de la majorité des humains) reste .... conceptuel !!
Comme toute expérience, il faut "faire le pas" à un moment, le bon pas pour éprouver dans son a^me la réalité.

Dans l'état actuel de mes "facultés spirituelles" : "l'union au tout" n'a pas de sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier

avatar

Nombre de messages : 800
Age : 53
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: La sexualité du Tao   Mar 24 Fév - 10:18

Bonjour Peaceful,


"Revenir à un mode de vie instinctif à 100%, c’est le fonctionnement de l’animal."

Euh... Oui et non, les animaux ont dans l'ensemble un mental moins puissant que le notre, et sont de ce fait plus équilibrés. On les dit instinctifs, parce qu'ils ont un comportement plus naturel que le notre. Mais une civilisation de fourmies qui va coloniser une plante au point d'en faire disparaitre les feuilles n'a plus un comportement Universel. De même pour un Chat qui joue fort cruellement avec la souris qu'il finira par manger... Eux aussi sont soumis à la Loi du Désir Eternel, eux aussi ne sont pas parfaits, eux aussi sont pécheurs...


L'ennui est que l'homme est le pire des annimaux de cette planète a cause de son foutu cortex. L'essentiel n'est pas d'être humain ou animal, l'essentiel est d'être équilibré. Et je n'y peut rien si le vide est au centre de l'Univers. C'est cette raison qui me fait viser ce centre pour m'équilibrer au mieux. Au centre, on devient purement intuitif, instinctif et surtout Naturel.

"Contrairement à l'animal, l’homme à cette capacité de pouvoir contrarier ces instincts mais pas que pour le pire. Il y a des formes de coopération chez les animaux mais, globalement, ils sont régis par la loi du plus fort. Or nos civilisations modernes caractérisées par mode de vie complexe disposent de lois, de normes culturelles et de systèmes de protections sociales qui sont destinés à protéger les plus faibles (les enfants, les malades, les vieux, les femmes). L’humaniste considère que quelque soit l’être humain sa vie à autant de valeur que celle d’un autre."

Le terme contrarier ses instincts me parrait fort bien choisi. Les choses sont toutes reliées par des relations de causes à effet. Selon moi, suivre le Tao, c'est suivre l'Univers auquel on est relié par l'intuitif. Contrarier cela, toujours selon moi, c'est contrarier la Nature, l'Univers. De ce fait, on ne peut plus compter sur la protection et encore moins sur le soutien de l'Univers. On agit à ses risques et périls. Fort heureusement, le vide est très souple, et son amour est total, de sorte que tout ce qui est possible est autorisé. Il n'en demeure pas moins que l'instinct proposait une solution, celle qui était la moins couteuse pour l'Univers. La contrarier sera nécessairement négatif pour le Tout, même si l'Ego y trouve son compte, même si l'Ego de l'humanisme y trouve son compte.


Attention, cela ne veut pas dire que toute action egoïste va à l'encontre de l'Univers, certains hommes arrivent par reflexion mentale à trouver le sens du Tao. S'ils y arrivent une partie de leur vie, ils deviennent souvent de "grands hommes" parce qu'ils ont conservé leur Ego. Le taoïste refuse la renomée, celle-ci n'étant simplrment pas naturelle...
Par ailleurs, les animaux ne sont pas régis par la loi du plus fort. Qui est plus fort que qui ?
Qui de l'araignée ou du putois est le plus fort ? L'un sent plus fort que l'autre...(joke) Non, ils sont comme nous régis par la loi de l'équilibre, le Tao.

"D’un point de vue mental, je pense que tu fais référence à l’intuition. Elle est parfois efficace mais peut aussi nous tromper. La réflexion a aussi son mot à dire. Car, je constate qu’il est plus facile d’être « dans le flot » en terrain connu mais beaucoup moins dans un pays inconnu ou face à une situation inconnue. Nous avons donc besoin de toutes nos facultés pour nous diriger dans ce monde."

As-tu essayé de faire vraiment le vide dans tes pensées, plus aucune réflexion. Comme si tu étais en méditation permanente. Alors, il n'émerge plus que l'intuition et les reflexes instinctifs. De temps à autres, tu veras, la Nature te demandera de faire appel à ton mental.


Mais tu le fera en conscience... Et comme cette Russe dont j'ai découvert l'existance sur le Forum de Blanche, tu pourras peut-être face à un inconu parlant une langue étrangère, le comprendre et dialoguer. C'est ce que mon ami Lao Tseu appelle le Non Savoir (renoncer au savoir, c'est Tout connaître).

"Je crois qu’Il y a effectivement quelque chose à creuser dans cette intensité et cette perceptivité accrue qui ressort d’une relation d’amour. Et cette qualité d’être me parait tout à fait transférable dans le quotidien. Mais quand il s’agit d’une relation entre un homme et une femme le « feu » du désir s’en mêle et il n’est pas facile de garder les idées claires. L’un omme l’autre aura tendance à vouloir assujettir l’autre, à en faire un moyen pour réaliser quelque but. Bref, c’est la course a celui qui bouffera l’autre le premier pour la satisfaction de ses désirs, une lutte entre deux vampires. Et forcément, ça tue l’amour. C’est pourquoi l’amour ne vit que dans la liberté. Mais il faut bien reconnaître que ne plus voir l’autre comme un moyen mais comme un être en devenir qu’il faut préserver (tout comme soi-même) n’est pas chose facile."

La description "vampirisante" que tu fais là de l'Amour est justement celle de l'Ego.


La pureté est dans le vide des sentiments, qui devienent alors concentrés sur l'ici et maintenant. Le contact idéal de sa peau sur ta peau. Mais je sens bien que c'est cet idéal que tu cherches, comme moi , comme toute femme et tout homme. Le Tao nous guide pour y parvenir.

A bientôt, Basketball

Oliver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taovide.blogspot.com/
Olivier

avatar

Nombre de messages : 800
Age : 53
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: La sexualité du Tao   Mar 24 Fév - 12:52

christof a écrit:

Plénitude ou jouissance ? La nuance est de taille.

Plénitude ou émotion ?

Bonjour Christophe,

Figures-toi que nous ne sommes pas très éloignés du sujet de ma conférence.
Qu'est-ce qu'une émotion ? Comment peut-elle devenir jouissance ? Pourquoi le vide apporte-t-il une telle sensation de plénitude ?
J'ai constaté (je ne suis pas le seul!) qu'en électricité, pour que l'énergie passe, il fallait un générateur de même gabarit (résistance) que le récepteur, et que le générteur soit complémentaire du récepteur (au niveau Yin Yang : inductif/capacitif). NDLR : la première propriété est de type homosexuelle la seconde de type hétérosexuelle (toutes les tendances sont à la base dans Dame Nature...).


Ces propriétés dites d'adaptation se retouvent bien évidemment dans tous les domaines: en mécanique, par exemple, l'équivalent de la résistance est le frottement, l'équivalent de la capacité, un ressort, et l'équivalent de l'inductance, la masse si chère à Doris... L'adaptation est applicable en économie, en arts martiaux, à la SNCF...
L'amour charnel, sujet si controversé, est l'exacte application de ces propriétés. Si en contact par la peau, deux êtres ressentent un passage énergétique aussi intense, c'est bien parceque le contact peau à 37,2° contre peau à 37,2° est idéal, parfaitement adapté. La particularité Yin et Yang des deux sexes opposés amplifient les sensations exactement comme de petites impulsions amplifient le mouvement d'une balançoire. Et lorsque deux êtres de même sexe s'aiment (si si, j'ai vu sur internet, ça arrive !), il se produit la même chose, tant dans la complexité de l'homme, Yin et Yang sont mêlés.
Si l'on essaie d'optimiser encore le passage énergétique, il faut supprimer toute résistance, tout frottement. Je remet à ce propos la vidéo sur la supraconductivité à très basse température (condition du vide : résistance nulle). Le non frottement étant la superfluidité tout aussi spectaculaire.


Alors pourquoi ne pas essayer de pratiquer celà en nous même et avec notre evironnement ?
Pas de résistance : Lâcher prise, Non Lutter, Non Désir (tiens, ça rappelle quelqu'un !).
Pas de frottement : respect des autres, Non Agir (il était vraiment fort ce Chinois)
Equilibre Yin/Yang : faire le vide en soi, retourner à sa nature, le Tao.

Le vide apporte la plénitude, parce que c'est le retour à notre Nature, à notre père/mère à tous, l'Indiférencié...
Cette plénitude devient jouissance lorsque nous jouons avec nos capacités vibratoires Yin/Yang. Plus l'équilibre est bon, plus la jouissance sera forte (les sages sont de petits cachotiers...) La jouissance charnelle, sexuelle, nous est donnée à presque toutes et tous. La jouissance spirituelle s'est perdue dans notre tendre enfance. Certains la retrouvent, je l'appelle Kundalini, mais il faudrait lui trouver un terme plus Universel. Elle est le fruit d'un parfait équilibre entre le cerveau reptilien et le mental, ainsi qu'entre les deux émisphères gauche et droit (c'est du reste ce deuxième équilibre qui assure l'ouverture de l'Oeil du Ciel - la encore, tout un programme). Cette sublimissime émotion peut alors naître dans le cerveau émotionnel, le cerveau limbique coincé entre le reptilien et le mental, comme la resistance électrique est coincée entre inductance et capacité.


Mais attention, nos émotions, jusqu'à la jouissance sont de nature résistive. Il s'agit donc d'une dispersion énergétique, un cadeau en quelque sorte de l'Univers. Mais comme celui-ci ne donne rien sans rien (à ce niveau j'ai quand même un doute, car ne progresse-t-on pas sans cesse en amour ?), le sage ne se complet pas dans ce Nivanà emotionnel. Il préfère l'Indifférence qui est la forme la plus pure d'Amour Inconditionnel que je connaisse.

J'espère avoir répondu à ton questionnement Christophe.

Bises à toutes et à tous, albino

Oliver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taovide.blogspot.com/
Olivier

avatar

Nombre de messages : 800
Age : 53
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: La sexualité du Tao   Mar 24 Fév - 13:06

christof a écrit:
Olivier a écrit:

Est-ce si difficile de s'unir au Tout ?
Question Question Question

Oliver

Oui.

Ce concept, à un certain niveau (qui est le mien et celui de la majorité des humains) reste .... conceptuel !!
Comme toute expérience, il faut "faire le pas" à un moment, le bon pas pour éprouver dans son a^me la réalité.

Dans l'état actuel de mes "facultés spirituelles" : "l'union au tout" n'a pas de sens.

Pourtant, cher Christophe, c'est juste un état d'esprit qui consiste à ne plus considérer son individu, mais a toujours, et inconditionnellement, prendre le parti de l'Univers ou de la Nature. Dès lors, tu finiras par le constater en essayant, on ne fait presque plus rien d'autre que se laisser porter... Ce qui se fait se fait, ce qui se refuse ne se fait pas...


Aussi, bien mieux que lire, ou que discuter, rien ne vaut la pratique du Tao: le maître est ton miroir...

Bien à toi, sunny

Oliver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taovide.blogspot.com/
Blanche



Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 15/01/2009

MessageSujet: Re: La sexualité du Tao   Mar 24 Fév - 18:37

Bonjour Christof,

Puisque tu parlais du livre d'A. Desjardins, je l'ai commandé et je le recevrai cette semaine. J'aime beaucoup le lire.

Blanche Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peaceful



Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 07/02/2009

MessageSujet: Re: La sexualité du Tao   Mer 25 Fév - 22:24

Cette Logorrhée et ce déluge d’image sont tout bonnement assommants ! A quoi bon tant de mots quand il suffit des bons et placés au bon endroit ? Pour convaincre qui d’abord ? Les autres ou plutôt soi-même ? Et puis, cette prétention totalement injustifiée de « gourou » de pacotille me sort par les yeux.
Bon, j’ai dit que je me retirais de ce forum, cette fois-ci c’est la bonne. Je souhaite une bonne continuation aux autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La sexualité du Tao   

Revenir en haut Aller en bas
 
La sexualité du Tao
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tao Te King :: Forum libre 道德經-
Sauter vers: